Japan Expo - 16e Impact

Mangacast N°15 – Saga : Tonkam, retour sur 20 ans d’un pionnier du manga

Mangacast N°15 - Saga : Tonkam, retour sur 20 ans d'un pionnier du manga

En 1989, une papeterie de la rue Keller, à Paris, se transforme en librairie spécialisée en comics, puis en manga, profitant de l’intérêt de ses responsables pour la bande-dessinée venant d’Asie.

5 ans plus tard, en 1994, après 1 an de gestation, parait le tout premier manga traduit, doté d’une couverture amovible : Video Girl Aï. C’est le début de l’aventure des Éditions Tonkam, des passionnés qui ont transformé une libraire mythique en un éditeur à succès.

En 20 ans, les Éditions Tonkam vont éditer plus de 100 séries, mais aussi des animés, des artbooks, un magazine de prépublication, un magazine d’information… !
En constant mouvement, l’éditeur va multiplier les découvertes d’auteur, les défrichages de genres, les innovations techniques et éditoriales. Si Tonkam n’est pas l’éditeur le plus puissant, il prouvera, maintes fois, qu’il est celui qui tente le plus de paris, qui ose le plus dans un marché formaté.

En compagnie de Pascal LAFINE, directeur éditorial des Éditions Tonkam et témoin de ces 20 années, nous remontons le temps pour refaire l’histoire de cette marque pionnière qui a tant apporté au marché du manga en France.

Mangacast n°15, d’Avril 2014, est présenté par Marcy, Kobito et Kubo.

Fiche de l’émission

Numéro : 15Tonkam
Saison : 02
Parution : Avril 2014
Format : MP3, 128kbps
Durée : 143’02

Débat : TONKAM, RETOUR SUR 20 ANS D’UN PIONNIER DU MANGA
Sommaire : Dossier d’Actu, Notre Invité, Liens, Ending Theme
Animé par : Kubo
Avec : Marcy et Kobito

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3  S'abonner via iTunes  S'abonner via RSS  S'abonner via Android

Écouter l’émission

SAGATonkam, retour sur 20 ans d'un pionnier du manga

 En 1989, une papeterie de la rue Keller, à Paris, se transforme en librairie spécialisée en comics, puis en manga, profitant de l’intérêt de ses responsables pour la bande-dessinée venant d’Asie.

5 ans plus tard, en 1994, après 1 an de gestation, parait le tout premier manga traduit, doté d’une couverture amovible : Video Girl Aï. C’est le début de l’aventure des Éditions Tonkam, des passionnés qui on transformé une libraire mythique en un éditeur à succès.

En 20 ans, les Éditions Tonkam vont éditer plus de 100 séries, mais aussi des animés, des artbooks, un magazine de prépublication, un magazine d’information… !
En constant mouvement, l’éditeur va multiplier les découvertes d’auteur, les défrichages de genres, les innovations techniques et éditoriales. Si Tonkam n’est pas l’éditeur le plus puissant, il prouvera, maintes fois, qu’il est celui qui tente le plus de paris, qui ose le plus dans un marché formaté…

La première édition de Video Girl Aï

Video Girl Aï 01 (1ère édition) chez Tonkam Video Girl Aï 02 (1ère édition) chez Tonkam Video Girl Aï 03 (1ère édition) chez Tonkam

Les titres de KATSURA chez Tonkam

Video Girl Aï - Deluxe 01 chez Tonkam DNA2 01 chez Tonkam Zetman (one-shot) chez Tonkam Shadow Lady 01 chez Tonkam M chez Tonkam I''s Deluxe 01 chez Tonkam Zetman 01 chez Tonkam Wingman 01 chez Tonkam Katsura Trilogy chez Tonkam

Quelques titres de CLAMP parus chez Tonkam

RG Veda 01 chez Tonkam RG Veda 01 chez Tonkam X 01 chez Tonkam Wish 01 chez Tonkam Miyuki au Pays des Merveilles chez Tonkam

Quelques titres de TEZUKA parus chez Tonkam

Phénix 01 chez Tonkam Bouddha 01 chez Tonkam L'Histoire des 3 Adolf 01 chez Tonkam

Quelques titres marquants de Tonkam

Amer Béton 01 chez Tonkam Angel 01 chez Tonkam Asatte Dance 01 chez Tonkam Zetsuai 1989 01 chez Tonkam Vagabond 01 chez Tonkam To Love Trouble 01 chez Tonkam Tough Dur à Cuire 01 chez Tonkam Free Fight 01 chez Tonkam Spirale chez Tonkam Scary Lessons 01 chez Tonkam Rosario Vampire - Saison II 01 chez Tonkam Réincarnations - Please Save my Earth 01 chez Tonkam Maison Ikkoku 01 chez Tonkam Nouvelles de la Littérature Japonaise chez Tonkam Kimagure Orange Road 01 chez Tonkam I'll 01 chez Tonkam Ichigo 100% 01 chez Tonkam Hikaru no Go 01 chez Tonkam H2 01 chez Tonkam Short Program 01 chez Tonkam Gantz 01 chez Tonkam Fushigi Yugi 01 chez Tonkam Dragon Quest - La Quête de Daï 01 chez Tonkam Code Geass Queen 01 chez Tonkam We are Always 01 chez Tonkam Ma Femme est une Etudiante 01 chez Tonkam Angel Sanctuary Deluxe 01 chez Tonkam Georgie 01 chez Tonkam

Les Jojo’s parus chez Tonkam

Phantom Blood 01 chez Tonkam Stardust Crusaders 01 chez Tonkam Golden Wind 01 chez Tonkam Stone Ocean 01 chez Tonkam Steel Ball Run 01 chez Tonkam

Quelques titres mythiques de Tonkam qui ne sont plus au catalogue

U-Jeune chez Tonkam Le Temps des Cerisiers chez Tonkam Sous un Rayon de Soleil 01 chez Tonkam Rash!! 01 chez Tonkam Mélodie de Jenny chez Tonkam Cat's Eye 01 chez Tonkam Family Compo 01 chez Tonkam Mon Voisin Totoro - Le Film en Images Jésus 01 chez Tonkam Kimengumi 01 chez Tonkam Les Enquêtes de Kindaichi 01 chez Tonkam Dominion chez Tonkam Black Magic chez Tonkam Le Bouquet de Fleurs Rouges chez Tonkam La Tragédie de P chez Tonkam

Quelques romans parus chez Tonkam

Roman de Video Girl chez Tonkam Un des romans de Orange Road chez Tonkam Gantz/Minus - Tonkam

Quelques titres HK/coréens d’importance parus chez Tonkam

Cyber Weapon Z 01 chez Tonkam Célia 01 chez Tonkam Club Mad 01 chez Tonkam Born to Kill chez Tonkam Tigre et Dragon 01 chez Tonkam Red Hawk 01 chez Ypnos

Quelques animés issus de Tonkam Video

Ah my Goddess 01 chez Tonkam Vidéo Gall Force Eternal Story chez Tonkam Vidéo Urusei Yatsura - Un Rêve sans Fin chez Tonkam Vidéo Yohko, Chasseuse de Démons 02 chez Tonkam Vidéo Video Girl Aï - VHS 1 (Tonkam Video)

Quelques numéros du magazine Tsunami

Tsunami 01 Tsunami 02 Tsunami 03 Tsunami 09 Tsunami 15 Tsunami 21 Tsunami 22

Quelques numéros de Magnolia

Magnolia 01 Magnolia 02 Magnolia 05 Magnolia 10

Mangavoraces

Mangavoraces 15 Mangavoraces 18 Mangavoraces 19 Mangavoraces 20 Mangavoraces 21 Mangavoraces 22 Mangavoraces 24 Intérieur d'un Mangavoraces Intérieur d'un Mangavoraces Intérieur d'un Mangavoraces

Divers

Affiche de Tonkam pour le Festival d'Angoulême 2001 Catalogue Tonkam de l'année 1995 Fever la Rencontre Ultime chez Tonkam Manga of the Dead chez Tonkam Tsuki Selection 01 : les Anges chez Tonkam

Feu la librairie Tonkam, rue Keller à Paris
© DR.

Notre invité

Nom : Pascal LAFINE
Fonction : Directeur éditorial des Éditions Tonkam

Lien(s) utile(s)

Éditions Tonkam : site officiel de l’éditeur

Réseaux sociaux :

Twitter : @EditionsTonkam
Facebook : http://www.facebook.com/editionstonkam

Ending Theme, musique de fin

ANO HI NIVideo Girl Aï - OST 1

Origine : Video Girl Aï
Type : ED Theme
Artiste : Maki KIMURA
Auteur : Masakazu KATSURA
Compositeur : Yuki MATSURA
Année : 1992

Toute l’actualité du manga est à suivre quotidiennement sur

Manga Sanctuary

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

facebook_76  twitter_76  googleplus_76  tumblr_76  Instagram

Abonnez-vous via iTunes    Abonnez-vous via Android

© 2014 Mangacast / Asurada Prod.
OP Theme : Junjou ACTION (Tak MATSUMOTO/Koshi INABA), © Vermillion Records.
ED Theme : Ano Hi Ni (Masakazu KATSURA/Yuki MATSURA), © Victor Entertainment.
© DR.

Made on a Mac

Hayaku Shop



43 Réponses à Mangacast N°15 – Saga : Tonkam, retour sur 20 ans d’un pionnier du manga

  1. TSUNAMI, excellent magazine, très bien écrit, trop regretté

  2. Virus manga était pas mal non plus

  3. Wilson dit :

    Il parle de la fusion avec Delcourt ?

  4. Kalahan dit :

    Ah ah ah, on est vieux T_T
    Quel plaisir cette époque de la boutique Tonkam !

  5. tanboard dit :

    Ahaha, excellent j’ai beaucoup ri ! En plus on dirait que Kubo est le seul à prendre conscience de la montre et qu’il se force à recentrer le sujet toutes les 3 minutes, ça fait un petit manège plutôt amusant, et c’est vraiment agréable à écouter.
    Bon après, pour ma part je suis trop jeune, et je me suis mis à lire des mangas que trop récemment, du coup, il y a un côté nostalgique que je peux comprendre, mais pas tout à fait partager, mais bon, c’est amusant d’apprendre comment ça se passait à l’époque.

    Moi aussi Brynhildr est un titre que j’aime beaucoup (mais dont j’apprécie moins son orthographe et sa prononciation, que je parviendrai jamais maîtriser) ! Par contre je comprends vraiment pas ce qu’il y a de si mal à To Love voyons ^^ En plus, c’est à cause de ce titre que je lis des mangas maintenant ! (Hopeless ?)

    Bref, donc, voilà, j’ai apprécié.
    Sinon j’ai pas trop compris ce que faisait Marcy, un coup elle travaille chez Tonkam, l’autre chez Asuka, puis comme libraire … Trop compliqué tout ça pour mon cerveau raplapla (et encore, on n’est que lundi soir ! Décidément, il n’y a que dimanche après-midi où j’ai un niveau intellectuel décent)

    • boblebuter dit :

      Peut être que le mangacast n°16 sera un focus sur Marcy ^^

    • J’avoue que j’ai souffert à recentrer, dans la première heure, sur le sujet car on a eu un bon lot de digressions et que le temps filait à une vitesse folle. ^^;

      Je pense que, même pour les gens qui n’ont pas vécu certains époques, il est intéressant de connaitre l’histoire du domaine qu’ils aiment, ça aide à comprendre certains choses, et puis c’est toujours sympa de savoir comment les choses se sont faites !

      Marcy a travaillé pour Tonkam, a ouvert une librairie en ligne, puis a bossé pour Asuka/Discount Manga. 😉

      • Marcy dit :

        On me faisait de grands gestes pour tenter de pas ralentir la cadence mais c’est dur de résister à l’appel des questions. Sinon oui j’ai pas mal papillonné dans le milieu, les opportunités étaient assez faciles on se connaissait vraiment tous.

  6. lololeboiteux dit :

    Toujours aussi intéressant surtout quand on a pas connu toute cette période même si j’ai lu rétrospectivement certains des titres.
    Merci à vous notamment pour la bonne humeur.

  7. Oni dit :

    Juste un petit commentaire sur l’arrêt des publications HK, ça ne serait pas lié à la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997 ?

    • Pas selon P. LAFINE.
      La boîte qui éditait les titres sortis par Tonkam a cessé toute publication, et j’ai l’impression que les mecs de l’éditeur français voulaient passer à autre chose et se consacrer au manga.

  8. ZGMF Balmung dit :

    Chouette rétrospective.
    J’ai appris beaucoup de chose, surtout à mieux connaître Tonkam, son histoire et les personnes qui sont derrière ce nom.
    Je regrette que cette maison historique perde son indépendance en étant absorbée par Delcourt. Le nom reste, certes, mais on sent bien, à travers quelques remarques de P. Lafine, que, de fait, ça va changer pas mal de choses (en bien aussi, évidemment).

    C’est quand même une « drôle » de coïncidence pour ces deux maisons cousines… Akata quitte Delcourt pour devenir une vraie maison d’édition ; parallèlement, Tonkam devient un « label » de Delcourt.

    Même si ce n’était pas le but de ce podcast, j’aurais cependant aimé une remarque/question sur les soucis récents entre Tonkam et une partie de son public. Quitte à avoir même une réponse préparée.
    J’espère en tout cas que Tonkam se redressera, perdurera et pourra continuer à faire du manga comme P. Lafine et ses collègues l’aiment.

    • Ce n’était vraiment pas le propos. Et on avait un accord de principe : on ne devait pas parler de ce genre de choses.
      Le but était vraiment de retracer les 20 ans, pas de s’attarder sur ce qui restera anecdotique.

      Si on avait eu le temps, on en aurait profité pour approfondir certaines choses, mais pas les soucis actuels de l’éditeur. 😉

  9. axl dit :

    bonjour quelle est le nom japonais de la serie le 13 eme passagé cité a la 9 eme minute du poadcast merci de votre réponse ^^

  10. med dit :

    C’est peut-être l’un des meilleurs mangacast,avec les bonnes anecdotes que je ne connaissais pas(surtout celle sur la folie Dragonball et les tomes non traduit).Pour ce qui est de l’éditeur Tomkam,le seul titre que je lis c’est Vagabong pour l’instant et en vous écoutant cela m’a donné envie de lire Amer beton donc je viens de commander l’intégrale.Et peut-être que plus tard j’achèterais Kimagure Orange Road,pour la nostalgie.

    • Nous avons pris beaucoup de plaisir à faire cette émission. Déjà parce que nous avons tous des tonnes de souvenirs liés à la librairie et à l’éditeur qu’elle est devenue, ensuite parce que Pascal à vraiment joué le jeu.

      Le catalogue de Tonkam recèle de tellement de pépites : Amer Béton, Video Girl Aï, les TEZUKA, Asatte Dance, les ITO, Vagabond, Hikaru no Go, les ADACHI, les YUKI, Gantz… Et on en oublie !!

      Heureux que l’émission t’ai donné l’envie de parcourir le catalogue de cet éditeur mythique, qui a tant fait pour le manga dans l’hexagone.
      Mais, avec Tonkam, il ne faut jamais trop tarder, car les titres sont vite épuisés. 😉

  11. Aki no Niji dit :

    Ca fait tout bizarre de se dire que j’ai le même âge que Tonkam ^^ J’aurais bien aimé être née 10 ans plus tôt pour avoir connu les débuts de cet éditeur, je vous envie !

    J’ai appris pleins de choses grâce à vous et Pascal Lafine aujourd’hui, je trouve vos saga vraiment très intéressantes. En plus, on a eu droit à beaucoup d’annecdotes, c’est toujours sympa de découvrir la face de l’éditeur qui n’apparait pas directement au public : comment et pourquoi telle licence a été obtenue, laquelle aurait pu l’être…
    Bref très enrichissant !

    Ca me fait d’ailleurs penser que j’ai une petite pile de Tonkam que je dois acheter (Hikaru no Go, des Kaori Yuki, Video Girl…). Faut vraiment que je m’y mette rapidement !

    • Pour beaucoup d’entre nous, Tonkam ça aura accompagné toute notre adolescence. Ça a, donc, une saveur toute particulière, et on y repense emprunts de nostalgie.
      Maintenant, avec un regard plus impartial, si on est heureux d’avoir assisté à l’émergence d’un tel médium, on se rend compte que la période la plus *intéressante* pour les lecteurs de manga, on la vit depuis 2007-2008 avec pléthore de titres et d’éditeurs, et un choix à donner le tournis.
      En 94-95, comme le disaient Pascal de Tonkam et Ahmed de Ki-oon, on achetait tout et n’importe quoi tant il y avait peu à se mettre sous la dent.

      J’avoue que les Sagas, même si elles me demandent beaucoup de travail de recherche et de compilation d’informations, sont aussi ce que je préfère animer.
      J’adore l’histoire des boites, j’adore entendre les anecdotes, les ficelles et tout ce qui a amené une boite à être ce qu’elle est aujourd’hui.
      Content de voir que tu partages cela ! 🙂

      • Aki no Niji dit :

        C’est sûr qu’aujourd’hui on n’a que l’embarras du choix avec nos 150 manga mensuels ! Mais avoir autant de choix, c’est aussi frustrant quand on ne peut pas se permettre d’acheter tout ce qui nous plait. Un tout petit peu moins de sorties ne ferait pas de mal au porte-monnaie non plus !

        En tout cas je suis assez impressionnée de l’augmentation du nombre de manga publiés par mois, qui est passé de 20 à 150 en 10 ans !

        • Il n’est pas forcément aisé de suivre la cadence, c’est sur, mais il n’y a pas tant de vrais bons titres qui paraissent mensuellement. On a, surtout, des titres moyens qui sortent. 😉

  12. Abdel Le Babybel dit :

    Très bon podcast

    Mais j’ai entendu un titre du nom « Le 13eme passager » Un anime, Pascal le dit vers le début de l’émission, il m’a vraiment donné envie de le voir :'(

    Pourriez vous m’aider 🙂

  13. fayavinceFaya dit :

    Très bon podcast! Je me suis replongé avec nostalgie dans mes souvenirs de mes visites à Tonkam. A 35 ans bien sonné, cette boutique à bercé mes débuts de passionné….je me souviens de la « tournée » de l’époque Tonkam, Madoka, Katsumi…chacun avec ses specifités, son accueil…Merci pour cette saga qui est une page d’histoire du fandom français 🙂

    • Merci ! Heureux que ça t’ai plu ! 🙂
      Etant de la même génération que toi, tu imagines bien le plaisir qu’on a eu à préparer l’émission et à l’enregistrer.
      Ma seconde madeleine après celle d’Animeland (dans le Mangacast Extra 01), mais assurément la plus forte ! 🙂

  14. omtsubasa dit :

    Hmmm…
    ça m’embête de le dire mais ce podcast m’a laissé assez de marbre. Surtout comparé au précédent. Non pas qu’il n’était pas digne d’intérêt ou mal fait mais de base, Tonkam est un éditeur qui me parle moins que les autres personnellement. Et c’est une époque que je n’ai pas du tout connu donc ça ne me parle pas du tout. Après, je pense que c’est une bonne chose que je l’ai écouté (et en entier) histoire d’en savoir un minimum sur cet éditeur.

    Après, je reconnais que votre invité (j’ai oublié son nom…) a fait une belle prestation, il a répondu sans langue de bois, a été précis dans ses propos (peut-être même trop vu la durée de l’émission mais mieux vaut trop que pas assez) et j’avoue que j’ai même ri à deux ou trois reprises.

    « j’adore entendre les anecdotes » => En fait, t’es une commère Kubo 😀

    • Marcy dit :

      Oh comme c’est étrange d’entendre quelqu’un dire qu’il n’a pas connu cette époque *.* (non parce que c’est pas si loin en fait… si ? bon ok … ;_;) En tout cas contente de savoir que malgré ça tu as tenu bon jusqu’au bout :3

      • omtsubasa dit :

        C’est pas une question d’époque. Enfin, en partie si mais pas principalement. Mais faut dire aussi qu’à l’époque, je ne connaissait les mangas qu’à travers la télé comme le club Dorothé, par exemple. Je ne savais même pas qu’ils étaient tirés de mangas papier dont j’ignorais l’existence. Le nom de Tonkam, je ne l’ai appris qu’il y a quelques années.

        Après, j’ai toujours adora la bande dessinée mais à l’époque, dans ma ville de province, je n’ai trouvé que des BD franco-belges, des BD américaines (Buck Danny) et des comics, ce qui a contribué à mon ignorance des mangas papiers et des éditeurs qui les vendaient. Tout le monde n’a pas la chance d’habiter dans le 13ieme arrondissement de Paris malheureusement^^

    • Commère je ne pense pas, mais je pense que les anecdotes font le sel des histoires, qu’elles leur donne corps et intérêt.
      Et dans le domaine de l’édition de manga, en France, tant de choses ont été faites grâce (ou a cause) de petites choses qui pouvaient paraître insignifiantes… C’est ces anecdotes que j’aime qu’elles soient racontées.
      Une bonne histoire c’est celle qui a les bonnes anecdotes 😉

  15. omtsubasa dit :

    T’inquietes pas. Je sais ce qu’est une comère (y en a dans ma famille, je connais). Je disais ça pour taquiner. Puis bon, j’ai pas trouvé de mots plus fun donc j’ai pris celui par défaut^^

  16. alucard972 dit :

    juste pour préciser, les enquêtes de kindaichi c’est fini au 22 mais il ne restait pas 2 tomes mais 5 (fini au tome 27 au japon) !!!
    je suis quand même déçu qu’il n’est pas fini le projet, car on ne connait toujours pas la fin de ce bon manga. alors que le détective conan continue toujours et qu’il est loin d’être fini aux éditions kana et ça m’étonne qu’il se vendent si bien que ca!!! :’-(
    bref c’est mon coup de gueule pour tonkam! sinon c’est vrai que ça ma rappeler beaucoup de bon souvenir et de bon manga que j’ai ^_^(kimengumi, hellsing, RG veda, hikaru no go, etc.)

  17. Negima dit :

    Très bon podcast.
    Cependant, j’ai des craintes concernant cette fusion avec Delcourt.
    J’ai encore des titres en cours chez eux notamment To Love Darkness et Medaka Box.
    J’espère qu’ils iront au bout de ces séries notamment Medaka Box qui est terminé au Japon avec 22 tomes. Il restera 8 tomes après la sortie du 14 en mai.

  18. LionelMaisNan dit :

    Quelqu’un aurait des informations sur l’anime « Le 13 ème passager », car je cherche sur Googlz mais en vain, merci d’avance 🙂

  19. Lorenzo dit :

    Comme d’habitude un numéro super intéressant et qui m’a replongé dans une époque où le manga, c’était un peu le far-west.

    Et ça ne nous rajeunit pas non de chien!!!

    Bise à toute l’équipe…

    • Non, c’est clair.
      Et malgré tout ce que l’on peut dire (et penser) de Tonkam aujourd’hui, ce pionnier à tellement fait pour le manga, ses choix et ses pratiques ont été tellement déterminants, que, rien que pour ça, on leur doit un certain respect.

      Des fois ça fait du bien de se manger une petite madeleine, non ? 😉

  20. samizo kouhei dit :

    Merci pour cette émission très instructive

  21. Je pensais avoir écrit quelque chose sur cette émission, mais je me lance, étant donné que c’est une des meilleures à ce jour, en plus de m’évoquer des tas de souvenirs.
    Je m’en rappelle encore très bien de la sortie de Video Girl en 1994 ; c’était l’époque où moi et mon frère achetions tout ce qui sortait en manga, que ce soit chez Glénat ou donc Tonkam.
    Et c’est une période où Internet n’était pas connu comme aujourd’hui et où je ne savais pas du tout où allait un titre comme Video Girl AÎ, le choc de la fin fut réel, au point que c’est un des mes mangas majeurs et que je le relis encore au moins deux fois par an.

    Du coup, je me retrouve assez dans les anecdotes de Pascal Lafine, notamment la sortie en fanfare des Dragon Ball en japonais. Je ne suis pas parisien, mais je me souviens de commandes par des libraires de près de 200 Dragon Ball 42, et que l’arrivée des palettes avait presque fini en émeute ! C’est un truc que je n’ai jamais revu depuis en plus de 25 ans d’achats de manga.

    Concernant l’émission en elle-même, j’en aurais repris pour deux heures de plus, d’autant plus que l’évocation de ces titres résonnait souvent comme une madeleine de Proust (ah, les volumes d’Angel achetés en librairie alors que j’avais 14 ans !).
    C’est en partie pour ça que Tonkam reste un éditeur particulier à mes yeux, qui rappelle des souvenirs très forts. Pêle-mêle, je me souviens de Entre elle et lui, Cyber Weapon, Celia, Le vilain petit canard, Hikaru no Go, la publication des Tezuka que je garde près de moi, et tant d’autres titres.
    Aujourd’hui, le catalogue me parle un peu moins, excepté la saga de Jojo que je suis depuis l’édition J’ai Lu, car elle manque de cette fameuse identité Tonkam, que je définirais comme découvreur de talents, et, comme ça a été dit durant le podcast, l’éditeur des premières fois.

    Du coup, j’ai bien dû écouter cette émission près de dix fois depuis sa publication (on aime Mangacast ou non !) c’est dire !

    • On a vécu à peu près la même chose.
      La claque que j’ai eu en achetant les 2 premiers VGAï à Tonkam ! J’en attendais rien, et j’ai découvert un titre qui m’est resté culte. Moi qui ne connaissait que les D.A. du Club Do en 94…

      Lors d’une discussion avec Ahmed de Ki-oon, on se retrouvait sur la même chose : dans cette période on achetait tout ce que Tonkam sortait, même les titres HK (Cyber Weapon Z, Club MAD, Celia…) qui, avec le recul, étaient quand même pas terrible ! ^^;

      Comme je le dis, Tonkam est une vraie madeleine de Proust pour moi, tant la librairie de Keller que la maison d’édition.
      J’aurais aimé pouvoir faire une émission plus longue, parler d’autres titres, d’autres auteurs, mais 2h c’est déjà long ! ^^;

      Heureux que ça t’aie plu !
      Dix fois c’est beaucoup, mais, franchement, quand on produit une émission qui plait, on est très contents ! Ça justifie tout le travail que ça me demande, les heures passées à préparer ! Merci ! 🙂

Laissez votre commentaire