Japan Expo - 16e Impact

Mangacast Omake N°19 – Septembre 2014 : les chroniques manga et animés

Mangacast Omake N°19 - Septembre 2014

Retrouvez les rubriques mensuelles de Mangacast Omake : nos chroniques manga dans On a Lu et En Survol, nos chroniques animé dans On a Vu, ainsi que nos Coups de cœur et nos Coups de gueule.

Dans ce numéro on chronique : La Cité des Esclaves, Blood Parade, Food Wars, Darwin’s Game, Plus Question de Fuir !, Strike The Blood, Red Eyes Sword, Kid I Luck, Nyanpire – The Gothic World of Nyanpire, Say I Love You, Yakuza Love Theory, Altaïr, Dragon Quest – Emblem of Roto, Ratman, Cagaster, Budori l’Étrange Voyage, Appleseed Alpha, Aldnoah Zero et Noucome !

Environ 2 heures 30 d’émission pour partager, avec vous, nos conseils manga et animés du mois, et tout ça dans la bonne humeur et les blagues vaseuses !

Mangacast Omake n°19 – Septembre 2014 est présenté par Marcy, Athras, Kobito et Kubo.

Fiche de l’émission

Numéro : Omake 19
Saison : 02
Parution : Septembre 2014
Format : MP3, 128kbps
Durée : 157’19

Rubriques : On a Lu, En Survol, On a Vu, Coups de cœur, Coups de gueule, Ending Theme
Animé par Kubo
Avec Marcy, Athras et Kobito

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3  S'abonner via iTunes  S'abonner via RSS  S'abonner via Android

Écouter l’émission

On a Lu

Retrouvez tous les manga que nous avons chroniqué durant l’émission :

La Cité des Esclaves  - Tome 01La Cité des Esclaves  – Tome 01Casterman
Casterman – 7,95€
Dessin : Hiroto ÔISHI
Scénario : Shinichi OKADA
Synopsis :
« Ennui, soif de vengeance, volonté de domination ? Le SCM est fait pour vous ! Rejoignez la communauté des porteurs de ce nouvel appareil révolutionnaire, défiez ses membres et faites-en des esclaves qui obéiront aveuglément, même au plus inavouables de vos désirs. Mais soyez sûr de votre coup, ou c’est vous qui deviendrez la chose de votre adversaire ! » Tokyo, de nos jours. Une jeunesse désabusée joue à se faire peur grâce à un objet qui alimente de nombreuses rumeurs sur internet : le SCM. Le SCM, ou Slave Control Method, permettrait d’instaurer avec sa cible une relation de maître à esclave. Il n’en faut pas plus à toute la galerie de protagonistes de ce jeu de massacre d’un nouveau genre pour se lancer dans une course éperdue à la manipulation où mensonges et coups bas sont de mise.

Blood Parade - Tome 01Blood Parade – Tome 01Ki-oon
Ki-oon – 7,65€
Dessin : Kazuyoshi KARASAWA
Scénario : Kazuyoshi KARASAWA
Synopsis :
Depuis toujours, Gilles Mayford voue une haine farouche aux vampires. La reine de ces créatures maléfiques a décimé la famille entière du jeune garçon, un soir de lune rouge sang. Seul survivant de cette horrible tragédie, Gilles s’est juré de consacrer toute son énergie à traquer et à éliminer tous les serviteurs de la reine. Huit années plus tard, Gilles a passé la première étape du test qui lui permettra peut-être d’intégrer les Douze Apôtres, une unité d’élite formée pour lutter contre les vampires. Pour valider définitivement cet examen, il devra éliminer un vampire qui sévit dans le village de Conques. Afin qu’il puisse mener à bien cette mission, on lui assigne un “escudo”, un partenaire, du nom de Luna. Dotée d’une force prodigieuse, la jeune fille semble elle aussi avoir un lien très particulier avec ces êtres surnaturels…

Food Wars - Tome 01Food Wars! – Tome 01Editions Tonkam
Éditions Tonkam – 6,99€
Dessin : Shun SAEKI
Scénario : Yûto TSUKUDA
Synopsis :
Soma a grandi dans les cuisines du restaurant familial et se prépare depuis toujours à prendre la succession. Mais son quotidien est bouleversé quand son père accepte un poste dans un palace new-yorkais. Le jeune garçon est alors envoyé dans une prestigieuse école culinaire.
Bien décidé à ne pas décevoir sa famille, Soma devra rivaliser de génie pour s’imposer parmi les meilleurs espoirs.

Darwin's Game - Tome 01Darwin’s Game – Tome 01Ki-oon
Ki-oon – 7,65€
Dessin : FLIPFLOPS
Scénario : FLIPFLOPS
Synopsis :
“Le joueur Kyoda demande votre aide ! Rejoignez vous aussi le Darwin’s Game et volez à son secours !”
La vie de Kaname Sudo bascule le jour où ces quelques mots a priori inoffensifs s’affichent sur son portable. Il a le malheur d’accepter l’invitation. Aussitôt mordu au cou par un serpent virtuel surgi de l’écran, il est désormais l’esclave d’un jeu impitoyable, le Darwin’s Game, véritable arène urbaine dans laquelle des participants interconnectés via un réseau social s’affrontent dans des duels à mort. Très vite, le lycéen doit se rendre à l’évidence : même s’il essaie de se soustraire au jeu, ses adversaires, attirés par l’appât du gain et le frisson du combat, sont prêts à tout pour le retrouver…

Plus Question de Fuir ! - Tome 01Plus Question de Fuir ! – Tome 01Soleil Manga
Soleil Manga – 6,99€
Dessin : Kazumi KAZUI
Scénario : Kazumi KAZUI
Synopsis :
Naho rêve de devenir une office lady, d’avoir des collègues avec qui partager des repas et même de vivre une belle histoire d’amour sur son lieu de travail. Mais elle ne trouve pas d’emploi ! Elle finit par décrocher un stage en vu d’une embauche éventuelle dans une société de design. Seul souci : son patron est un peu particulier… Sa franchise sans limite crée bien des dégâts autour de lui sans que cela ne l’inquiète. Pourtant impossible d’y voir une once de méchanceté. Malgré leur attirance mutuelle, Naho pourra-t-elle aimer un homme tel que lui…

Strike The Blood - Tome 01Strike The Blood – Tome 01Kana
Kana- 7,45€
Dessin : TATE
Scénario : Gakuto MIKUMO
Synopsis :
Kojô Akatsuki, un jeune garçon qui vit sur l’île artificielle d’Itogami, cache un secret inavouable. Il est le quatrième Primogéniteur, le vampire le plus puissant au monde, selon une légende urbaine ! Mais voilà qu’un jour, alors que sa famille et ses amis ignorent tout de sa véritable identité, une jeune femme déboule dans sa vie, une jeune femme qui, elle, connaît son secret ! Pire, elle lui déclare qu’elle a été envoyée pour le surveiller ?!

Red Eyes Sword- Tome 01Red Eyes Sword – Akame ga Kill! – Tome 01Kurokawa
Kurokawa – 7,65€
Dessin : Tetsuya TASHIRO
Scénario : TAKAHIRO
Synopsis :
Dans un monde peuplé de créatures étranges et dangereuses, Tatsumi est un jeune garçon de la campagne en quête de rêve et d’aventure. Il se rend finalement à la capitale dans le but de s’engager dans l’armée impériale pour faire fortune et sauver son village rongé par la pauvreté. Mais confronté à la réalité de la ville et à sa corruption, Tatsumi va très vite perdre ses illusions. En dépit de toute attente, sa rencontre avec la troupe de tueurs du Night Raid va changer le cours de son destin… Son nouveau but : devenir un assassin pour débarrasser la capitale des infâmes crapules qui corrompent le pays entier !

Kid I Luck - Tome 01Kid I Luck! – Tome 01Ki-oon
Ki-oon – 7,90€
Dessin : Yuko OSADA
Scénario : Yuko OSADA
Synopsis :
Kinjiro Yaoi est la terreur de son lycée. Bagarreur invétéré et incorrigible tête brûlée, il est du genre à laisser ses poings s’exprimer avec générosité à la moindre occasion. À l’extrême opposé, son amie d’enfance, Kuriko, est la douceur incarnée. Mais peu avant ses 18 ans, une tragédie touche la jeune fille, qui est agressée au retour du lycée… Traumatisée, elle n’a plus la force de retourner en cours et vit enfermée chez elle, complètement coupée du monde extérieur… Kinjiro, de son côté, est rongé par la culpabilité. Lui qui n’a pas été présent pour défendre son amie cherche inlassablement un moyen de la sortir de sa déprime. Sa décision est prise : à l’image de ces comiques professionnels qui faisaient le bonheur de Kuriko avant son agression, il deviendra lui aussi un champion du rire et consacrera son existence à redonner le sourire à son amie ! Mission loin d’être évidente pour notre voyou au grand cœur… qui est doté d’un sens de l’humour catastrophique !

Nyanpire - The Gothic World of Nyanpire - Tome 01Nyanpire – The Gothic World of Nyanpire – Tome 01Kurokawa
Kurokawa – 9,90€
Dessin : YUKIUSA
Scénario : YUKIUSA
Synopsis :
Il était une fois un pauvre petit chaton abandonné. Il avait tellement faim qu’il ne tenait plus debout. Au moment ou la minuscule étincelle de vie allait s’éteindre, un vampire sort des ténèbres et donne son propre sang au chaton. Il lui fait don de la vie éternelle en tant que vampire.
Ainsi le Nyanpire était né !

Say I Love You - Tome 01Say I Love You – Tome 01Pika Edition
Pika Édition – 6,95€
Dessin : Kanae HAZUKI
Scénario : Kanae HAZUKI
Synopsis :
Mei, 16 ans, est le souffre-douleur de son lycée. Harcelée par ses camarades, elle n’a aucun ami jusqu’au jour où elle frappe par erreur Yamato, l’élève le plus populaire du lycée. Sidéré du manque d’intérêt qu’elle lui porte, Yamato décide de se rapprocher de cette fille singulière. Malgré les moqueries de ses camarades, il la salue, lui parle et l’invite, sans se soucier d’être ignoré par une Mei bien étonnée qu’on lui témoigne tant d’attentions. C’est le début d’une relation entre deux êtres que tout oppose.

Yakuza Love Theory - Tome 01Yakuza Love Theory – Tome 01Soleil Manga
Soleil Manga – 7,99€
Dessin : Masaki SATO
Scénario : Keiya MIZUNO
Synopsis :
Kanji Yarahata, vingt ans, ne fait pas partie des garçons qui ont la cote auprès des filles, et c’est à peine s’il ose leur parler. C’est là qu’intervient Aiya, un fantôme aux allures de yakuza qui se prend pour un cupidon et prétend pouvoir régler le problème de Kanji grâce à ses recherches sur l’amour qu’il a compilées en un livre : « Love Theory ». Aiya a également un message du grand-père de Kanji. Si d’ici un an, Kanji n’a toujours pas trouvé de copine, la lignée des Yarahata n’aura plus de descendance ! Kanji sera-t-il en mesure de se trouver une petite amie en moins d’un an ?!

Altaïr - Tome 01Altaïr – Tome 01Glénat Manga
Glénat Manga – 7,60€
Dessin : Kotono KATÔ
Scénario : Kotono KATÔ
Synopsis :
Dans un univers fantastique très fortement inspiré du bassin méditerranéen à l’époque où les empires rivalisaient de puissance…Mahmut est le plus jeune homme à accéder au rang de pacha, général de haut rang dans la stratocratie de Türkiye. Accompagné d’Iskandar, son fidèle aigle royal, ce pacifiste sillonne le pays pour déjouer les conflits. Malheureusement, tous ses compatriotes ne partagent pas ses convictions et l’empire Balt-Rhain guette la moindre occasion pour étendre son territoire… Notre héros arrivera-t-il à conserver son intégrité au milieu de ces jeux de pouvoir où complots et trahisons sont monnaie courante ?

Retrouvez les avis de l’équipe de Mangacast durant l’émission !

On a Lu : En Survol

Dragon Quest - Emblem of Roto - Tome 05Dragon Quest – Emblem of Roto – Tome 05Ki-oon
Ki-oon
6,60€
Dessin : Kamui FUJIWARA
Scénario : Kamui FUJIWARA, Junji KOYANAGI

Ratman - Tome 12Ratman – Tome 12Kana
Kana
6,85€
Dessin : Sekihiko INUI
Scénario : Sekihiko INUI

Cagaster - Tome 02Cagaster – Tome 02Glénat Manga
Glénat Manga
6,90€
Dessin : Kachou HASHIMOTO
Scénario : Kachou HASHIMOTO

Retrouvez les avis de l’équipe de Mangacast durant l’émission !

city_hunter_corbeau

On a Vu

Retrouvez tous animés que nous avons chroniqué durant l’émission :

Budori, l'Étrange VoyageBudori, l’Étrange Voyage
Éditeur : Eurozoom
Format : Film
Durée : 106 min env.
Synopsis :
Un jeune chat, Budori vit paisiblement avec ses parents et sa petite sœur Neri dans la forêt d’Ihatove. Mais un matin, un grand froid frappe la forêt et le sépare de sa famille. Quoique incertain du chemin à suivre, Budori commence à voyager seul et arrive finalement dans la ville d’Ihatove, où il grandit en travaillant dur pour combattre cette vague glaciale qui menace la ville et ses habitants. Il refuse de laisser un drame se reproduire et lutte pour trouver une solution. Budori mettra tout en œuvre pour sauver ceux qu’il aime et qui l’entourent.

Appleseed AlphaAppleseed Alpha
Éditeur : Sony Pictures Entertainment
Format : Film
Durée : 93 min env.
Blu-ray
Synopsis :
Abandonnés après une énième guerre mondiale, deux mercenaires – Deunan et son partenaire cyborg, Briareos – sont envoyés en mission aux abords d’une ville ravagée par les combats. Pendant l’opération, ils croisent le chemin d’Iris et Olson, deux citoyens de la ville utopique d’Olympe qui ont peutêtre un plan pour sauver le monde, mais l’impitoyable Thalos et le seigneur de guerre Two Horns ont leur propre idée derrière la tête. C’est à Deunann et Briareos qu’il incombera de protéger leurs nouveaux amis et sauver le dernier espoir de l’humanité.

Aldnoah.ZeroAldnoah.ZeroCrunchyroll
Éditeur : Crunchyroll
Format : série TV
Épisode(s) : 12 (1ère partie – terminé)
Durée : 24 min env.
Synopsis (Animeka) :
Lors de la mission Appolo 17, un artefact extra-terrestre fut découvert sur la Lune. Les humains comprirent qu’il s’agissait d’une porte spatiale menant vers Mars et l’utilisèrent pour coloniser cette dernière. Toutefois, les colons décidèrent de créer un nouvel empire et de garder pour eux toute la puissance des reliques de l’ancienne civilisation. Un conflit éclata alors entre les deux camps qui se déclarèrent la guerre en 1999. Suite aux nombreux combats autour de la porte spatiale, celle-ci devint hors de contrôle et détruisit une grande partie de la Lune. Les différentes météorites formées en conséquence tombèrent sur la Terre et la ravagèrent en grande partie. À la suite de cela, un traité de paix fut signé par l’Union européenne et l’empire Vers mais 15 ans après la catastrophe, celui-ci semble sur le point de disparaître, une nouvelle guerre approche alors …

NoucomeNoucomeCrunchyroll
Éditeur : Crunchyroll
Format : série TV
Épisode(s) : 10 (terminé)
Durée : 24 min env.
Synopsis :
Kanade Amakusa est soumis au QCM absolu : sans prévenir, des propositions s’offrent à lui et il doit obligatoirement en choisir une. Un jour, un QCM lui propose de faire tomber une personne du ciel, il a le choix entre une belle fille et sa corpulente voisine obsédée par lui. Il fera alors la connaissance de la charmante Chocolat.

Retrouvez les avis de l’équipe de Mangacast durant l’émission !

Coup de CoeurCoup de coeur, ce qui nous a plus ce mois-ci

  • Un nouveau tome pour Shirley de Kaoru MORI
  • La soirée des 4 films de GITS ARISE
  • Le simultrad de Naruto
  • La diffusion de L’Attaque des Titans sur France 4

Coup de GueuleCoup de Gueule, ce qui nous a déplu ce mois-ci

  • Hello Kitty n’est pas un chat
  • Les attaques contre Doki-Doki sur Servamp
  • Le simultrad de Naruto
  • L’adaptation de Triage X en animé

Ending Theme, musique de fin

Heavenly BlueHeavenly Blue

Origine : Aldnoah.Zero
Type : OP theme
Artiste : Kalafina
Paroles : Yûki KAJIURA
Compositeur :  Yûki KAJIURA
Année : 2014

Bonne émission à toutes et tous !

Gérez votre collection manga/animé sur

Manga Sanctuary

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

facebook_76  twitter_76  googleplus_76  tumblr_76  Instagram

#MangacastOmake

Abonnez-vous via iTunes Abonnez-vous via le Flux RSS

© 2014 Mangacast / Asurada.
OP Theme : Shiroi Hibana (Tak MATSUMOTO/Koshi INABA), © Vermillion Records.
ED Theme : Heavenly Blue (Yûki KAJIURA), © SONY MUSIC ENTERTAINMENT JAPAN.
© DR.

Made on a Mac

Hayaku Shop



85 Réponses à Mangacast Omake N°19 – Septembre 2014 : les chroniques manga et animés

  1. Gemini dit :

    J’ai failli acheter La Cité des Esclaves en raison de sa couverture, mais à l’écoute de la critique, je m’aperçois que c’était juste racoleur et que j’ai bien fait de ne pas le prendre. Merci.
    Par contre, je pense tenter Food Wars, même si le côté pantsu ne m’attire pas du tout (je ne suis pourtant pas une fille). Donc, là, mon porte-feuille ne vous dit pas merci.

    • Ça m’a fait le même effet pour la Cité des Esclaves.
      J’attendais tout autre chose. C’est inutilement racoleur et c’est un peu dommage.

      Food Wars franchement ça vaut le coup.
      Et ce, malgré le côté ecchi totalement inutile (et qui ara le bon goût de s’estomper).
      Un vrai bon nekketsu comme on les aime, et dont la 1ère semaine de mise en vente à été plutôt très bonne, ce qui est rassurant pour ce très bon titre ! 🙂

  2. monkeykami dit :

    Eh bien eh bien longue émission (un peu plus de 2h30) pour mon plus grand bonheur 🙂
    Comme d’habitude, très bonne émission où je ne peux m’empêcher de me marrer par moments. En plus j’attendais patiemment ce 19è numéro vu que je savais qu’il y aurait Altaïr et Yakuza Love Theory sur lesquels j’attendais un avis.

    Et pour le coup je suis étonné que celui qui pique le plus ma curiosité dans le lot des mangas présents dans cette émission c’est … Kid I Luck ‘^^ je suis plutôt curieux et je pense me laisser tenter (j’ai vu qu’il y a seulement 3 tomes donc pourquoi pas). En espérant que ce n’est pas trop déprimant quand même.

    Altaïr, j’avoue que je ne savais pas trop quoi en penser. En voyant la couverture et le type shônen je ne m’attendais pas à ce que l’on me dise que ça se rapprochait plus d’un seinen géopolitique « à la GoT » (pour reprendre la comparaison de Kobito). Du coup il m’intéresse de plus en plus même si le fait qu’il y ait 14 tomes et que la série ne soit pas encore terminée me freine un peu.

    Pour Yakuza Love Theory, j’étais certain que Kubo allait en parler 😛 je l’ai déjà feuilleté rapidement et en effet c’est bien dessiné et on ne peut s’empêcher de sourire au moins une fois en lisant ce premier tome (@Kubo : je suis sûr que tu t’es marré dès le début au passage « ma b*te me parle !!! »). Après, vu le scénario posé à la base « il faut que j’arrive à sortir avec ma collègue » j’ai un peu peur que ça s’essouffle sur les derniers tomes mais bon à voir.

    Bref je ne vais pas non plus faire un roman mais je me suis régalé à vous écouter merci à toute l’équipe.

    P.S : Je n’avais jamais testé le gestionnaire de collection sur manga sanctuary (en fait je n’avais même pas de compte) et c’est vrai qu’il est génial ! Essayé et adopté.

    • Entre temps j’ai lu Kid I Luck, et si j’aime toujours le style de OSADA, y’a quelques éléments qui me dérangent.
      Comme la place de Kuriko totalement occultée et dans un rôle de victime faire-valoir.
      Pire encore, il est sous-entendu que ce serait bien des représailles envers Kinjirô, et je trouve le procédé moyennasse…
      Si le titre m’a globalement plu, j’en garde un truc coincé qui m’empêche de le voir comme un chef d’oeuvre.

      J’ai aussi lu Altaïr depuis, et je ne lui trouve rien de la richesse de Game of Thrones.
      En dehors des quelques intrigues politiques (qui ne vont pas non plus très loin), ça reste un young moyenâgeux assez classique bien que sympathique.

      Yakuza Love Theory ça m’a vraiment plu.
      Y’a plusieurs phases qui m’ont fait rigoler, et c’est franchement rare que je me bidonne sur un manga.
      J’ai oublié d’en parler (temps imparti largement écoulé oblige), mais le titre est bourré de références à pleins de mangas. Si ça n’apporte rien au récit, c’est marrant de toutes les trouver ! 😉

      Merci de ton retour !

      • monkeykami dit :

        Arf oui en effet le coup des représailles c’est pas cool en effet (et oui pendant le podcast tu soulèves le doute en précisant que tu n’est pas sûr mais comme Kobito avait l’air sûr de lui quand il a réfuté ^^). Enfin à voir les 2 tomes suivants pour voir si ça évolue.

        Merci pour tes précisions sur Altaïr. Je pense que je vais quand même me laisser tenter par le tome 1 et voir ce que ça donne.

        • Vu que je l’ai lu, je peux effectivement affirmer qu’un protagoniste le dit explicitement. Après rien ne dis que c’est vrai.
          Mais c’était un peu ma crainte. Surtout vu le traitement accordé à Kuriko, qui ne sert que de « victime ». On a l’impression que son rôle se limite à ça.

          Altaïr est sympa quand même.
          Mais faire un comparo avec le dense et retors GoT, c’est un poil beaucoup.
          C’est un sympathique shônen historique, avec une jolie galerie de personnages.

        • Pour Altaïr, j’aurai pu donner un autre équivalent en manga, mais je n’étais pas sur que beaucoup de gens comprendrais avec Hoshin – L’Investiture des Dieux publié chez Glenat. Il me fallait un équivalent qui parle à tous le monde, la version roman de Got me semblait le plus compréhensible, mais que le pour l’aspect intrigues et trahisons. C’est ce que ma inspiré ce numéro 1, les 13 autres me donnerons tort ou raison. wait & see. Pour Kid I luck, il faut lire le passage ou l’on balance à Kinjirô qu’il serait en partie responsable de l’agression de Kuriko. La personne qui lui balance cette info à une rancœur profonde envers lui et sa relation privilégié avec Kinjirô avant l’agression. Pour moi il y a tentative de déstabilisation par rapport à la situation et le scène de ce chapitre. Je ne trouve pas que Kuriko soit mis en retrait, elle apparaît dans ce tome de façon judicieuse, ce qui rend ces passages plus forts.

  3. lololeboiteux dit :

    Plus c’est long , plus c’est bon mais là pour le coup vous étiez encore plus déjantés que d’habitude c’est dire (j’adhère 😉 ).
    Un bon gros omake avec pleins de titres comme d’habitude et avant l’émission j’hésitais à me lancer dans Altaïr et je pense que je vais me risquer à lire le premier.
    Sinon je mets aussi de côté le Plus Question de Fuir (je plussoie sur le titre peu engageant) pour le moment où je serais en recherche de shojo non scolaire, d’ailleurs ça me fait sourire l’anecdote de Marcy et de ses tomes en double : on se sent moins seul de voir d’autres personnes faire la même erreur.

    Sinon pour les animes je plussoie Kubo à 200% : t’as pas vu Aldnoah t’as raté ta saison. Cette série est restée dynamique et passionnante sur les 12 épisodes. Au passage au final j’aime bien quand le héro est antipathique un peu comme pour les héros de séries Gundam que t’as juste envie de latter tellement ils sont chiant, con ou mous 😉

    Je m’attendais pas par contre à voir resurgir Noucome (qui est sorti il y a plusieurs mois) mais j’avoue qu’on est devant un chef d’œuvre du cheloud (dont on trouve quelques bon représentant sur Crunchyroll d’ailleurs : cf Nourin dans un précedent Omake) et en effet Rail Wars n’aurait à mon avis que peu rempli son office dans cette section (sujet étrange mais anime assez classique au final). Quand je me dis que des gens ont vraiment réalisés ça je me sens d’une normalité déconcertante en comparaison.
    En anime atteint du cerveau en ce moment y a chez ADN le Sabagebu qui est bien bien cheloud comme truc…

    Continuez comme ça 🙂

  4. Très bonne émission, à la durée idéale à mes yeux. J’aurais juste à reprocher que cette fois, il y a un petit peu trop de délires qui nuisent même à la compréhension des séries présentées. Notamment pour Athras dont un mangas présentés est complètement brouillon. Peut-être est-ce lui qui s’emmêle les pinceaux 🙂

    Cela dit, vous me donnez envie de donner une deuxième chance à Food wars dont le coup d’œil en librairie m’avait refroidi avec le fan service et les multiples orgasmes que se chopaient les femmes en mangeant des repas (notamment, de mémoire, une jeune fille représentée nue avec des poulpes qui l’entourent).

    Je suis bien plus manga qu’anime, donc ces derniers ne m’intéressent pas, mais je vous appuie concernant L’attaque des titans, que je prends plaisir à voir grâce au replay de France 4.

    Petit H.S. : mais que devient Blackjack ?

    • C’est gentil de penser à moi. Je ne suis pas mort, c’est juste que Kubo fait exprès de choisir les jours où je travaille pour enregistrer les Omake… Plus sérieusement, c’est juste une coïncidence de calendrier entre mon travail en horaires décalés et l’enregistrement des émissions.

    • Il y a eu un peu trop de digressions dans ce numéro, on en a conscience et on fera en sorte d’être plus cadré sur le prochain Omake.

      Après, pour la chronique d’Athras, j’ai envie de dire qu’il en est responsable. C’était assez difficilement compréhensible, même pour nous qui étions face à lui, et ça a fini en fou rires/délires tant ça paraissait surréaliste.

      Food Wars tu peux y aller les yeux fermés, c’est un vrai bon shônen nekketsu avec tout ce qu’il faut ou il faut.
      Je mets de côté le « fan-service » inutile, qui a le bon goût de s’estomper sur la durée.
      Food Wars c’est bon, mangez en ! 🙂

      • monkeykami dit :

        J’avoue que j’ai feuilleté Food Wars et j’ai halluciné. J’ai presque l’impression qu’il y a plus de fan service que dans un titre d’Oh Great! ‘^^

        • N’abusons pas ! Dans tout le volume, on doit avoir 4-5 scènes de « fan-service ». Bon c’est souvent des pleines pages voir des splash-pages, ce qui est très voyant, mais ça reste marginal dans ce titre.
          A côté de titres qui en ont fait leur beurre, et où apparaissent des culottes à tout bout de champ, y’a pas photo ! 😉

          • monkeykami dit :

            Oui enfin à chaque fois la notion de ….. « jouissance » (avec les images et les termes employés) est très explicite ‘^^ (bon après ça me choque pas non plus tant que ça étant lecteur des Bastard!! ahah)

            • Oui c’est explicite, et c’est un des aspects que je souligne dans ma chronique.
              Mais ça reste marginal, et on n’a pas le droit à des plans culottes toutes les 3 pages comme dans (trop) de titres.

  5. alucard972 dit :

    si ca continue comme ca blackjack je vais ecrire ta necro ;p

    sinon bonne émission comme d’hab!
    et je suis d’accord avec vous et ça m’a fait bien rire sur facebook la « discussion très sérieuse des éditeurs qui osent retoucher les planches dans le dos des pauvres lecteur français qui achètent le manga! l’avantage des scan c’est qu’on ne se sent pas laissé dans se genre de processus totalement hypocrite de l’éditeur!!!! » la bonne blague, de vrai imbécile!!!
    je soutient l’effort de tous les éditeurs qui ont du respect pour les auteur(e)s et leurs oeuvres ^_^

    • Gemini dit :

      Attention, des manga retouchés par les éditeurs plus que de raisons, il y en a eu : ceux où ils se sont lâchés sur les onomatopées, et ceux censurés (comme Bokurano ou NHK ni Yôkoso). Mais dans le cas de Servamp, c’est juste la connerie des lecteurs de scans.

      • Des onomatopées violemment refaites maison on a longtemps eu, je ne le mettrais pas dans le même bain.

        Bienvenue dans la NHK peut être considéré comme une vraie altération de l’œuvre d’origine.
        Mais se pose, du coup, la question de la possibilité de le publier chez nous en conservant le côté « pédophilie passive » qui apparaît sur le titre.
        Je rejoins parfaitement l’avis de Gael de Kanpai dans son post sur la question : http://www.kanpai.fr/culture-japonaise/welcome-to-the-nhk

        A priori c’était quelque chose d’assez similaire avec Bokurano, avec une scène de sexe adulte/enfant. Ce qui est interdit chez nous, en plus d’être moralement condamnable.

        Si, au Japon, le rapport à la « sexualité » infantile (je mets bien sexualité entre guillemets) est, pourrait-on dire, « spécial », c’est une chose qui ne passe pas dans notre culture (à raison).

        La censure peut-être salvatrice si elle permet l’édition d’un titre chez nous qui n’aurait pu l’être sans.

        Pour l’anecdote, j’ai souvenir, aussi, de suppressions/censures sur un titre d’Oh! Great, chez Asuka (je ne sais plus si c’était Naked Star ou Junk Story), car il y avait une scène sexuelle avec une très jeune fille…

        Au final, je pense que si modification il y a, c’est un peu forcé par la loi ou la moralité.
        Je n’ai pas le sentiment que les éditeurs FR abusent de ce côté là, essayant, au maximum, de sortir l’oeuvre de la façon la plus fidèle possible. 😉

        • Si je me souviens aussi d’un cas de censure sur un titre de U-Jin paru chez Tonkam il y a quelques années. Je ne parle pas d’Angel, mais je n’arrive pas à retrouver le nom de ce manga, censuré aussi de mémoire.

        • Gemini dit :

          Cela ne m’a pas empêché de revendre mes Bokurano dès le problème constaté. Entre censurer une oeuvre et ne pas la publier du tout, je préfère l’absence de publication.
          Des problèmes similaires n’ont pas empêché Delcourt de sortir Filles Perdues de Alan Moore. Mais sous blister et interdit au moins de 18 ans. Pour en avoir discuté, à l’époque, avec ces éditeurs, il me semble bien qu’ils ont jugé que le blister et les interdictions leur feraient perdre des clients, et que l’auteur avait donné son accord (comme s’il avait le choix). Les éditeurs proposent, le lectorat dispose. Après, si cela ne dérange personne de lire des oeuvres censurées…

          • Ni Bokurano ni NHK n’avaient pas vocation à d’être vendus sous un sceau « -18 », ni même sous blister.
            On sait bien que le blister est un frein énorme à la vente de manga, de tout temps.

            L’éditeur japonais peut refuser. Vu ce que représentent les gains sur les ventes internationales, ils peuvent allègrement s’en passer.
            Mais j’ai le sentiment qu’ils ont conscience des différences culturelles, et du caractère problématique du rapport à la « sexualité infantile » que l’on peut retrouver dans certains titres.

            Je suis globalement contre une altération d’un titre que je lis.
            Mais dans ce genre de cas, je trouve que c’est salvateur en permettant l’accès à l’oeuvre (qui ne se résume pas à ça).

            Bokurano je ne l’ai pas lu, mais de ce que j’ai compris, Asuka s’est contenté d’augmenter l’intensité d’un rayon de soleil pour cacher l’acte. Ça ne me semble pas une « censure » énorme…

  6. Pour ma part mon vrai de coup de coeur ce mois ci ce serait plus l invitation à japan touch de Yamatogawa. Cela fait plaisir de voir que même si le genre « hentai » est trop souvent montré du doigts à tort un auteur de la qualité de Yamatogawa soit invité en France seul bémol c’est que le convention est un peu mainstream. Cependant je pense qu’il faut féliciter les équipes de Taifu en plus de publier des hentai d’inviter ces auteurs.
    Espérons qu’avec Shun Saeki qui lui aussi provient des doujin hentai le genre soit un peu moins montré du doigt par la même occasion

    • C’est logique pour un éditeur de faire venir un auteur sur un événement plutôt « grand public ». Faire venir un mangaka ça coute cher à tout point de vue, si c’est pour qu’il vienne pour 3-4000 visiteurs, ce n’est pas forcément intéressant car c’est avant tout une histoire d’image.

      Shun SAEKI n’est pas auteur de manga hentai, TOSH oui.
      Shueisha ne communique pas sur cette « autre carrière » du mangaka, à raison. Rares sont les auteurs à avoir fait le chemin hentai > Jump, et l’éditeur n’a pas vraiment envie que ça se sache.
      Pour le public, SAEKI est l’auteur d’une histoire courte et d’un gros titre du Shônen Jump.

  7. kdom dit :

    Bonne emission mais je suis désolé mais les lecteurs de scans ont encore une excuse toute prête. Pour le même prix les anglophones ont 10 séries du Jump. Depuis 3 semaines ils ont même systématiquement les 3 chapitres des nouvelles séries. Pour moi il y a une différence entre soutenir la publication légale et être pris pour un pigeon. Même s’il y a eu de gros progrès dernièrement, le numérique reste quand même le parent pauvre en France (mais tant qu’il n’y aura que des commentaires pro-papier, des applications android pourries et impossibilité de préter ses bouquins, ça ne risque pas de changer). En tout cas moi, je préfère soutenir la sortie simultanée papier/numérique de Kaze en achetant Gokusen (comme quoi le scan ce n’est pas tout noir) qu’un simultrad proche de l’arnaque.

    Sinon, pour rebondir sur le commentaire précédent, pour moi la scène de tentacule dans le premier chapitre de Food Wars était un clin d’oeil au passé de Tosh. D’ailleurs l’auteur a un sens de l’humour décalé que j’aime beaucoup

    • Difficile de comparer 2 marchés aussi radicalement différents.
      Aux USA (et dans les pays touchés par le Jump Alpha), les droits sont détenus par Viz (Groupe Hitotsubashi, à qui appartient Shueisha).
      Pour produire un « magazine » qui reprenne les hits du Weekly Jump, c’est nettement plus facile que chez nous : Naruto, Hunter x Hunter et Assassination Classroom (Kana), One Piece (Glénat), Kuroko’s Basket, Toriko, Haikyu et Nisekoi (Kazé).
      Des gens chez Viz Media Europe aimeraient pouvoir faire pareil, mais ces droits, qui se divisent en autant d’éditeurs différents, rendent les choses forcément très compliqué.

      Maintenant arrêtons un peu, personne n’est pris pour un pigeon.
      Finalement, en schématisant (à peine), tout industriel choisit le prix de ses produits, c’est au consommateur d’acheter ou non. Il en tirera les conséquences au vu des résultats.
      Mais ça ne justifie AUCUN piratage des œuvres concernées. Si le prix est au dessus de ce que l’on est disposé à mettre, on fait l’impasse. Y’a pas de « consommation culturelle » obligatoire.

      L’offre légale existe, personne ne peut dire qu’elle n’est pas là et qu’elle ne remplit pas son office. Dès lors, tout scantrad de Naruto ne fait que confirmer ce que l’on en savait déjà : c’est juste du *vol intellectuel* de l’oeuvre, et il n’y a aucune démarche de « fan » là dedans. Un « fan », il respecte l’auteur qu’il aime. Pirater n’est pas respecter.

      Pour ma part, 0,89€ c’est bien au delà de ce que je serais disposé à payer (bien que le prix a été explicité dans ce numéro). Pour autant ça ne me fera pas pirater l’oeuvre concernée. Chacun son éducation.

      Le numérique est oui et non le « parent pauvre » de l’édition.
      On parle d’une industrie qui à plus de 500 ans, qui à toujours vécu pour et autour du papier.
      Aujourd’hui (et depuis peu finalement), une certaine « révolution » industrielle dans ce domaine s’est fait jour.
      Mais on ne bouge pas des lignes aussi facilement (et même pour les lecteurs), encore plus quand les ayants-droit originaux sont japonais (connus pour ne pas être de gros partisans du livre numérique).
      Mais ça bouge aussi là bas avec le Jump+, les choses se mettent en place, elles avancent plus vite qu’on ne le crois. On est à l’aube de grandes avancées de ce côté, tous les éditeurs sont sur le pont.

      Je t’avoue que je capte pas le parallèle Gokusen/scantrad.
      Mais, soyons honnête, on sait tous que le titre sera un gros four. Là question est plus de savoir si Kazé passera la barre des 1000, avec ce titre, ou pas…

      A propos de Food Wars, je ne crois absolument pas à un « clin d’œil » de SAEKI à son « autre » carrière.
      On parle du Weekly Shônen Jump, le plus gros magazine du secteur, fortement codé, et très scruté par ses équipes. C’est pas le genre de chose qu’un tantô laisserait faire. D’autant que le mag’ n’aime pas les vagues, et les rapports à un genre éloigné du sien.
      Le doute est encore plus fort sachant que SAEKI n’est pas scénariste, et travaille à partir des nemu/name de TSUKUDA.
      Pour ma part, on est en face d’une utilisation (devenue trop habituelle) de « fan-service » pour « aider » le titre à se vendre.

  8. kdom dit :

    Effectivement la séparation des éditeurs rend un équivalent complet du shonen alpha difficile en France mais ne justifie pas un facteur 10. Kana a d’autres titres shueisha (dont au moins 2 du jump), les proposer rendrait la formule déjà plus attrayante.
    Les fans d’animés ont une vraie offre légale avec des formules illimitées pour un prix raisonnable. Tous les autres médias (musique, télévision…) ont aussi ces offres là. Tant qu’une offre similaire n’existera pas pour le manga, l’offre légale de Kana est juste un prétexte.

    J’ai acheté Gokusen parce que je l’ai lu en scan. Je suis un lecteur de BD à l’origine et je serai resté à Taniguchi sans le scan. 80% de ma bibliothèque, je la doit au scan. J’écoute ce podcast grâce au scan. Réduire le fan de Naruto à un seul type de comportement est complètement absurde. Le traducteur de One Piece pour le jump alpha est un ancien traducteur de scan mais il n’a sans doute pas eu une démarche de fan. Tout le monde n’est pas un historique du manga avec de fort contact avec le monde éditorial. Ma cousine de 16 ans ne connait pas le Club-Dorothée, elle découvre le manga grâce au scan. Avoir une vision si noire et blanc des choses me parait plutôt contre productive.

    Pour Food Wars, quand je parlais d’auteur, je pensais à Tsukuda (le même qui ose faire un « fan-service » avec un vieillard). Le secret de Tosh étant de polichinel et dans tous les forums de manga, ça me paraissait très intelligent et assez subtil. Mais bon je dois avoir tort vu que peu de gens le voit comme moi.

    • Je ne sais pas si tu as écouté ce numéro, mais la réponse y est pour le tarif.
      Ce n’est pas une volonté de Kana (qui était plus sur un tarif aux alentours de 0,40€), mais une obligation liée à la grille tarifaire d’Apple qui commence à 0,89€.

      Après, de même, ça a été signifié : Shueisha n’était pas très chaud à l’idée de proposer ses mangas en prépublication chez nous, et à lâché du lest car Naruto était dans sa conclusion, ce qui n’est pas le cas des autres gros titres possédés par Kana.
      Le reste viendra prochainement, car tout cela à créé un précédent, mais il faut savoir être patients car toute industrie procède par tâtonnements.

      Ton exemple de musique/film est plus que mauvais.
      Quand la vidéo à la demande est arrivée sur le marché, y avait-il une offre globale ? Non. C’était du paiement à l’acte, la « location » est arrivée ensuite, puis la sVOD.
      Pareil pour la musique, on a d’abord commencé par acheter les morceaux et les albums avant d’accéder à des formules d’abonnement et de streaming.

      On peut ne voir que le mal dans une démarche (bien aidé par notre souhait de croire au grand méchant loup, prétexte pour absoudre notre volonté de continuer à pirater), mais le simultrad suit les mêmes étapes que ses prédécesseurs (musique, VOD, simulcast, sVOD).

      C’est tout sauf un prétexte, c’est le premier pas dans une nouvelle façon de proposer la consommation de manga.

      La question n’est pas de « réduire le fan de Naruto ». C’est un exemple qui s’applique à tous, particulièrement aux lecteurs de gros hits.
      Il n’y aucune justification valable pour pirater une œuvre licenciée. Aucune.

      Les scantradeurs qui s’occupent de titres non édités ont une certaine légitimité. Ceux qui « traduisent » les titres en cours de parution aucune.

      Le trad de One Piece du Jump Alpha est un ancien scantradeur ? Mais qu’est-ce que ça change ? Où est l’argument ? Où veux-tu en venir ?
      Que le scan amène à devenir pro ? Oui, et ça arrive particulièrement dans le domaine de l’animation.
      Maintenant si le mec traduisait un titre déjà licencié avant, sa démarche était négative.

      Un fan c’est un mec qui respecte le(s) auteur(s) qu’il aime.
      Penses-tu une seconde que KISHIMOTO ou ODA sont heureux qu’on les lise en scan ? Vraiment ?

      Moi si je pirate un truc, c’est que je n’en suis pas fan, que je ne fais que peu de cas de l’œuvre. Que, finalement, elle ne mérite pas que j’investisse.
      Les mecs qui piratent la musique de U2, sans jamais acheter un disque ou un DVD, sont-ils des fans ? Pourtant ça ne les empêche pas d’écouter les albums tous les jours, tout le temps.
      Payer, une fois de temps en temps, une place pour un concert, suffit-il ?

      Quand tu dis que des gens découvrent le manga par le scan, je trouve ça particulièrement effrayant. C’est comme de dire qu’on découvre le cinéma par le rip de DVD/BD. C’est un non-sens.
      Le manga tu le trouves partout : chez les libraires spé, les généralistes, les grandes surfaces culturelles, et même dans des grandes et moyennes surfaces alimentaires.
      La Fnac laisse même les gens lire dans ses magasins, allant jusqu’à installer de fauteuils pour ça. Et que dire des Manga Café ?

      Franchement, pour quelqu’un qui veut découvrir le manga, les moyens ne manquent pas.

      Après si on considère que les gens ne découvrent plus la « culture » que par l’entremise du gratuit, là il y a un très gros souci.

      Je ne veux pas jouer les vieux cons (d’autant que je ne suis pas vieux), mais, moi, quand j’étais ado et que je voulais découvrir Video Girl Aï ou Legend of Lemnear, je passais par l’achat ou la location, donc je payais.
      Et je ne roulais pas sur l’or. Je faisais des choix, des « arbitrages ».

      Je suis un consommateur lambda de manga/animation depuis 93, et jusqu’à aujourd’hui.
      J’ai payé des Laser Disc à des prix de malade pour l’époque, et particulièrement pour la bourse d’un pauvre collégien/lycéen.

      Le problème d’aujourd’hui, c’est qu’avec le net, les gens ont accès plus que facilement aux vidéos, séries, albums et livres et ce gratuitement.
      Du coup, les gens pensent qu’ils peuvent « tester » le produit.
      « Test » qui ne se traduit que peu en achat. Mais c’est logique, une fois vu/lu tu n’a pas forcément envie de payer pour te retaper un truc moyen. Seuls les vraies bonnes œuvres peuvent te pousser derrière à dépenser.
      Mais, pour autant, l’œuvre « moyenne » n’a pas vocation à la gratuité.

      J’adore vraiment l’argument du « on lit en scan/regarde en fansub, puis on achète ».
      Si ça se traduisait vraiment en achat, les mauvaises langues auraient raison : les éditeurs rouleraient sur l’or.

      Mais, dans les faits, le taux de « conversion » est relativement faible.

      Le truc drôle à faire c’est d’aller sur des gros sites de torrents, et d’aller regarder le nombre de téléchargements des fichiers vidéo et ebook des animés et mangas paraissant en France, c’est éloquent. Surtout quand tu connais les chiffres de vente de ces titres.

      J’entends les arguments du « c’est la crise », « on n’a pas les moyens »…
      Mais quand on ne peut pas acheter, on ne consomme juste pas.

      Quand je vois la « boulimie » des gens qui veulent lire une tonne de trucs, essentiellement parce qu’ils ne paient pas, je suis effaré. Pendant 10 bonnes années, j’achetais tout ce que je pouvais en manga traduits (et en titre hong-kongais vu que Tonkam en sortait beaucoup, et qu’on ne faisait pas vraiment la différence), mais dans la limite de mon pauvre argent de poche.

      J’ai conscience qu’il peut être frustrant de voir le (relatif) retard qu’on a avec la publication japonaise.
      Et aussi que le piratage de plus en plus massif des chapitres chaque semaine pousse les éditeurs à trouver des solutions, comme cela a été le cas avec le simulcast.
      Mais, pour autant, le piratage ne se justifie en rien.

      Et pire, quand on aura enfin une offre « convenable » financièrement sur le simultrad, on aura encore des gens qui insulteront les éditeurs, qui continueront à scantraders et à pirater les œuvres concernées.
      Comme aujourd’hui dans l’animation.
      Les séries de Wakanim sont ripées, celles d’ADN aussi et même fansubbées, et que dire de celles de Crunchyroll ? Un éditeur qui propose un abonnement à 5€, et dont toutes les séries sont dispos en rip et fansub si facilement que c’en est effarant.
      Il est où le fan ?

      Si des gens « découvrent » le manga et la japanime par l’entremise du scan et du fansub, c’est parce que d’autres leur passent les fichiers : « tiens mate ça c’est trop bien ».
      Moi quand je veux faire découvrir un titre à quelqu’un je lui prête le bouquin, ou je lui achète le tome 1 (plus souvent ça d’ailleurs, vu que je n’aime pas prêter mes bouquins).

  9. Oda fr dit :

    « Moi si je pirate un truc, c’est que je n’en suis pas fan, que je ne fais que peu de cas de l’œuvre. Que, finalement, elle ne mérite pas que j’investisse. »

    Parle pour toi évite de parler pour les autres, que tu sois d’accord ou pas les fans oui ce sont des fans que Mr Kubo soit d’accord ou pas consomment comme ils le veulent

    • Des gens qui pillent la propriété intellectuelle d’artistes seraient des fans ? Crois-tu que Eiichirō ODA validerait tes propos ? Comment il accueillerait un mec qui lui dit : « hé mec, j’ai lu tout One Piece en scan, ça défonce », d’après toi ?

      Le consommateur du gratuit n’est pas un fan. Il consomme, sans passer à la caisse, la création artistique d’autrui, au mépris des artistes concernés.

      Toute cette frange de « consommateurs » qui veut légitimer une pratique illégale allant à l’encontre de la production nippone, devient quelque peu ridicule.

      Chaque est libre de ses pratiques et son éducation lui indique ce qu’il peut, et ne peut pas, faire.
      Mais quand on fait un truc pas très joli, la bonne pratique voudrait qu’on se fasse oublier et qu’on ne le crie pas sur tous les toits.
      Ce n’est pas parce que l’on paye, une fois de temps en temps, 1 bouquin en librairie que l’on légitime un « droit » à lire le reste gratos.
      Mr Kubo il est toujours étonné de voir comment la pratique est « assumée » avec des arguments foireux, et un amour propre mal placé.

      Je me demande vraiment si Carlo LEVY n’a pas raison quand il dit « qu’il y a toute une génération de perdue », pour qui le téléchargement illégal est une pratique normale. Comme si tout ça n’avait, finalement, pas de prix et pouvait se consommer à loisir sans passer à la caisse…

      Tu pirates les œuvres d’un mangaka ? Non tu n’en es pas fan. Le fan, il achète l’œuvre. Car celle-ci n’existe pas pour assouvir les besoins en lecture des mecs qui ne payent pas.

      • Oda fr dit :

        « Chaque est libre de ses pratiques et son éducation lui indique ce qu’il peut, et ne peut pas, faire.
        Mais quand on fait un truc pas très joli, la bonne pratique voudrait qu’on se fasse oublier et qu’on ne le crie pas sur tous les toits. »

        Qui le crie sur tous les les toits c’est toi qui le crie pour les autres de 1, de 2 je doute de ta définition du mot fans on peut aller vérifier dans le dico.

        Libre a toi de consommer comme tu le veut évite de dire génération perdu juste parce que tu est pas d’accord c’est toi le personne perdu dans l’histoire

        Et pour One Piece j’ai vu que l’animé qui est multi rediffusé a la télé D17, Game One, Mangas suis je un « pirate » ?

        • Ne mélange pas les choses.
          Si j’anime une émission d’opinion, c’est pour donner la mienne. De même, il est totalement normal que je la soutienne sur le site de cette dite émission.

          Par contre, ce qui est clair, c’est que trop nombreux sont les gens à assumer publiquement (enfin essentiellement sur le net, faut pas déconner) leur piratage.

          Tu veux vraiment jouer sur les mots ?
          Un fan, dans sa définition, c’est un mec passionné de quelque chose ou de quelqu’un. Elle est où la passion dans le vol ?
          Quand tu vas piquer le DVD d’un film dans un rayon, c’est que tu en es fan ?
          Tu adores mater tes MKV de Star Wars en 1080p, alors tu es fan de la saga ? C’est comme ça qu’elle se traduit la passion ?

          Ce n’est pas une question d’être d’accord ou pas d’accord.
          Le piratage n’est pas une pratique normale, pas plus qu’elle n’est légale.

          Il n’y a rien qui légitime une certaine forme de « vol » de la propriété intellectuelle d’autrui.

          Jusqu’à ce message j’utilisais « on » avec toi, pour signifier les choses de façon générale, sans viser quelqu’un en particulier, mais vu que tu sembles te sentir directement visé allons sur le « tu ».

          Tu décides de lire du scan de séries licenciées, ça te regarde. Ça n’en fait pas quelque chose, ni de légal, ni de normal.
          Ce n’est pas parce que les petits copains autour le font que ça en devient subitement quelque chose de légitime.

          Il n’y a rien qui puisse être dis qui pourrait justifier la pratique.
          Que tu sois incapable d’ouvrir les yeux prouve que Carlo à malheureusement trop raison.

          • Oda fr dit :

            Je te dit de parlé pour toi, et toi tu te fou de ma gueule sur Twitter « eh oui j’ai lu ta discussion avec tes amis » tu a lu dans mes propos que je lisait les scans ?

            Figure toi que non et j’achète aucun tomes moi je regarde que les animés j’ai un abonnement a crunchy (pour jojo et barakamon) et j’ai j-one et mangas ça me suffit .

            Je dit que toi juste parce que tu a une opinion et un fonctionnement différents des autres que les personnes qui lisent les scans sont pas des fans , moi je dit que quand même ils le sont , ensuite sur mon commentaire du bas quand je dit que les éditeurs ce sont adaptés a la situation trop tard est ce que je délire aussi j’aimerai sincèrement une réponse a cette question.

            Et je pense que tu croit que moi je suis pas un « fan » de manga, depuis quelques mois je tient un blog sur l’actu manga et animés des personnes m’envoie des messages en privé et sur twitter pour me demandé plus d’infos bref et ce foutre des gens sur les réseaux sociaux quel « génération »

            PS : j’ai 20 ans

            • Alors déjà, tu vas gentiment calmer tes ardeurs.
              Tu as 20 ans ? Et ? Tu es un minot en comparaison. Sans Giscard t’étais pas majeur, c’est dire.

              Si tu connais, ne serait-ce qu’un peu, le fonctionnement de Twitter, tu sauras que ce ne sont pas des « amis » mais des followers. Des gens qui s’intéressent à mon propos.

              C’est quoi qui t’attriste ? D’être le « champion » du jour ?
              Mais relis-toi. Tu veux défendre l’indéfendable, et sans argument.
              D’ailleurs mes « amis », si tu as lu, ont bien compris tes posts comme je les ai capté.
              Comme quoi tu devrais plutôt te poser des questions sur ton « discours » plutôt que de pinailler sur des miettes comme tant d’autres qui n’argumentent pas.

              Un mec qui lit quelques scans, mais achètes des titres est un passionné. Les autres ne sont que des profiteurs, limite des voleurs.

              Que les éditeurs aient « tardé » à proposer des solutions (essentiellement dû au blocage des japonais, mais ça faut connaitre pour le savoir, pas juste croire), ne change rien à l’affaire.
              C’est pas parce qu’un film sort chez nous avec 6 mois de retard que tu peux t’octroyer le droit de le mater gratos.

              C’est là tout le problème que tu ne comprends pas.
              Une œuvre, qu’elle sorte au moment où toi tu l’as choisis, ou qu’elle sorte plus tard pour moult raisons (ayants-droits, besoin de conserver un rythme constant, souhait de vendre plus tard…), elle est licenciée et une licence ça se respecte.
              L’éditeur japonais, en accord avec l’auteur, revend la licence pour un marché, il n’a jamais donné son accord pour une « diffusion de fan ».

              Je suis très content pour toi que tu tiennes un blog.
              Mais si les gens qui diffusent l’info manga avaient ton raisonnement, le marché aurait beaucoup de souci à se faire.

              Faut penser auteur/ayant-droit avant son propre petit confort.

              • Oda fr dit :

                Et toi t’es arguments ? Je te pose des questions et le résultat aucune réponses concrètes

                kubo et oui je connait le fonctionnement de Twitter, tu peut dire ce que tu veut de moi a tes « amis » tu et ils me connaissent pas.

                Je diffuse l’info manga, je donne juste les infos mon avis et mes idées ne sont pas écrites.
                Quel est mon discours qui te dérange

                • Non mais tu es sérieux ?
                  Soit tu ne sais pas lire, soit tu ne comprends juste pas, ou pire c’est simplement de la mauvaise foi.

                  Vu tes prises de position, je suis très curieux de voir ton compte Twitter et ton blog. Tu ne vas pas manquer de partager ça, n’est-ce pas ?

  10. Oda fr dit :

    Les éditeurs ont bougé trop tard et les personnes qui télécharge ce sont habitué a un train de vie difficile de changer que ce soit pour tout dans la vie

  11. Sharkkun dit :

    Le scan c’est pas tout blanc ou tout noir, c’est illégal évidemment, mais est-ce que tout utilisation du scan est répréhensible pour autant?

    Perso je le dis tout de suite, lire en scan j’aime pas ça, mes mangas je les lis tranquille sur mon canapé ou au lit le soir.

    Pour autant j’en ai déjà lu,

    – que ce soit pas “obligation” comme Golden Wind 6 qui était introuvable
    – parce que le scan ne sera jamais édité en France comme le mini-manga Cross Epoch si je me souviens bien, un truc qui mélangeait Dragon Ball, One Piece et Naruto si je me souviens bien
    – Ou, la moins justifiable: se faire une idée d’un manga.

    Les derniers tomes 1 complet que j’ai lu en scan de mémoire c’est Death Note et D.Gray Man à leur sortie, donc ça date, les 2 lus en entier, et les 2 achetés ensuite, aujourd’hui j’ai tout les Death Note, D.Gray Man j’ai arrêté au volume 8 et revendu.

    Alors oui certains vont tout lire en scan, j’ai d’ailleurs connu Kenichi comme ça, je ne connaissais pas et un collègue me dit “Quoi tu connais pas? Mais c’est trop bien! Tout le monde connait, je te les prêtes, amènes ton disque dur”, au final j’ai le tome 1 sur mon PC mais jamais lu.

    Bref cette personne cité ci-dessus elle n’ai clairement pas fan, il ne lis que des scans.
    Moi ce n’est pas mon cas, tout mes mangas je les achètes, et parfois même je les rachètent lorsqu’ils sont abîmés (tranche cassé, pages qui se décollent) ou même quand les pages sont “durs” quand le papier était pas terrible (Hunter X Hunter 10 de mémoire par exemple).
    Suis-je un non fan parce qu’il m’arrive de temps en temps de lire un début de série en scan? Perso je ne pense pas.

    Certes avant internet j’aurai dû faire un choix d’acheter ou non une série sans passer par les scans, ou de poser mon gros cul de balourd avec une pile de Naruto bien pile devant le rayon manga empêchant les autres d’y accèder (dédicace au sosie de Chris Marquez et au MecAuGrosSacPoséDevantLeRayon du Carrefour de Rambouillet); donc soit je n’étais pas sur qie le titre me paise t je laisse tomber, soit je saute le pas, et aujourd’hui sauter le pas c’est quand même environ 7€, il est loin le temps du 32 francs de Kana.

    Alors je peux être emballé par le titre, pas de problème dans ce cas.

    Je peux être mitigé, je ne regrette pas forcément mon achat mais j’hésite à continuer.

    Je déteste, j’suis pas content, j’ai gaspillé mes sous (Genzô le marionnettiste, ma hantise).

    Donc si par exemple j’hésite entre 2 titres, et admettons que je n’ai que 7€ sur moi, c’est la fin du mois toussa, et je choisis celui qui ne me plaît pas, potentiellement j’ai peut être manqué l’autre qui m’aurait plus, et donc l’éditeur à “perdu” un lecteur potentiel, alors évidemment peut être que je n’aurais pas aimé l’autre non plus, et au final si j’avais lu en scan je n’en aurai acheté aucun des 2, et à contrario ici j’en ai acheté au moins 1.

    Et l’éditeur peut avoir une idée faussé de l’engouement du titre, je me doute bien qu’il s’en balance et préferera que j’achète, même si ce n’est que le tome 1. Mais ça lui évite aussi peut-être d’imprimer trop de volumes suivant par rapport aux ventes du tome 1 même si je pense bien qu’une érosion est prévue.

    Mais l’argent économisé sur des tomes 1 qui ne plaisent pas sont un “investissement” pour plus tard sur d’autres séries plus à même de me plaire.
    Comme je le répondais au tweet de Kubo, aujourd’hui les éditeurs font de plus en plus les livrets gratuit du début du tome 1, ou la lecture en ligne du premier chapitre, donc j’ai en effet beaucoup moins le besoin de recourrir au scan pour me faire une idée, et c’est tant mieux.

    Après il m’arrive aussi de zyeuter les raw des derniers chapitres des séries que je suis pour m’auto-spoiler un peu, mais ce sont toujours des séries que j’achètes donc je me considère pas comme voleur là-dessus.

    Quote[Kubo]
    Le manga tu le trouves partout : chez les libraires spé, les généralistes, les grandes surfaces culturelles, et même dans des grandes et moyennes surfaces alimentaires.
    La Fnac laisse même les gens lire dans ses magasins, allant jusqu’à installer de fauteuils pour ça. Et que dire des Manga Café ?
    Franchement, pour quelqu’un qui veut découvrir le manga, les moyens ne manquent pas.
    [/quote]

    Oui bon ça c’est valable dans les grandes villes, pas partout, dans beaucoup d’endroit excepté Naruto/One Piece/Fairy Tail, tu trouves pas grand chose sans faire des kilomètres

    Quote[Kubo]
    Je ne veux pas jouer les vieux cons (d’autant que je ne suis pas vieux), mais, moi, quand j’étais ado et que je voulais découvrir Video Girl Aï ou Legend of Lemnear, je passais par l’achat ou la location, donc je payais.
    [/quote]

    Moi quand j’étais jeune, on se prêtait des bouquins, des films, des jeux, on ne pouvait pas tout acheter.

    Quote[Kubo]
    Et aussi que le piratage de plus en plus massif des chapitres chaque semaine pousse les éditeurs à trouver des solutions, comme cela a été le cas avec le simulcast.
    Mais, pour autant, le piratage ne se justifie en rien.
    [/quote]

    Le problème aussi de la prépub papier, qui aurait pû fonctionner, c’est qu’en France les éditeurs ont toujours pas compris pourquoi ça marchait au Japon: c’est pas cher (dans les 200-300 yens je crois) pour 600 pages quelque chose comme, et en France on à toujours fait du 6-7€ pour 200 pages, donc évidemment ça ne fonctionne pas
    On aurait peut-être habitué le lecteur français à acheter les prépub et non à aller se fournir sur le net, et ensuite le principe du jump alpha aurait été une évidence.

    Quote[Kubo]
    Les séries de Wakanim sont ripées, celles d’ADN aussi et même fansubbées, et que dire de celles de Crunchyroll ? Un éditeur qui propose un abonnement à 5€, et dont toutes les séries sont dispos en rip et fansub si facilement que c’en est effarant.
    Il est où le fan ?
    [/quote]

    Là le problème est un peu différent, le souci c’est que les habitants du centre du monde… euh pardon, les parisiens, pensent que tout est comme à Paris, internet c’est la Fibre à 100 Mega, la télé sur 5 écrans en même temps etc, bah non, moi j’habites Chartres, 40000 habitants, et j’ai même pas du 2Mo, alors oui ADN, Wakanim, Crunchyroll ou même Netfilx c’est intéressant pour le prix, mais chez moi ça marche pas, le stream se met en pause toutes les 3 secondes, surper sympa pour regarder (et en SD évidemment).
    Donc bah ouai a ce niveau là je suis moins clean que sur le manga papier, je regarde très peu d’animés, mais je les prends en torrent parce que le streaming c’est pas possible.
    C’est pas pour ça que je vais être comme certains à dire du “fuck wakanim” au contraire.

    • On ne peut clairement pas mettre dans le même bateau le scan de titres non-licenciés et les autres.
      Bien que la pratique soit, aussi, illégale, tant qu’elle ne nuit pas à l’exploitation du titre, il n’y a pas vraiment de question à se poser.

      Au delà de n’avoir des gens qui ne lisent « que des scans », il y a tout ceux qui pensent leur pratique légitime parce qu’ils achètent quelques volumes dans le mois, dans l’année.
      Mais bouffer 6 volumes en scan pour n’en acheter qu’1 au final, ça reste aberrant.

      Si tout le monde avait la démarcher de payer après avoir lu en scan, ce serait idéal.
      Mais ce n’est clairement pas le cas.

      Combien veulent « tester » avant d’acheter, et dont le « test » va jusqu’au bout sans jamais se transformer en achat ?
      Et c’est dur de les blâmer. Tu as déjà lu le truc.

      Le souci ne vient même pas de la lecture « d’un début de série » en scan pour découvrir. Le problème vient de sa simple disponibilité. C’est licencié, ça n’a rien à faire en scan.

      Tu prends l’exemple de Kenichi. Excellent exemple.
      Le type même de titre qui souffre du scan. Tout le monde aime Kenichi, mais combien l’achètent ? A peine 3000 mecs.

      Et, aujourd’hui, les 1ers chapitres de la plupart des nouveautés sont dispos pour découvrir.

      Après 7 euros c’est une somme, c’est clair.
      Mais de la même façon que tu ne sais pas si un film te plaira avant d’aller au ciné (et de sortir tes 5 à 10€), tu peux dépenser pour quelque chose de décevant. Ça m’est arrivé plein de fois. Et rien que dernièrement avec Jeux d’Enfants chez Pika.

      Je veux bien qu’on vienne sur le terrain des parigots contre le reste du monde, mais les parisiens sortent aussi.
      J’en ai vu des Espaces Culturels Leclerc ou des Cora avec autre chose que du Naruto en rayon, et dans des régions éloignées les unes des autres. Faut pas plus généraliser la « province ».

      « On se prêtait les bouquins ».
      Pourquoi aujourd’hui on ne peut plus ? Y’a un anti-prêt sur les livres ?

      La prépublication ça ne fonctionne juste pas en France.
      Plusieurs éditeurs ont testé (Manga Player, Tonkam, Pika, Ankama…), et les résultats sont clairs : le public n’est pas réceptif.
      Et dans ta remarque tu occultes beaucoup de paramètres.
      Au Japon, les mecs sont les ayants-droit, ils ont la maîtrise de la licence et ils payent la planche.
      Chez nous tu dois payer une licence, tu as une grosse à sortir direct. Et ce, pour tous les titres pré-publiés.

      Et que dire de la qualité ?
      Au Japon c’est limite du PQ. C’est clairement un bouquin qui n’est pas fait pour être conservé (à contrario du tankôbon).
      En France, jamais tu ne feras bouffer un niveau si bas de qualité au public.

      Et ça, c’est sans compter sur le prix prohibitif de la distribution de la presse, en France, qui ne laisse pas assez de marge à l’éditeur pour que ce soit viable.

      Le Jump Alpha, en France, serait presque idéal.
      Il y a des réflexions en ce sens. Mais c’est compliqué avec l’éparpillement des licences entre divers éditeurs.
      Mais soyons honnête, le Alpha c’est payant, ce n’est pas gratuit.
      Est-ce que fondamentalement ça changerait la donne ? Evidemment non.
      Tout comme le simulcast en accès gratuit (Wakanim, Crunchyroll) n’a pas tari le piratage ni le fansub.

      Pour la seconde fois, je vais revenir sur ta vision fantasque de Paris et des parisiens, tous les « parisiens » n’ont pas la fibre, ni le câble.
      La très grande majorité n’a que l’ADSL.
      Moi même, j’ai des difficultés avec le streaming. J’ai pas le débit adéquat.
      C’est pourquoi, chez Wakanim, j’use de la fonction DL gratuit qui existe depuis presque le début de la plateforme.

      Pour en terminer, ta pratique personnelle n’est clairement pas celle qui est « problématique ».
      Tu consommes dans la limite de ce que tu peux. A priori, tu ne surconsommes pas du « gratuit ».
      Non le problème vient des gens qui veulent légitimer une pratique du tout gratuit : « parce que j’ai pas les moyens », « parce que tout le monde le fait », « parce que je veux pas être largué dans les discussions avec les copains », « parce que je m’en tape », « parce qu’on est au XXIe siècle mec, le siècle d’internet et du piratage ».

      • Sharkkun dit :

        Pour les parisiens ok c’est un peu un troll, et oui je sais bien qu’en province on peut aussi trouver un peu de tout, mais quand même beaucoup plus difficilement.
        Pour l’ADSL je sais bien que la fibre n’est pas partout, mais c’était pour dire que l’offre aura beau être très bien, tant que la France aura ce retard technique hors ile de France, je ne pense pas que les editeur de svod d’animés soient très rentable.

        Pour revenir sur la prépub, en effet je ne n’ai pas tout les éléments, notamment sur les frais de distribution de la presse.
        Néanmoins je pense que ça aurait pu fonctionner au contraire si on avait eu du papier pourrave. J’ai pas connu celle de Manga Player, mais pour les autres c’était de la qualité similaire à du tankobon, Donc on est pas sur le modèle jap. Peut-être que ça n’aurait pas marcher non plus, mais personne n’à essayé, celui de Pika je l’ai acheté au début, mais au final je trouvais ça bien trop pour le contenu et j’ai vite arrêté, alors qu’à 2-3 pour 600 pages là oui, j’aurais continuer, peu importe la qualité du papier, comme tu l’a dit c’est pas voué à être gardé, j’aurai pris les volumes reliés des séries que j’aurai beaucoup aimés, et continuer à suivre les « sympa sans plus » dans le mag de prépub.

        Aujourd’hui les « sympas sans plus » sont exclus de mes lectures, finances obligent…

        Le prix fait que je fais plus attention, j’achète moins de tome 1 comme ça sur un coup de tête, d’ailleurs le dernier que j’ai acheté (Bjorg Trinity) je l’ai bien regretté, aujourd’hui pour un titre ou je suis incertain j’attends des critiques ou les avis dans votre émission. Par exemple grâce au podcast j’ai commencé des titres que je n’avais pas spécialement remarqués ou eu envie d’acheter comme Beelzebub, Jeux d’Enfants, Evil Eater, Alice in Borderland, Bimbogami ga, Terra Formars et d’autres qui m’intéressent.

        Je reviens sur mes dédicaces du post précédent, lorsque à ma pause de midi je vais au Carrefour à coté du boulot, certes y’à pas trop de choix, mais j’aime bien flaner quand même à feuilleter des nouveautés, mais y’à souvent ces 2 gars qui sont assis bien devant le rayon avec la pile de manga, presque tous les midis, ils sont bien devant, prennent bien de la place mettent bien leur gros sac à coté d’eux prenant encore plus de place, le manga est bien grand ouvert, histoire de bien l’abîmer, ils voient bien qu’ils gênent, mais ils bougent pas leur cul, et je l’ai ai jamais vu repartir avec un manga sous le bras. Sont-ils différents du lecteur de scans?

        Dernière chose, sur les animés comme je viens de voir un tweet sur @anime, j’vais un peu revenir dessus, sur le fait que parfois (pas tous) les éditeurs font aussi des erreurs, @anime dans votre émission à dis faire du prix élevé car pour avoir de la qualité y’avait pas le choix. Pourtant au vu de tous les commentaires, et dans votre podcast également, leur édition ne vaut clairement pas le prix qu’elles coutent.
        Alors oui y’à les licences à payer, mais, et je vais peut-être dire une connerie, mais n’est-ce pas semblable pour les séries US? Car un coffret d’une série US pour une saison entière c’est dans les 40€ environ, alors que la chez @anime c’est 60€ la demi-saison apparemment calamiteuse, donc ça n’aide pas non plus à faire donner envie d’acheter, c’est pas une raison pour pirater mais en tout cas ça contribue clairement à ne pas vendre.
        L’animation coûte cher à produire, mais entre un Shingeki no Kyojin et un Game Of Thrones, je ne parierai pas que Shingeki soit le plus cher.

        Bon sinon malgré tout ce que j’écris je suis quand même d’accord avec toi dans les grandes lignes, et j’adore votre Podcast que je continuerais à écouter avec grand plaisir, même quand Rathras et là!

        • C’est clair que y’a de vrais disparités quant à l’accès au très haut débit en France, et que c’en est frustrant d’être exclu.

          Les frais des messageries de la presse française sont juste exponentielles, ce qui rend le secteur très précaire.
          Pas étonnant que tant de médias arrêtent, tant c’est devenu dur.

          Notre rôle, dans les Omake, c’est bien de chroniquer les titres de sorte que vous sachiez si ça peut vous intéresser, si ça peut valoir le coup.

          Les lecteurs compulsifs des rayons mangas, j’avoue ça me gave aussi.
          Ils bloquent l’accès au rayon, pour certains abîment le bouquin… Bref c’est une plaie !

          Mais oui ils sont bien différents du lecteur de scan.
          Ils ne font que profiter des largesses offertes par le libraire, qui est propriétaire de ses stocks, et en fait ce qu’il en veut.

          @ANIME c’est l’anti-exemple.
          C. LITTARDI a beaucoup trollé, s’est engagé dans une voie difficile, pour finalement produire des coffrets tout sauf qualitatifs.
          Mais ça ne change pas la réalité du propos. Une licence d’un animé récent c’est très cher (et souvent une remasterisation HD aussi d’ailleurs), et vu les ventes de coffrets c’est dur à rentabiliser.
          Beaucoup plus que n’importe quelle série US qui s’écoule à des dizaines de milliers d’exemplaires.
          Dans le meilleur des cas, on est à un rapport de 1 pour 10 entre japanime et séries US, c’est dire que ce n’est pas le même monde.

          Sur ton exemple, dans la finalité, si Shingeki fini par être plus cher que GoT. Car ce dernier fait son beurre sur la quantité vendue, ce que SnK, malgré un bon succès, n’attendrait jamais, même à moitié.
          Une rentabilité se calcule, logiquement, sur ce qu’il reste tous frais déduis.

          Sur la conclusion, je n’ai pas l’impression que nos positions soient très éloignées.
          Je comprend que tu défendes ta façon de consommer, qui, pour moi, n’est pas problématique. Tu fais parti de ces gens pour qui le scan n’est pas une finalité, que ça ne supplante par le livre. Si tout le monde faisait comme toi, il n’y aurait pas de polémique sur le sujet.
          Ceux qui posent souci sont tous ceux pour qui ça devient le format privilégié, et le livre l’anecdotique.

          J’espère bien qu’on continuera à produire un truc qui te plait, même avec le grand Rathras 😉

  12. Jeck dit :

    Je ne sais pas si dans l’équipe de Mangacast certains connaissent mais il faut absolument que vous lisiez Gintama c’est tellement WTF mais tordant qui entrerais complètement dans votre catégorie « Chelou » ^^. Dommage que le manga soit un bide complet en France alors qu’il cartonne au Japon surtout l’anime.
    Bonne émission comme d’hab ^^

    • Le titre m’intéresse depuis un moment, mais avec 31 tomes déjà parus, je suis un peu refroidit.
      Vu tout ce qui sort déjà, et le retard que j’ai sur mes lectures, je me vois mal me lancer dans une telle série ! ^^;

  13. Je prend le train en marche dans cette discussion qui est forte intéressante. La méconnaissance des réalités du marché du manga de l’animation remonte comme une vieille soupape branlante, alors que des professionnels français viennent expliquer dans les dossiers Mangacast la réalité et la difficulté à proposer et a vendre des titres et séries provenant du Japon volés par les teams de scantrad ou fansub.
    Ceux ou celles qui écoutent vraiment se rendent compte que les professionnels français sont gens passionnés qui essayent de vivre légalement de cette passion, contrairement aux sites de fansub ou scantrad blindés de régies publicitaires et autres pop up de merde qui leurs font gagner confortablement leur vie sur le dos des auteurs tel que Eiichirō Oda, ou des studios animations qui investissent dans une série tv animé qui ne sera pas rentable à l’extérieur du Japon car fansubé. Bref la version courte de cette histoire sans fin.

    Ma petite histoire personnelle du jour, pour peut être faire comprendre quelque chose.

    Un client reviens me voir enchanté quelques jours après que je lui ai conseillé d’acheter le manga Gantz, en rapport avec ses critères du moment, et en tant que libraire spécialisé j’ai pris le temps, en gros 30 minutes pour trouver et discuter avec lui.
    C’est du temps, et on peux dire que c’est de l’argent perdu car j’aurai pu faire moins de conseil et plus de ventes, mais c’est un choix.
    Et la des plus naturellement possible (c’est tellement surréaliste), il m’explique que du tome 4 au 37 il à tout lu en scan et qu’il avait « surkiffé » et qu’évidement il ne voyait plus d’interet à les prendre en physique. Il ne lui est même pas venu à l’esprit que c’est illégal, que l’auteur ne toucherai rien pour ces 33 tomes non vendus, que l’éditeur japonais et français pas plus, et que le libraire spécialisé qui résiste pour rester ouvert, et lui a donné un bon conseil ne touchera rien non plus. C’est donc toute une chaine économique qui se brise avec cette mentalité « du tout est gratuit » car j’ai payé une fois un manga ou un animé dans la vie, donc le reste je peux le voler.

    Voila, je pleure pas, j’explique que cela me laisse un sale gout dans la bouche avec ce genre de mentalité.
    On ma éduqué en m’expliquant que ce que je ne peux me payer, je m’en passe, mais en aucun cas je le vole, car voler c’est causer du tort aux autres.

    • Cynthia dit :

      La conduite de votre client n’est pas acceptable et il ne se rend pas compte de ce qu’il fait. Pour lui, c’est normal. Mais je doute que ce soit un vrai amateur de manga et surtout pas un collectionneur. Ca ne viendrait à l’idée d’aucun collectionneur d’agir comme ça. Ou alors c’est qu’on a vraiment pas aimé la série.
      Mais je pense aussi que ça s’inscrit dans une tendance générale de la société. On va dans une boutique pour avoir un conseil personnalisé et faire son choix puis on commande sur internet, sur un site qui ne paie pas d’impôts en France pour avoir des tarifs plus attractifs.

      • Effectivement, c’est un lecteur occasionnel qui à priori na pas de curiosité pour la découverte, mais qui écoute plutôt son entourage pour ces choix. Le lecteur/lectrice à son côté collectionneur. Une série incomplète est un moteur de stress et de challenge pour qu’elle soit complète. Dans le cas de ce client il n’y avait aucun signe d’intérêt, en dehors de lire.
        Les quelques boutiques spécialisées manga sont encore là, mais pour combien de temps ? Ce type d’habitude est une des causes des nombreuses fermetures d’indépendants.

  14. Oda fr dit :

    Je partage et tu me dit si je fait la promo du scantrad

    http://nextgame.over-blog.com/

    https://twitter.com/NextGame21

    • Ici, tu l’a fais. Y’a que toi qui le vois pas.
      Peut-être un problème dans tes explications et argu… ah non, là non.
      Pas évident de pas être compris quand on rédige sur un blog, donc pour autrui.
      Bon trêve de vanne à 2 balles.

      Ce qui est sur, c’est que tu défends l’indéfendable.
      Il n’y a pas, et il n’y aura, jamais de légitimé dans le pillage intellectuel d’autrui.

      Une oeuvre elle se paye, à moins que l’artiste en ait décidé autrement.
      C’est la seule et unique règle dans le domaine artistique.

      • Oda fr dit :

        tu voulait les liens de mon compte twitter et mon blog tu croyais trouvé quoi enfaite ?

        • Savoir ce qu’il en était.
          Il est très désagréable d’avoir un mec qui dit faire ci ou ça, et ne pas le constater soit même.
          Je suis comme Saint Thomas…

          Même si je suis un poil *déçu*, je m’attendais à un truc plus en adéquation avec le discours tenu ici.
          Dans l’absolu, je trouve ça rassurant.

          • Oda fr dit :

            On a juste un point de vue différent je suis pas aussi sévère que toi kubo je comprend ce que tu veut me dire même si je suis pas entièrement d’accord avec toi

            • Ce n’est pas une question de point de vue, juste de valeurs.
              Comme pour toute œuvre artistique, on se doit de respecter l’artiste et l’ayant-droit.
              Le piratage va à l’encontre de ce respect, créant toute une frange de consommateurs compulsifs qui sont tout, sauf des passionnés.

              Le scan c’est comme la clope, à faible dose ça peut aller, au delà ça devient de la drogue et y’a des dégâts.

              • Oda fr dit :

                Tu mélange tout et n’importe quoi la, la clope a petite ou forte dose ça reste la même chose la drogue et la clope ne sont pas du tout la même chose mais je vois ce que tu veut dire.

                Sinon d’âpres toi comment on peut changer les choses concernant le scan ?

                • Tu es sérieux ?
                  C’est une métaphore. Tu prends souvent les métaphores au pied de la lettre ?
                  Au final, ça fonctionnait avec n’importe quoi dont la faible consommation n’a que peu de répercutions, mais dont la surconsommation pose problème. On pourrait substituer par l’alcool, ça marchait aussi.

                  N’ayant aucun argument de soutien, tu pinaille depuis le début sur des mots, voir des contextes.
                  Prends exemple sur Sharkkun, ici même, lui il propose des arguments, voir des exemples. Tout n’est pas vrai (si on n’a pas accès aux infos des pros on ne peut pas forcément le savoir) mais il y a du fond et une vraie réflexion.

                  Mais axer ta réponse et déblatérer sur une métaphore, j’avoue tu as fait fort !

                  Ah, et puis le classique : « et maintenant, on fait quoi selon toi ? ».
                  Une fois taris les 2-3 trucs sans fond ressassés plusieurs fois, on en arrive invariablement à ça. Une vraie constante.

                  Comme si le lanceur d’alerte avait forcément la solution au problème.
                  Si c’était le cas, le monde ne s’en porterait que mieux.

                  Si je l’avais, je l’aurais déjà soufflé aux gens qui vont bien. Et j’imagine que des gens plus malins que moi, et dont c’est le métier, l’auraient déjà mis en pratique.

                  La seule chose dont je sois intimement persuadé, c’est que les gens, qui ont ne serait-ce qu’un minimum d’influence, ne devraient jamais dédouaner les gens qui piratent.

                  Montrer qu’il n’y a pas d’impunité, que la bonne façon de consommer c’est d’acheter la production concernée, comme l’auteur l’a voulu, qu’être fan (issu de fanatique, ce qui en dit long) c’est de payer ses produits, pas de faire une collectionnite aiguë de fichiers.

                  Quand on voit que le site officiel de la chaîne MCM publie, chaque semaine, les reviews de chapitres de One Piece, Naruto ou Bleach, avec, en guise d’illustration, des images taguées « Mangapanda », on capte qu’il y a un vrai problème de fond.
                  Comme si la « bonne » pratique, finalement, c’était de prendre ce que l’on a envie, sans se soucier d’autre chose que de son confort et de son plaisir.

                  Si tu espère que j’en termine sur un bête « on a raison tous les deux, on ne le dit juste pas de la même façon » comme tu l’as esquissé plus haut, ne l’attends pas, ça ne viendra pas.

                  • Oda fr dit :

                    Ah, et puis le classique : « et maintenant, on fait quoi selon toi ? ».

                    Donc même quand je te pose un sérieuse question tu la prend pas au sérieux c’est incroyable !

                    Et j’ai surement pas a prendre exemple sur personne sur un inconnu qui en est aussi un pour toi.

                    Fait partagez les « infos de pros » alors comme nous on ne les a pas.

                    « Si tu espère que j’en termine sur un bête « on a raison tous les deux, on ne le dit juste pas de la même façon » comme tu l’as esquissé plus haut, ne l’attends pas, ça ne viendra pas. »

                    Si tu croit que moi j’attend quelque chose de toi alors ta vrai problème, même quand je dit une chose avéré tu détourne le propos et tu pars dans une explication inutile.

                    Tu a voulu dire quoi quand tu a dit ceci

                    Tout n’est pas vrai (si on n’a pas accès aux infos des pros on ne peut pas forcément le savoir) mais il y a du fond et une vraie réflexion.

                    • Ta question est tout sauf sérieuse.
                      C’est un échappatoire pour te sortir du vide de ton propos.

                      Qu’est-ce qui est « avéré » dans tes dires ?
                      Tes posts sont vides. D’argument, de sens, de finalité.

                      Tu pinaille sur des mots alors que tu n’écris même pas correctement en français.

                      Si tu n’es pas capable de capter le sens d’une phrase bien construite, je ne vais pas perdre mon temps à te l’expliquer.
                      Cette histoire n’a déjà que trop duré.

                    • Oda Fr dit :

                      C’est vrai que ton mot favori pinailler est un sacré argument.
                      Tu me dis que je n’ai pas les informations de pros pour en discuté alors que depuis le début tu m’en as donné 0 je parle parfaitement en français merci quand.
                      Tu pars dans des explications inutiles, tu poses des questions et tu y réponds tout seul comme grand gamin.
                      Et je tiens à dire que je connais des personnes de ta génération qui lisent les scans et téléchargent des animés alors tu peux inclure ta génération.
                      Ma question n’est pas une échappatoire tu n’as juste aucune solution et tu passes t’es journée à troller sur le net.

                    • Mon garçon, personne n’est venu te chercher, tu es venu tout seul faire ta morale dont on se moque.

                      Et avec tes questions à 2 balles dont tu exiges des réponses. Comme si qui que ce soit te devait quoi que ce soit.

                      Avec tes fautes par centaines et ta méconnaissance des tournures de phrases, non tu ne sais pas écrire français.
                      C’est marrant de constater que c’est sur ce dernier post que tu as fais le moins de fautes, coïncidence ?

                      Maintenant tu arrêtes de polluer les comm’, trouves-toi un autre endroit pour le faire.

    • Tu n’en parles pas sur ton blog, c’est vrai mais ici, tu viens dire que c’est normal. Donc, tu fais quand même la promo du piratage même si ce n’est pas sur ton blog.
      Je suppose que tu n’aimerais pas que tout ce que tu peux faire dans ce cadre te soit pris par quelqu’un ? C’est pareil pour le manga et les animes.

  15. Bebopnoun dit :

    Chacun n’est pas libre d’agir à sa guise dans le sens où il y a des lois, après assumer ces actes interdits, est une autre chose… Mais au final le vrai perdant dans l’histoire et est restera l’auteur. Il n’aura pas les revenus qu’il mérite vis à vis du moment d’émotions qu’il nous aura procurer. Fuck le système et toute cette mouvance, libre à toi d’y adhérer ou non mais le piratage reste un acte égoïste. Je me procure du plaisir, je ne rémunère pas l’auteur. Empêcher un auteur de recevoir ce qui lu est du est, plus qu’illégal, illégitime… et montre malheureusement le manque de respect des « fans » qui ont recours à ces pratiques …

  16. Cynthia dit :

    France 4 a aussi diffusé Monster, l’adaptation en anime de l’oeuvre de Naoki Urasawa. C’est une super initiative, par contre, la diffusion a été assez erratique. Le nombre d’épisodes diffusés le soir a souvent varié : des fois 2 parfois 3. L’horaire de diffusion a aussi beaucoup bougé. Au début c’était 22h45, puis 23h voire minuit. Autant, 22h45, c’était facile à suivre surtout un samedi soir, mais quand la série commence à minuit et se termine 2h du mat’, je lâche l’affaire. Vers la fin de la diffusion, il y avait des épisodes le samedi et le dimanche, mais tout les épisodes n’étaient pas dispos en replay sur le site internet.
    Autant dire la vérité, j’ai terminée la série sur Youtube et je trouve ça dommage.
    Le bon côté des choses c’est que ça m’a vraiment intéressé à l’oeuvre de Urasawa dans son ensemble et je prévois d’acheter plusieurs de ses séries.

    J’espère que la diffusion sera plus respectueuse des téléspectateurs pour L’attaque des Titans.

    • Effectivement, France 4 à diffusé Monster, je ne suis jamais tombé dessus, la diffusion semble avoir souffert d’un mauvais créneau horaire, ou d’une case programme pas vraiment claire.
      Pour l’attaque des titans, j’ai regardé l’épisode 3 et je trouve que le doublage est bon, assez pour ne pas me faire changer de chaine. Des doublages de ce niveau donne l’occasion à des personnes qui ne s’intéressent pas aux œuvres en version originale de regarder ce type de programme et d’élargir le public au delà d’une communauté.

  17. Keb dit :

    Et ça vous nique pas les yeux les scans (pour ceux qui en lisent) ?

    Bon Mangacast :’)

  18. Sharkkun dit :

    En parlant d’éducation c’est drôle d’entendre dans le dernier podcast de Gameblog, ceux-là même qui condamne en toute logique le piratage de jeux-vidéo, que l’un d’eux lit des scans, quand en plus on sait qu’ils sont d’anciens collègue de Gregoire Hellot c’est paradoxal 😀

  19. J’en profite pour me glisser à nouveau, vous m’excuserez, mais j’aimerais avoir un avis sur une nouveauté de Septembre qui n’a pas été chroniquée chez Mangacast ; Gokusen.
    Kaze a mis quelques moyens pour promouvoir le manga (notamment par le volume offert en librairies qui offrait un panaché de plusieurs séries via des chapitres 1), mais le dessin est très particulier.
    Du coup, ça me rappelait une réflexion de Greg dans le précédent Omake qui revenait sur le dessin de Kenichi Sonoda qui est totalement démodé pour un public d’aujourd’hui (alors qu’il date de la décennie 90). Je suppose que le fait que ce soit une licence Shueisha a pu aider Kaze dans l’acquisition d’un tel titre, mais je me dis que le dessin va surement rebuter des lecteurs potentiels. Inutile de compter sur la série éditée par Taifu Vidéo, elle date de plus de 7 ans.

    Que pensez-vous de cette série ?

    • Je ne sais pas encore si on sera amené à en parler, car il y a beaucoup de nouveautés entre fin septembre et mi-octobre, et ce n’est pas sur qu’on est la place pour le caser.

      Ce qui est sur c’est que la première semaine n’a pas été extraordinaire question ventes (comme on pouvait s’y attendre), mais ce n’est pas un four pour autant.
      Pour l’exemple, il s’est mieux vendu que Yakuza Love Theory, et un peu moins qu’Altair, sortis, tous 3, le même jour.

      Après c’est clair, Greg a raison : un graphisme daté/compliqué rebute le lecteur, de façon générale.
      Et si Gokusen est plutôt un bon titre, ça n’est pas un chef d’oeuvre et son scénario ne permettra pas d’en faire un blockbuster.

      Il y a, quand même, une prise de risque pour Kazé.
      Ce n’était pas un titre vraiment attendu, il est daté, et graphiquement c’est assez pauvre.
      Malgré tout, il mérite qu’on s’y arrête, même si ce ne sera pas le titre de l’année.

  20. Tiens, le sujet est redevenu plus calme. Cela me désole quand un échange arrive à un tel niveau de stérilité.

    Les sources d’informations de Mangacast sont professionnelles, elles ne sont pas issues de bruits de couloirs venant du net, même chose pour les chiffres que nous donnons.

    Nous ne servons que les faits et analysons la réalité du marché du manga et l’animation. Nous ne donnons et n’avons pas de solutions aux différents problèmes liés à ces deux
    industries de loisirs.
    On peut avoir des idées, des avis, des points de vue différents comme dans l’équipe mangacast. Mais jamais, au grand jamais ne tirer la première balle de l’agressivité et la mauvaise foi avérée, comme j’ai pu le lire depuis quelques jours.

    J’ai même pensé être vulgaire, cela commençai sérieusement à me courir à chaque notification et lire des commentaires emplies de fautes et vide de sens. J’espère qu’Oda Fr relira ces propos de façon plus posé, car il a largement dépassé le cadre de la discussion cordiale et intelligente. Et comme vous, notre tolérance à des limites.

    Notre passion est le moteur pour animer et améliorer Mangacast, pour vous et pour nous.

  21. GoT94 dit :

    Et donc kubo n’a aucune part de responsabilité dans l’altercation ?

    • Bien sur que si. On dit qu’il faut être 2 pour une altercation.
      Il faut garder à l’esprit que ton message initial était déjà aggressif. Tes messages étaient pleins de mauvaise foi et « vides ». Comme le dit Kobito, ils n’ont avancé à rien. Relis tes messages à tête reposée, tu devrais voir que tu tournes autour du pot, sans amener quelque chose au débat. Tu nous donnes l’impression d’avoir été vexé par le message de Kubo où il dit que les gens qui piratent ne sont pas des fans. Cette position est partagée par toute l’équipe.
      Kubo répond à beaucoup de messages sur le site, avec explications, détails, chiffres. Dans nos réponses, nous partons du principe que les gens connaissent Mangacast, et savent que nos dires se basent sur du solide.
      Tes questions n’amenaient pas autre chose que des réponses évasives.
      Sans compter l’un de tes messages, passé en spam, où tu avouais que tu avais bien envie de rester pour continuer à prendre la tête. Ce n’est pas le comportement de quelqu’un qui veut discuter. Tu cherchais le dernier mot, mais il était bien évident que tu ne l’aurais pas.
      Nous ne sommes pas d’accord avec tout ce que dis Kubo, mais l’idée générale est partagée, aussi sur ton comportement.

      Au fait, ton IP t’a trahie « Oda ».

      • GoT94 dit :

        Je n’ai jamais dit que j’étais quelqu’un d’autre en même temps, et vu comment parle kubo c’est sur que ça donne pas très envie de discuter poliment

        • Tu refais un peu l’histoire. C’est toi qui est venu sur notre site et l’a attaqué dès ton premier message. De ce que l’on a vu tu es le seul avec qui il y a eu conflit. Tu devrais te poser les bonnes questions au lieu de le remettre en cause.
          Tout cela n’avance à rien. Merci d’en rester là.

  22. Abilio dit :

    Salut. Je viens d’acheter le premier tome d’Altair après la chronique de kobito. Je le lirais pénard dans mon fauteuil cette nuit ^^

    Sinon, en regardant les rayonnages de la librairie, je me suis dit que le paysage du consommateur de mangas à bien changer en 15 ans.

    Tant de titres traduits !
    N’importe qui trouverait son bonheur au gré d’un vagabondage visuel ou d’une discussion avec le taulier. Et puis il y a les chroniques sur le net !

    Pas la peine d’aller chercher un scan mal traduit d’un titre moyennasse qui vient de sortir ou celui de la semaine d’un shonen à la mode parce qu’on peut pas attendre 2 mois.

    Pour moi un problème de la consommation gratuite d’une contrefaçon, c’est l’appauvrissement culturel que cela génère. Les gens lisent surtout le scan d’un truc archiconnu.
    Autour de moi, je vois bien la différence entre les liseurs de scan et les mecs qui achètent ou lisent dans les bibliothèques.

    • L’édition annuelle de manga, en France, est assez exponentielle en effet.
      A raison d’environ 150 tomes chaque mois, il est difficile de ne pas y trouver son bonheur.

      Il y a un phénomène de hype autour du scan, le même qu’on trouve autour des séries US, avec les copains qui en parlent, donc il faut être à la page.

      C’est vrai que l’on constate que, globalement, les gens qui lisent du scan vont naturellement vers les grosses licences (Naruto, One Piece, Bleach, Shingeki no Kyojin…), plus que vers les titres qui n’ont jamais eu l’honneur d’une édition française.
      Bizarrement on trouve aussi un certain succès pour des titres qui ont beaucoup plus de mal commercialement comme Kenichi ou Ippo, qui pâtissent de cette situation.

      On entend un certain nombre de gens tenter de se dédouaner en disant qu’ils « achètent les bouquins après ». Ce qui est vrai pour certain, mais pas pour la majorité.
      Il suffit de voir les chiffres de DL de torrents sur les chapitres, sur des trackers publics, et des les comparer aux chiffres de vente pour voir qu’il y a un vrai malaise. D’autant que ça ne prend pas en compte le DDL.

      C’est assez triste, mais c’est la situation du « marché » actuellement.

  23. Jeck dit :

    Je dois avouer qu’avant je lisais des scans (beaucoup) sinon j’allais aux bibliothèques du coin plus trop maintenant par manque de temps et aussi parce que je peux acheter mes propres mangas, mais je comprends parfaitement les jeunes qui s’en contentent. Quand t’as absolument n’importe quel titre à portée de clic et qu’on ne te sensibilise pas au tort que ça génère…
    Et surtout comme vous le disiez dans un de vos podcast le marché hors Japon est tellement minuscule que selon moi les éditeurs japonais ont mis trop longtemps à réagir !!
    Alors le scan c’est mal ok mais j’ai l’impression que vous luttez contre une cause perdue, il est trop installé dans les habitudes des consommateurs de manga (la majorité je pense)

    • C’est tout à fait compréhensible.
      Il y a certain confort avoir tout à portée de main, gratuitement. On est tous violemment tenté par ça.
      Pourquoi risquer de dépenser 7 à 10€ dans un titre dont on ne sait pas s’il ne nous décevra pas ?

      Il est vrai que le marché international compte pour peu dans le C.A. des éditeurs japonais, mais il reste quelque chose qu’ils ne négligent pas pour autant.
      Leur gros problème vient du fait qu’ils refusent de faire à l’étranger ce qu’ils ne font pas chez eux, et encore il arrive qu’ils refusent même des initiatives qu’ils produisent déjà sur leur marché domestique.

      Et particulièrement sur le numérique. Les japonais n’en sont pas friands, et ont longtemps freiné des quatre fers.
      Seule exception : Viz Media (US) a réussit à produire le Jump Alpha, décidant sa maison-mère à faire avancer les choses.

      D’ailleurs, malgré que l’on mette cet exemple du Jump Alpha à toutes les sauces, il est cocasse de constater que ça n’a pas arrêté le scan des titres publiés en anglais !
      Ce qui me laisse fortement à penser que le jour où on arrive à produire une telle initiative (si on y arrive un jour !), les mecs qui veulent pirater trouveront un nouvelle excuse.

      On lutte peut-être contre une « cause perdue ». Je ne sais pas pas.
      Mais j’ai pour principe de rester droit dans mes bottes. Je ne me « bats » pas pour lutter contre les pratiques de certains, mais uniquement par conviction.

      Cette conviction qu’on se doit de respecter la licence et son auteur, mais aussi l’éditeur qui a acquis le titre et fait en sorte de nous y donner accès. 😉

  24. Sam Kirby dit :

    Quelle discussion passionnée quoique enflamée!

    Pour ma part, j’avoue lire des scans mais à faible dose. Ce qui m’intéresse fortement, je le lis en bibliothèque ou l’emprunte (Avoir deux cartes de bibliothèques, c’est cool) ou l’achète quand j’en ai l’occasion.

    Etant étudiant je n’ai pas forcément l’occasion d’acheter ça et là mes livres.

    Sinon Kubo, je crois que c’est dans ce podcast que tu fais mention du genre rape and revenge.

    Les exemples le plus marquant qui me vient à l’esprit sont « La Dernière maison sur la gauche » de Wes Craven (le réalisateur de « Scream ») et dans une certaine mesure « Irréversible » de Gaspard Noé avec Vincent Cassel et la pauvre Monica Bellucci qui prend cher pendant pas mal de minutes.

    Et comme Marcy aime le genre sanguinolent et sans concession, dans cette étiquette, je mettrai aussi le récent et fou furieux « J’ai rencontré le Diable » de Kim Jee-woon (à qui on doit entre autre « Deux soeurs » et « Le Bon, la Brute et le Cinglé ».

    La bise à tous, j’ai découvert votre podcast après avoir écouté celui sur Ki-oon avec Ahmed Agne et j’aime ce que vous faites !

    PS: Kobito, où se trouve la rue Dante ?

    • Ma foi ! ^^;
      J’ai beaucoup de mal avec les gens qui défendent aveuglément le piratage, qu’ils piratent eux même ou pas d’ailleurs.
      Il n’y a pas de « bonne excuse » pour contrefaire l’oeuvre d’autrui. Qu’on le fasse, dans l’absolu, je m’en fiche un peu, comme qui dirait : « que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre », mais je ne capte pas qu’on le dise ouvertement, comme si c’était normal, ou qu’on le défende avec la même mauvaise foi.

      Oui effectivement, c’est dans ce numéro que je parle de ce genre cinématographique.
      Je me suis d’ailleurs gouré de réalisateur, je pensais effectivement à CRAVEN, et sa « Dernière Maisons sur la Gauche ».
      Mais on trouve des dizaines de films dans cette catégorie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rape_and_revenge

      Merci à toi ! 🙂

      PS : La rue Dante c’est là : http://bit.ly/4rueDante 😉

Laissez votre commentaire