Japan Expo - 16e Impact

Lexique

Sonico adore Mangacast !animé : se dit d’un dessin animé japonais.

boy’s love : se dit des différentes productions (manga, animés…) comportant des relations homosexuelles entre protagonistes de sexe masculin, et destiné, en priorité, à un public féminin. On lit souvent l’acronyme « BL » pour désigner le genre.

cosplay : contraction de costume et player. Se dit de la pratique de se costumer en personnage de manga ou d’animé, jusqu’à en imiter les poses, les scènes et la gestuelle.

dôjinshi : recueils de bandes dessinées et/ou d’illustration d’artistes japonais, édités de façon amateur souvent par des cercles de dessinateurs.

ecchi : se dit d’un « genre » de manga à forte suggestion sexuelle.

ED ou ending theme : se dit du générique de fin d’un animé japonais.

filler : se dit d’un arc d’un animé japonais, inédit dans le manga original, utilisé, le plus souvent, pour gagner du temps afin que la production de la série ne rattrape pas trop vite la trame originale et qu’il n’y ait plus de matière scénaristique pour la suite.

franga : contraction de français et manga. Se veut un genre de bande-dessinée hybride inspiré par par les codes graphiques du manga et réalisée par des français. Le terme est peu utilisé de nos jours, et remplacé par le pudique global manga.

global manga : se dit d’un genre de bande-dessinée, essentiellement européenne, inspirée par les codes graphiques du manga. Il arrive que l’on dise, aussi, franga pour les œuvres françaises.

hentai : littéralement « pervers ». Se dit, en occident, du genre du manga pornographique.

japanime : contraction de japan et anime. Se dit de l’animation japonaise.

jôsei : genre manga destiné aux jeunes adultes de sexe féminin. On entend, aussi, parler de « ladies comics » pour désigner ce genre.

kôdomo : littéralement « enfant ». Se dit d’un genre destiné aux enfants. Le genre kôdomo se se divise en 3 sous-catégories : nyūyōji (bébés), danji (petits garçons) et jōji (petites filles).

manga : bande dessinée japonaise. Vulgairement on entend souvent parler de « manga » comme d’un terme englobant toute la « culture visuelle japonaise ».

mangaka : auteur de manga.

nekketsu : littéralement « sang bouillant ». Sous-genre du shônen, très codifié, basé sur le parcours initiatique qui amène le personnage principal à se transcender, et à devenir le meilleur/le plus fort.

nemu ou name : storyboard ou planches préparatoires d’un manga, permettant à l’auteur de présenter un chapitre construit à son tantô, pour validation avant d’entamer les planches définitives.

OAV ou OVA : acronyme de Original Animation Video. Animé spécialement produit pour le marché de la vidéo japonais (par opposition au film animé au cinéma, et aux séries diffusées à la télévision).

ONA : acronyme de Original Net Animation. Animé spécialement produit pour le marché de la vidéo en ligne japonais.

OP ou opening theme : se dit du générique d’ouverture d’un animé japonais.

seinen : littéralement « jeune homme ». Se dit d’un genre de manga destiné aux jeunes adultes de sexe masculin.

sentai : ou « super sentai« , littéralement « escadron de combat ». Genre de séries TV live composé d’équipes de plusieurs héros costumés colorés combattants  des monstres, destiné aux jeunes garçons, et produits par la Toei.

shôjo : littéralement « petite fille ». Se dit d’un genre de manga destiné aux filles.

shôjo-ai : littéralement « amour de jeune fille ». Se dit d’un genre de manga mettant en scène des relations amoureuses homosexuelles entre protagonistes de sexe féminin, sans relation sexuelle.

shônen : littéralement « petit garçon ». Se dit d’un genre destiné aux garçons.

shônen-ai : se dit d’un genre de manga mettant en scène des relations amoureuses homosexuelles entre protagonistes de sexe masculin sans relation sexuelle.

simulcast : contraction de simultaneous et broadcast. Diffusion simultanée d’un contenu audiovisuel avec le pays d’origine.

spin-off : série dérivée d’un titre déjà existant, se déroulant dans le même univers.

tankôbon : recueil des chapitres d’un manga publié en pré-publication magazine, pour produire un volume relié. Les volumes disponibles en librairie, en France, sont des tankôbon.

tantôsha : souvent raccourci en tantô, responsable éditorial de chaque mangaka.

tokusatsu :  contraction de tokushu satsuei, littéralement « effets spéciaux ». Genre de séries TV live gavées d’effets spéciaux et, régulièrement, à tendance SF. Les séries sentai, metal hero (X-Or) et Kamen Rider sont du genre tokusatsu.

yaoi : se dit d’un genre de manga mettant en scène des relations homosexuelles entre protagonistes de sexe masculin et comportant, souvent, des scènes de sexe.

yuri : littéralement « lys ». Se dit d’un genre de manga mettant en scène des relations homosexuelles entre protagonistes de sexe féminin et comportant, régulièrement, des scènes de sexe.

Mix par Mitsuru ADACHI

© Mitsuru ADACHI/Shôgakukan

Hayaku Shop