Japan Expo - 16e Impact

Mangacast N°08 – Débat : Fansub/Scantrad, quelle place pour la traduction de fans ? [Partie 1 : Côté Amateurs]

Mangacast n°08

Depuis la démocratisation d’internet, nombreux sont les passionnés, à travers le monde, à avoir voulu combler des vides dans la distribution domestique d’animés en proposant des versions dématérialisées sous-titrées et encodées par leurs soins.

Le fansub et son pendant manga : le scantrad, sont, depuis, entrés dans les mœurs de la majorité des passionnés à travers le monde.

En compagnie de représentants des teams Mirage-Team et Shamballa Alchemist, et de l’agrégateur Scan-Manga, nous revenons sur les méthodes de travail de ces amateurs, leurs motivations et leur vision de l’impact de leur travail sur le marché.

Ce numéro 08 est la première partie d’un grand débat sur la place de la traduction de fans dans le marché, côté amateurs, complété, le mois prochain, par la seconde partie, côté éditeurs.

Mangacast n°08, de septembre 2013, est présenté par AthrasKobito et Kubo.

Fiche de l'émission

Numéro: 08
Saison: 01
Parution: Septembre 2013
Format: MP3, 128kbps
Durée: 113’32

Débat: FANSUB/SCANTRAD, QUELLE PLACE POUR LA TRADUCTION DE FANS ?
Sommaire: Débat, Nos Invités, LiensPhotos, Ending Theme
Avec: AthrasKobito et Kubo
Photos: bebopnoun

Téléchargement & Abonnement

Télécharger en MP3  S'abonner via iTunes  S'abonner via RSS  S'abonner via Android

Ecouter le Podcast

DébatFansub/Scantrad, quelle place pour la traduction de fans ?

Le fansub et le scantrad sont entrés dans les mœurs des passionnés français depuis bien des années.

Quelles sont les méthodes de travail des teams amateurs ? Quelles sont leurs motivations ? Quelle vision ont-elles de leur place dans le « marché » du manga et de l’animation japonaise ? Quels rapports entretiennent-elles avec les éditeurs ?

Autant de questions auxquelles nous tentons de répondre dans la première partie de notre grand débat autour de la place de la traduction de fans dans le paysage français.

 Fansub par Mirage-Team Fansub par Mirage-Team

Grégoire HELLOT et son t-shirt "Fuck le fansub, Nique les scans"
Photo : © D. Pasamonik (L’Agence BD)

Nos invités:

Pseudo : omtsubasa
Fonction : Timeur et chef de projet
Equipe : Mirage-Team
Pseudo : Jayjay210
Fonction : Responsable
Equipe : Shamballa Alchemist Team
Pseudo : Brooks
Fonction : Encodeur
Equipe : Mirage-Team
Pseudo : Uzuma
Fonction : Traducteur
Equipe : Shamballa Alchemist Team
Pseudo : Ishizaki
Fonction : Créateur du site
Equipe : Scan-Manga.com

Les avis exprimés par les intervenants de ce débat n’engagent qu’eux-même.

Liens utiles:

Mirage-Team
Mirage-Team : team de fansub et de scantrad.

Shamballa Alchemist Team
Shamballa Alchemist Team : team de scantrad de titres comme Silver Spoon, Pandora Hearts, Green Blood, entre autres.

Scan-Manga
Scan-Manga.com : Cet agrégateur a pour but de réunir le maximum de scantrad français sur un seul site.

Photos:

mngc08_01 mngc08_02 mngc08_03 mngc08_04

Plus de photos

© bebopnoun / Mangacast, Asurada Prod.

Ending Theme, musique de fin

Hands Up!Hands Up!

Origine : One Piece
Type : Chanson
Artiste : Kôta SHINZATO
Auteur : BACK-ON
Compositeur : BACK-ON
Année : 2013

Bon podcast à toutes et à tous !

Rendez-vous en octobre pour la suite de notre débat, côté éditeurs !

Toute l’actualité du manga est à suivre quotidiennement sur

Manga Sanctuary

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook
 Twitter

Vous aimez Mangacast ?
Partagez-la et faites la partager sur les réseaux sociaux, sur vos blogs, sites, et forums !

Mangacast est aussi diffusé chez nos partenaires :

BadGeek Asia is One Nihon no OTO

Abonnez-vous via iTunes    Abonnez-vous via le Flux RSS

© 2013 Mangacast / Asurada Prod.
Visuel affiche : © Gainax / Toshiba EMI.
Les photos sont © bebopnoun / Mangacast.
OP Theme : Makafushigi Adôbencha Remix (Yuriko MORI), © Columbia.
ED Theme : Hands Up! (BACK-ON), © avex trax.
© DR.

Made on a Mac

Hayaku Shop



80 Réponses à Mangacast N°08 – Débat : Fansub/Scantrad, quelle place pour la traduction de fans ? [Partie 1 : Côté Amateurs]

  1. louvrette dit :

    Vraiment sympa ce mangacast 8 !
    ça fait réfléchir (^__^)
    j’ai hâte d’avoir la seconde partie !

    • Merci louvrette !
      On a fait en sorte de comprendre comment ils travaillaient, comment ils fonctionnaient, qu’elle était leur éthique avant d’entammer les vraies questions du débat.

      Celui-ci ne sera vraiment complet qu’une fois la partie avec les éditeurs enregistrée. 🙂

      • Gromit dit :

        Bonjour, j’aurais bien aimé avoir l’avis de traducteurs pro mange et animé sur la question. Y en aura-t-il à la prochaine émission ?

      • louvrette dit :

        En tout cas j’ai trouvé les questions et les réponses intéressantes, quand on place cela dans la globalité de la situation actuelle on comprend mieux certains blocages, certaines idées, …a minima on découvre le point de vue de ces teams.

  2. Dylan dit :

    Vos questions sont tout ce qu’il y a de plus inadmissible. Respecter les team de fansub et de scantrad et sachez que sur le web tout est disponible pour ceux qui ont des connaissances et rien ni personne ne pourra l’empêcher.
    Les team étaient très aimable vis-à-vis je trouve alors que vous parliez que de frics et essayiez de leur mettre des bâtons dans les roues … juste pitoyable.

    • Je n’ai pas eu l’impression que l’on a pas respecté qui que ce soit. D’ailleurs aucun invité n’a semblé mécontent de sa participation.
      Je le sentiment qu’on a laissé les uns et les autres donner leur arguments, leurs explications.

      Après on parle de réalité économique, et licence, de droit, d’ayants-droit.
      Oui il y a de l’argent dans cette histoire. Oui le fansub et le scantrad on un impact direct et assumé sur les ventes des éditeurs. Ils ne le nient pas.
      La culture ça n’a rien de gratuit. Il y a des artistes, des réalisateurs, des scénaristes qui bossent pour produire du manga et de l’animation japonaise.
      Ce n’est pas en le niant que quoi que ce soit avance…

      • Dylan dit :

        C’est vrai que mettre en illustration de l’article et de l’interview une image d’un clodo avec un tee-shirt pour chien à caractère insultant pour les invité est une très grande marque de respect à la égard et j’en passe.

  3. monkey d fuck dit :

    vraiment pas mal l’emission… Vraiment pas mal…

  4. monkey d fuck dit :

    Juste j’ai oublié de dire… Pour les question au niveau de l’audience des site, des series… c facile a voir aujourd’hui avec les réseau socieaux… Des site comme captainaruto a quasiement 100 000 aime , ou fan facebook… La team mx pareil… Un one piece est je crois a 50 000 et naruto pareil… La mft sont autour de 20 000 pour naruto et one piece…

    • Ça peut, en effet, donner une idée du trafic. Mais certains sites ont un ratio followers/visiteurs surévalué, quand d’autres l’ont nettement sous-évalué (par la quasi-absence des réseaux sociaux notemment).
      Difficile de se fier à ces infos pour connaitre leur vrai trafic, et surtout les téléchargements qu’ils génèrent. 😉
      Mais merci, ça aide quand même !

  5. Eksam dit :

    Il y a un point intéressant à retenir (que l’on pouvait déjà constater), la considération portée aux teams de fansub s’amoindrie aujourd’hui. Les gens passent par les plates-formes de dl mais ne vont plus à la « source » (ou de moins en moins). Assez « marrant » quand on voit les discours « tout fansub » à l’encontre des éditeurs fait par certains sur le net.

    En tout cas merci pour cette partie 1 et pressé d’entendre la partie 2.

    • En effet, ça m’a marqué moi aussi. Les gens ne s’intéressent presque plus à la team qui « produit », mais vont sur des agrégateurs/sites de téléchargement direct.
      Autre temps, autres mœurs.

      • Eksam dit :

        A savoir si certains sont capables ou non de citer le nom des teams de fansub qu’ils regardent.

      • Guillaume_B dit :

        Ce qui montre encore plus que les gens se foutent de la « philosophie » des teams dont les membres ont peut être des idéaux mais que le public ne suit pas du tout.
        Il y a eu une évolution de la consommation et de la distribution grâce et à cause d’internet.
        Du coup cela permet de toucher plus de monde mais cela met également en avant un décalage entre les concepts d’autrefois quand cela ne touchait qu’une infime partie de la population et les habitudes de consommation et du tout gratuit tout de suite de nos jours.

        • Oui, c’est un des thèmes que je portais durant le débat. Aujourd’hui on touche une « génération » du tout-gratuit qui n’envisage pas une seconde de payer pour de la culture.
          De leur point de vue c’est de la « consommation », au détriment de toute la « chaîne de production », et même de la philosophie et de l’éthique de certaines teams.

    • Anthony Fremont dit :

      Tu ne peux pas mettre tout le monde dans le même panier. Ceux qui pestent contre les éditeurs ne sont pas forcément ceux qui ne passent que par les sites de téléchargement. En fait, on n’en sait rien, il n’y a pas d’étude faite là-dessus.

      La faute aussi au référencement par les moteurs de recherche. Quand on cherche un titre particulier, on tombe sur une plate-forme de téléchargement plutôt que chez le groupe de fansub, parce que ladite plate-forme a une fréquentation immensément supérieure. Or je pense que les gens passent beaucoup par les moteurs de recherche.

      • omtsubasa dit :

        Même non. Ce que tu dis a une part de vérité je pense mais c’est aussi vrai que les gens se désintéressent des teams de fansub pour télécharger le plus rapidement possible leur épisode, quelle que soit la team. De moins en moins de gens choisissent une team pour sa qualité de travail, son site, sa communauté, etc mais prennent tout simplement le premier lien qui tombe. Il n’y a qu’à voir tous les jeudi, les chans, sites qui proposent du naruto sont pris d’assaut pour pouvoir lire le plus rapidement possible. Quand aux teams qui proposent une version incomplète et une versions complète plus tard, on voit que la version incomplète est beaucoup plus plébiscitée.

        De plus, il y a de moins en moins de monde inscrits sur les forums des teams de fansub. Avant, il y avait des communautés fortes. Des groupes se créaient dans le forum et même irl (des amitiés fortes se sont crées comme ça, même des histoires d’amour, on a même eu des mariages), ça parlait de beaucoup de choses. On était limite fiers d’être miragiens, shamballiens, etc, etc, etc. Maintenant, je ne dirais pas qu’il ne reste que quelques irréductibles mais l’idée est là. Et sur les rares qui s’inscrivent sur nos forums de nos jours ou découvrent nos chans irc, nous suivent sur les réseaux sociaux, beaucoup ne font que télécharger mais ne participent pas à la vie de la communauté.

        • Anthony Fremont dit :

          Je regrette aussi que le fansub ne soit pas (ou plus) capable de créer des liens entre les gens qui aillent au-delà du fansub seul (par contre je n’au aucune sympathie pour l’esprit de clocher). Mais il faut en chercher les raisons plus loin, c’est un problème lié à la fois à internet et aux pratiques qu’il favorise, et à la fois à la massification du public de japoniaiseries. Bref, ça dépasse le seul monde du fansub.

          Alors forcément c’est très difficile de naviguer à contre-courant. Il faudrait que ce soit un objectif en soi, il faudrait trouver un moyen d’articuler le fansub avec des pratiques de relations humaines. Mais vu l’aspect 100 % dématérialisé du fansub sur toute la chaîne, je ne vois pas vraiment de contrainte ou de raison afférente qui pourraient inciter les fansubbers à se bouger le cul pour faire changer les choses. Peut-être non pas diffuser des fichiers, mais plutôt organiser des projections de ce que le groupe a sous-titré ? Ça inciterait les gens à se rassembler, à discuter, etc. En tout cas il faudrait être animé par un certain esprit luddite.

          Côté scantrad, il y aurait moyen de donner corps à des livres. Le livre (au contraire du texte ou de l’image immatériels) s’échange ou se transmet facilement de main à main. Il a une bonne aptitude à créer des liens.

          Dans tous les cas, ça demande l’accès à une certaine logistique, un engagement (financier, temporel) de la part de ceux qui participent et une forte capacité d’organisation. Choses dont on est dépossés ou fortement incités à abandonner si on suit le mouvement actuel de la société…

  6. @Raton-Laveur : Un peu facile de le dédouaner ainsi. Tu écoutes l’émission, et il n’y a aucune incompréhension.
    La fiche existe pour accompagner l’écoute, pas pour s’y préparer ou s’y substituer.

  7. rygel dit :

    Juste pour préciser une chose au sujet des éditeurs qui achètent des licences à tour de bras. Il arrive très souvent que les ayant-droits japonais imposent de prendre un package de licence et non une seule. genre vous voulez cette série ? ok mais dans ce cas vous achetez aussi ces trois la.
    Vous allez recevoir bientôt des éditeurs donc ils vous expliqueront sûrement.

    Et puis c’est dommage qu’il n’y ait pas d’interaction avec la partie contradictoire. Vous avez bien essayé de faire l’avocat du diable mais c’est pas pareil. C’était sans doute compliqué de faire débattre des scantradeurs en face d’éditeurs… 🙂

    • La vente par lot de licences a été très utilisée, mais c’est de moins en moins vrai aujourd’hui.

      C’est compliqué et difficile à organiser d’avoir amateurs et éditeurs en même temps.
      Ne serait-ce que pour que tout le monde ait son temps de parole, que le débat ne soit pas raccourci afin de ne pas dépasser les 2 heures.
      Sans compter qu’1 seul invité était OK pour débattre avec les éditeurs, les autres étaient plus frileux. Si on a masqué leurs visages, c’est pour une bonne raison ! 😉

      Dans le format qu’on a choisit, les gens peuvent s’exprimer complètement et sans que l’on soit obligé de les couper.

  8. miam dit :

    merci pour cette émission, j’avais des craintes au niveau de l’annonce du thème (on tape assez sur les doigts des teams en les mettant toutes dans le même panier) pour au final être agréablement surprise !
    J’ai du mal à comprendre « l’énervement » de Dylan. Je ne sais pas comment il consomme les scantrad & fansub mais il est évident que certaines teams ne respectent pas les licences. Après, si toutes les teams agissaient comme ça on pourrait dire adieu aux supports traditionnels traduits, voir pire. Eh oui, on est pas dans le monde des bisounours et au delà de la passion c’est aussi un commerce.
    Et puis franchement, j’trouve moyen de parler de « connaissances » tout ça parce que tout est accessible sur le net ! C’est pas le tout de faire les rebelles, faut bien penser que les mangaka&co ne sont pas là uniquement pour faire plaisir et sucer des cailloux.
    Je glisse un peu, mais pour sortir d’une logique purement économique, est-ce qu’il n’y aurait pas aussi une prise de conscience à avoir sur la charge de travail monstrueuse en amont ? La fierté de se dire, j’ai acheté ce manga et donc je supporte ce(tte) mangaka que je surkiffe, pour pouvoir lire d’autres titres à l’avenir… enfin se comporter comme un fan de n’importe quel genre (oui, fan et pas seulement consommateur) qui pensera avant tout à soutenir son auteur dans un but purement égoïste… continuer à avoir accès à ses oeuvres ?!

    • De même que pour certains il n’y a plus aucune conscience du travail derrière un long métrage et, donc, que nombreux sont ceux qui ne payent plus du tout pour voir un film ou une série TV (cinéma, vidéo, VOD…), nombreux sont ceux à considérer l’animation et le manga comme des choses gratuites.
      Avec souvent la plus grande mauvaise foi du monde : les éditeurs font moins bien que les amateurs, ils s’en mettent plein les fouilles… Bref du n’importe quoi. 😉

  9. Sébastian dit :

    Pas mal, pas mal, des avis intéressants.
    C’est juste dommage sur un seul point: un invité scan et un invité sub seulement, le truc c’est que les 2 font du licenciés mais il y a 2 types de teams des 2 cotés, ceux qui font du licencié et ceux qui s’y refusent et dans ce sens là, l’éthique est complètement différente et on n’aura pas la version d’une team qui ne fait que des manga/anime qui ne sont pas licenciés et qui ne le seront peut être jamais. Après je sais qu’avoir 8/9 personnes aurait été surement moins gérable et moins profond par le peu de temps à consacrer à chacun. Il arrive des fois où il faut faire des choix. =/

    Seb.

    • On a lancé des dizaines d’invitations, dont à plusieurs teams qui ne faisaient pas de licencié. La plupart étaient en dehors de Paris/RP, pour d’autres pas de dispo ce jour, d’autres encore juste pas de réponse.
      On a essayé d’avoir un maximum d’amateurs différents. Mais tout n’a pas été possible.

      Après, tu le dis toi même, on était déjà nombreux, au delà ça serait devenu quelque peu bordélique ! ^^;

      Merci pour ton post ! 🙂

      • Sébastian dit :

        Oui c’est un des problèmes, une grande partie des scantradeurs sont mineurs du coup ça empêche les déplacements à leur bon vouloir de plus ils sont répartis dans toute la France, Belgique, Suisse et Québec donc là encore c’est pas facile pour répondre à la demande. =S (Je le sais plus que bien tout ça xD).

        En tous cas très bonne interview, j’ai hâte de voir ce que vont dire les éditeurs. Après il faut arriver à nuancer, tout ce que font les amateurs n’est pas forcément noble et tout ce que fait les pros non plus mais ça aide à se faire une meilleur opinion du sujet qui pour la plupart est méconnu.

  10. omtsubasa dit :

    Pour répondre à certains coms. Les questions étaient justifiés et on se doutait que ces sujets seraient abordés (faut pas être naifs non plus). L’ambiance était plus que cordiale, nous n’avons rien à reprocher aux organisateurs. Merci de l’invitation Mangacast.

    Pas la peine de venir nous défendre (lol). On est grands (même si Brooks mesure moins de 1M15) donc si on avait eu ded griefs, on les aurait déjà formulés à qui de droit. Peace and love les amis 😀

  11. Gemini dit :

    Avant de traduire des séries japonaises, je pense qu’un ou deux des intervenants du jour auraient bien besoin de cours de Français. J’ai parfois eu mal aux oreilles.
    Sinon, excellente émission comme toujours.

  12. Brooks dit :

    je kiff les titan’s face

  13. Gemini dit :

    Pour répondre concernant les éditeurs de manga qui regarderaient la popularité des séries sur les sites de scans pour choisir leurs licences, il faut savoir qu’un achat de licence comment bien avant la publication du premier tome en France. En fait, en raison de la concurrence que se livre les éditeurs français, les négociations commencent même de plus en plus tôt, parfois avant même la sortie du premier tome relié au Japon. Évidemment, cela fait un peu roulette russe, car ils doivent se baser sur un nombre réduit de chapitres pour décider de faire une offre ou non.
    Après, il reste toujours des exceptions, des titres qui paraissent en France alors qu’il est bien avancé voire carrément fini au Japon, mais sur des licences populaires, ils n’ont pas besoin de savoir ce que font les sites proposant du scantrad. Par exemple, vous pouvez être sûr que des éditeurs ont déjà commencé les discussions pour UQ Holder de Ken Akamatsu et l’adaptation d’Arslan Senki par Hiromu Arakawa, s’ils n’ont pas déjà carrément signé le contrat.

    • De souvenir, cette anecdote a été citée suite à l’aveu du directeur de collection d’un grand éditeur il y a 2-3 ans.
      Maintenant, comme tu le dis, la bataille pour les licences est si forte que les discussions débutent dès les premiers chapitres.
      A moins que l’éditeur/l’auteur demandent expressément à ne pas en parler avant que le volume x soit paru au Japon. C’est arrivé récemment pour une grosse licence.
      On retrouve la même chose avec les animés achetés très tôt, bien souvent avant toute diffusion TV.

      • Gemini dit :

        Cela vaut sans doute pour des licences de second plan, mais ce qui est populaire en scan l’est généralement aussi au Japon, donc un éditeur n’a pas besoin de ça pour identifier les licences potentiellement les plus porteuses. Ou alors, il faut qu’il change de métier.

        • Sur ce point je ne suis pas d’accord du tout.
          Bien que l’éditeur n’ait pas cité le/les titres(s) en question, il y a 3-4 ans, le marché n’était pas aussi concurrentiel et je ne m’étonne pas que des éditeurs aient vraiment découvert des titres via des scans.
          Depuis 2 petites années, ce n’est clairement plus envisageable, à moins d’un titre marginal, mais avant ça me parait totalement plausible.
          Je pense que certains seraient très étonnés de la manière dont certains directeurs éditoriaux ont sélectionné et choisis certains titres devenus des best-sellers.

  14. TanBoard dit :

    En sortant de Hayaku j’avais cru comprendre qu’une horde de leecheurs en furie avait pris d’assaut l’espace commentaires, finalement ce n’était qu’un rigolo isolé ^w^ Par contre, ça fait bizarre de voir autant de commentaires -_-

    Bon, pour en revenir au podcast, ça fait plaisir de pouvoir entendre des gens qu’on n’entend que rarement. Mais, vous avez quand même eu de la chance, ils étaient vraiment propres comparés aux marioles qu’on peut trouver dans le monde du scantrad (entre ceux qui ne jurent que par le tout gratuit, ceux qui voient en les éditeurs l’incarnation du Démon et qui s’insurgent à l’annonce d’une licence …) Pour l’anecdote, ça me rappelle un type « tout gratuit », qui s’était énervé en lisant sur un article, que Yana Toboso se plaignait de fans qui s’étaient carrément vantés auprès d’elle qu’ils avaient lu ses séries illégalement. D’après lui, la culture doit être gratuite et c’est une honte qu’elle puisse oser espérer se faire de l’argent sur sa série vu que ça doit être « une passion ». Ajoutant un magnifique « quand les mangakas comprendront que l’argent pourrit le manga, ils feront plus de qualité plutôt que de commercial », la totale quoi.
    Tout ça pour dire qu’il y a peu de chance de s’en sortir tant que « dématérialisé=gratuit » et « tout ce qui touche à l’argent pue » seront des slogans à la mode auprès d’une part de consommateurs (qui n’ont finalement pas plus d’estime pour les mangas que pour un quignon de pain -qu’ils vont payer en plus -_-)

    • J’ai lu, de-ci de-là, sur les sites faisant la promo de ce numéro, des gens dire texto : « de toute façon, les éditeurs on en a plus besoin, ils ne servent plus à rien »… Sérieux ?? Ces gens sont devenus fous, ils croient que la culture c’est gratuit, qu’un mangaka n’a qu’à bosser pour 1 bol de Cup Noodles par jour… Le monde est devenu fou !

      • tanboard dit :

        Fou, ça doit être ça. Ou bien peut être qu’il devient trop logique après tout : « je veux lire des mangas gratuitement, ce que me propose les scantrads. Les éditeurs proposent une offre qui ne m’avantage pas et qui gêne les teams » => « c’est une plaie, il faudrait s’en débarrasser ». Pour les questions accessoires, l’égocentrisme fait son taff’ « Et les mangakas ? » => « Qu’ils se débrouillent, ils devraient déjà être contents de pouvoir pratiquer leur passion » ; « Et la popularisation du manga en France ? » => « Pas mon problème, en plus, moins on est nombreux, mieux c’est » (vu le nombre croissant de personnes qui crachent à la gueule de JE pour son côté « commercial » et grand public, je me dis que c’est une réponse plausible). Finalement, c’est d’une logique efficace qui évite les états d’âme ^w^

        Je pense que le manga paye les contrecoups de sa banalisation, certains consommateurs ne se sentent pas concernés, ont le sentiment que ce qu’ils font n’aura pas d’incidence sur le marché et qu’ils auront de quoi lire quoiqu’il arrive.

        Mais c’est bon les Cup Noodles après tout !

  15. ShinAtsuki dit :

    J’ai été surpris de voir un podcast sur ce thème, sachant que c’est un sujet à prendre avec des pincettes j’ai eu peur que ça parte assez loin.
    Dans tous les cas, au niveau du fansub c’est très large. On peut avoir des teams qui ont des politiques complètements différentes de d’autres. Certaines teams ignorent un peu les droits et tout le reste. D’autre qui prennent leur projet avec les pincettes et essayent au mieux de ne pas se bousculer avec les editeurs.
    Je connait des teams qui travaillent sur des projets presque impossible de voir sortir en France. Ce genre d’anime vaut le coup d’être traduit si on pense que ça ne sortira pas en France, bien évidemment si cela arrive quand même la politique veut que l’on supprime lorsqu’il y a licence.
    Le principe de fansub reste pour moi de faire découvrir les animes qui ne sont pas (encore) sorti en France.

    En tout cas je suis content de voir que le podcast s’est bien passé. Les questions sont plutôt pertinentes ! Merci pour tout cela, ça fera peut-être comprendre à certain que le scantrad et le fansub est pas fait pour pourrir le monde.

    • On ne s’interdit aucun sujet, aucun thème, dès lors qu’il nous intéresse et qu’on a envie de le développer.
      Maintenant notre but n’est pas d’être partisans, indépendamment de ce que l’on pense personnellement. On a essayé d’être les plus neutres possible, en essayant de savoir comment ils faisaient, qu’elles étaient leurs motivations, et leur rapport au marché et aux éditeurs. Sans diaboliser qui que ce soit.
      On fera en sorte d’être aussi neutres avec les éditeurs le mois prochain, afin d’avoir un débat homogène et honnête.

      • ShinAtsuki dit :

        Oui, c’est bien pour ça que j’ai bien aimé le débat, j’en ai entendu d’autre et franchement on voyait les animateurs être plus d’un coté que d’un autre parfois. Puis les invités de leur côté ont vraiment pu tout exprimer librement tout ce que nous, fansubbeur avons envie de transmettre.
        Hâte d’entendre le parti des editeurs que je respecte tout autant ^^

  16. Kurisu dit :

    Bravo pour ces interviews qui m’intéressaient grandement. Je ne connaissais pas votre site, mais je vais continuer à le suivre pour les podcasts et même plus.

    Je fais du fansub ayant ma team (mais pas au niveau des animés/mangas), du coup je me suis facilement retrouvée là-dedans d’autant qu’à une époque j’étais une consommatrice de scans. Les scans m’ont permit de connaitre bon nombre de séries que j’ai pu acheter par la suite lorsqu’il y a eu des licences. Très clairement, sans les scans je n’aurais pas connu certaines séries comme Vampire Knigh, Young GTO ou FMA. Je pense vraiment que le scantrad est complémentaire aux éditeurs. Certes, une grosse partie des « leechers » ne doit pas fonctionner ainsi, ce qui est dommage parce qu’ils ne jouent pas le jeu. Mais certains le font.

    Mais à notre époque, les scantrads (et le fansub en général) permettent aux moins fortunés de pouvoir lire des mangas/visionner des animés. Je prends l’exemple d’une amie qui vie sur l’île de la Réunion ou un simple Naruto vaut dans les environs de 9€, imaginez un seinen de 8€95 ici sachant que le train de vie n’est pas la même que sur la métropole. Donc, pour moi le scantrad ou le fansub en général permet au plus grand nombre la culture avec un grand C.

    Quoi GTO s’est vieux ? :O Je me sens vieille d’un coup. ça m’a donné envie de les relire.

    Enfin, je pense qu’il serait bon d’avoir une sorte de réunion entre les dirigeants des teams (un chef des chefs neutre qui parlerait au noms des teams sans jamais les nommer) et ceux de l’édition japnaim pour qu’ils puissent peut-être arriver à un terrain d’entente au lieu de soit faire de grosses menaces à peine voilées et/ou éviter que les teams ne traduisent du licencier car maintenant il ne faut pas se leurrer, l’édition japanim n’existerait plus sans le fansub et inversement. C’est un peu – beaucoup même – utopique, mais si chacun reste dans son coin c’est le communs des mortels (les leecheurs) qui trinqueront au final. Parce que les jeunes de 10/12 ans ne comprennent pas forcément pourquoi il faut acheter le manga/animé surtout à notre époque où ils sont nés avec la possibilité d’avoir tout ou presque en totale gratuité et à une vitesse affolante. Des deux côtés, il faudrait encourager les jeunes à comprendre l’intérêt de se procurer les œuvres licenciées et non pas leur dire: « télécharger c’est mal alors achète pauvre imbécile ! » Oui, mais pourquoi ? Si on ne leur dit de pas de A à Z pourquoi, comment le comprendront-ils ?
    Il faut également que les éditeurs comprennent aussi qu’on ne peut pas acheter toutes les licences sorties ! C’est un peu comme à l’école où on nous dit de faire une dissertation dans chaque matière pour le lendemain: on ne peut pas, il faut faire des choix.

    Bref, je crois que je me suis un peu trop étalée, mais j’ai suivit avec plaisir ce long podcast sans m’en rendre compte finalement.

  17. Heureux que cette émission ait plu à beaucoup d’entre vous, même si d’après certains, l’équipe a été méchante… Connaissant certains, ça ne m’étonne pas. Vivement le prochain débat.

  18. uluk7 dit :

    Traduire de l’anglais vers le français en respectant l’oeuvre en japonais. J’ai du mal à les suivre: comments peuvent-ils comparer au japonais si ils ne parlent pas japonais. Et j’ai des doutes quant à leur anglais. L’un des types ne sait même pas prononcer « Fullmetal Alchemist » convenablement (bien que tu l’ais bien dit plusieurs fois, Kubo, le gars en face restait sur sa prononciation avec un vieil accent français).

    Et piquer un contenu qui a demandé du travail à pas mal de monde pour le redistribuer gratuitement, je n’appelle pas ça respecter l’éditeur/l’auteur/l’oeuvre originale.
    A les écouter, ils ont le bon rôle, c’est-à-dire ceux qui vont faire évoluer les choses. Mais si au final tout est gratos et que le pognon ne rentre pas dans les caisses des éditeurs, il n’y a pas vraiment d’évolution possible.

    Et je pense, et ce n’est que mon avis, que l’idée de pousser les éditeurs de mangas à poster gratuitement l’intégralités de leurs oeuvres est une grosse connerie, nuisible au marché, même pour une période courte. Alors oui ça existe pour les animés, mais les mangas et les animés sont 2 marchés différents.

    C’est bien, les invités vont en magasins acheter les oeuvres qu’ils ont traduites en scantrad, mais cette attitude n’est pas automatique pour tout le monde malheureusement…

    J’ai trouvé ça bizarre que pour un débat sur le fansub/scantrad, vous n’ayiez pas parlez de ces gens qui ont l’excuse la plus moisie au monde pour ne pas acheter de mangas: « non, j’achète pas parce que c’est trop cher ». Même si ces personnes ne sont pas riches comme Crésus, il y a toujours des moyens pour rester dans la légalité. N’étant pas blindé de pognon, j’achete la moitié de mes manga neuf et l’autre en occasion, sachant qu’il y a pas mal de mangas plus édités dans ceux-ci. ça permet de découvrir pas mal de nouveaux titres (par exemple j’ai découvert l’excellent « Survivant » il y a 15 jours). Sur Paris, c’est pas les boutiques de ce genre qui manquent, surtout dans le coins où vous enregistrez l’emission (Gibert Joseph, Gibert Jeune, Boulinier, Aaapoum Bapoom). Mais peut être que vous aborderez le sujet avec les éditeurs, qui seront ravis d’expliquer pourquoi les mangas sont au prix actuel. X)

    Bon en tout cas, j’attends la version des éditeurs sur le scantrad/fansub. C’est intelligent d’avoir séparé ça en 2 parties. Un face à face direct se serait peut être moins bien passé XD.

    ps 1: La réponse de Glénat m’a fait beaucoup rire. Mais le pire, c’est que je pense que je serais capable de réagir de la même manière!
    ps 2: Pour l’histoire du T-Shirt, le porteur a peut être été un peu loin puisqu’il existe d’autres formes de dialogues. En revanche les invités qui trouvent ça « ridicule », c’est un peu l’hopital qui se fout de la charité (vous l’avez dit, certaines team de scantrad se trimballent avec leurs propres T-Shirt).
    ps 3: Blackjack sera de retour la prochaine fois ?

    • mangakam dit :

      Uluk7 comment tu fait pour voir des animes non licencié si tu reste dans la légalité ?

      tu loupe des animes comme Clannad ,Gintama , Higurashi saison 1 seulement licencié et je peut en citer plein d’autre .

      Enfin bref j’ai beaucoup apprécier le débat qui ne se ranger pas que du coté des éditeur et je l’ai trouvé assez neutre avec de bonne question pertinente

      • uluk7 dit :

        Oui, je les ai tout de même trouvé assez neutres.
        Pour ce qui est des animés non licenciés, bah je m’en fiche pas mal. Je n’en regarde pas énormement et je les achète en DVD (soit en occasion, soit chez Dybex qui fait de très bons prix).
        Pour te répondre, je n’en ai sincèrement aucune idée, mais je te retourne une question: combien d’animes licenciées n’as-tu pas vu?

        • mangakam dit :

          Ok toi tu lit que des manga mais tout le monde n’est pas comme toi

          Moi quand je lit ton com j’ai l’impression que tu t’adresse a tout le monde ceux qui lise des manga et ceux qui regarde des animes voila pourquoi je t’ai poser cette question.

          Pour les animes licencié je vais plutôt te répondre ceux que j’ai vu ,étant né a l’époque club Do j’en ai vu pas mal de plus j’ai été abonner a la chaine Manga et les VHS et les DVD acheter je dirais environs vu 300 anime licencié, Et j’ai vu largement plus niveau anime non licencié .

          voici ma collection chez Manga Sanctuary : http://www.manga-sanctuary.com/collection.php?id=43977&page=liste&type_collec=ms

          Seul hic j’ai 2 fois plus de VHS que de DVD voir plus et vu que tu ne peut pas mettre les VHS que ta acheter sur Manga Sanctuary on ne voit pas bien ma collection .

          Ah dernier point en revenant sur le sujet des anime licencié bien sur il m’est arriver d’en télécharger sans respecter l’éditeur

  19. Pas pour le prochain non plus hélas.

  20. youcoulele dit :

    Moi aussi j’ai trouvé le débat tres sympa, neutre et vous n’avez pas pour autant éludé les sujets tendus.
    Pour ma part je regarde bcp d’anim et ce depuis énormément d’années. A l’époque les sorties FR d’anim jap étaient marginale et surtout très difficile a ce procurée et souvent l’on avait pas droit dedans a une version VOST. (VHS mais aussi certain DVD encore aujourd’hui notamment pour les veilles séries)
    Pour moi c’est un manque du côté éditeur. Les anim j’en achète évidemment pas autant que j’en regarde mais ceux qui me plaises finissent dans ma vidéothèque.

    Je voudrais aussi soulever un point important pour moi. En effet certaine team de fansub implémente souvent des commentaires dans leurs vidéos afin de faire partagé des subtilités de la langue ou de la culture jap. Souvent c’est des jeux de mots pour lesquel une syllabe peut être interprétée par différent kanji mais des explications sur l’histoire ou la tradition.
    Ce soucis de faire partagé leur amour d’une langue et d’une culture et je trouve admirable et je n’ai jamais retrouvé cela dans les DVD que j’ai acheté … donc pour moi mes DVD n’ont pas d’âmes. Alors de là a dire que l’édition n’a pas d’âmes il y a un pas a ne pas franchir. Car le business fait vivre des gens et c’est aussi une guerre en amont pour obtenir les droits d’une œuvre. De plus comme bcp se plaignent du délais entre une sortie jap et une sortie FR je suis bien conscient qu’il serait difficile aux éditeurs de trouver le temps d’ajouter cette transmission de culture que je recherche. C’est pour cela que je trouve important une coexistence apaisée d’un fansub respectueux et d’une l’édition tolérante. Afin que les magakas puisse vivre car sans eux plus de mangas.
    Je trouve donc que les teams font du super boulot notamment en fournissant des versions fastsub, pour les drogués qui ont besoins de leur dose de manga, puis des versions étoffées, qui permettent a d’humble fan comme moi de découvrir une culture dans une très bonne qualité. Merci pour cela et je conseil a tous le voyage au japon.

    • Ceci s’explique, chez les éditeurs, par un souci de non altération de la vidéo, imposée par les japonais et auto-imposée par l’éditeur lui même.
      De même que les « karaokés » sur les OP et ED, et les polices « fantaisistes » qui sont des largesses que seuls les fansubbeurs peuvent prendre.
      Maintenant, pour ce genre de termes ou de situations qui « nécessitent » des précisions, les éditeurs pourraient implémenter des lexiques dans les livrets fournis avec les DVD/BD.

      • Neoluffy dit :

        Dans le DVD de Mushishi, excellent animé au passage. Black Box Edition a mis dans le livret des lexiques sur les termes utilisés dans l’animé.

        Pour revenir au débat, je suis vos podcats depuis quelques temps. Vous faîtes l’excellent taff.
        Perso, j’achète des DVD et des mangas.

        Mais, aussi, il faut aussi comprendre l’exaspération des éditeurs contre ce « fléau ». Notamment quand vous voyez sur la page facebook d’un certain éditeur, des « pseudos fans » devenir haineux car leur épisode n’est pas sorti à temps suite à des problèmes extérieurs à l’éditeur. Et ne peut s’empêcher des les insultés voire faire l’apologie du fansub.

        Mettez vous à la place des employés de ces entreprises qui ont la même passion que nous quand ils subissent ce genre de brimades. C’est une des conséquences du fansub de maintenant.

        Certes les prix des DVD/BR et des simulcasts varient selon les éditeurs mais cela impose un coût et des contraintes issues des contrats pour les entreprises.

        Je ne prends le partie ni de l’un ni l’autre même si j’ai tendance à défendre les éditeurs.

        Si cela peut entrer dans la caboche de la jeune génération mais ça risque d’être dur. ^^

        Merci pour votre taff

        • omtsubasa dit :

          Après Neoluffy, il faut bien savoir que sans le fansub, il n’y aurait au aucune offre légale telle que l’on a aujourd’hui. Les éditeurs n’auraient jamais faits des efforts pour sortir les DVD/Blu-Ray avec des délais aussi courts. Les offres de simulcast n’auraient jamais existé. Wakanim n’existerait pas, ni Kaze Play, ni Genzai, ni la nouvelle plateforme, ni Docomo (enfin, vu la piètre qualité de Docomo, ça n’aurait pas été plus mal lol). Et celà, plusieurs éditeurs l’ont déjà expliqué lors de divers interviews. Les animes proposées en VOSTFR légalement aurait continués d’être très très exceptionnels et on aurait encore du se farcir des animes en VF avec des doublages douteux, voir horribles (excusez moi mais la voix de Naruto en vf, on aurait dit qu’il était castré ou quelque chose dans le genre et il parle un peu comme H2D2 dans Star Wars et je ne parle pas des « perles » qu’on avait avant l’époque du fansub genre nicky larson ou ken le survivant).

          Donc, oui le fansub est un souci mais c’est aussi une opportunité qui a forcé les éditeurs (que ce soit français ou japonnais) à évoluer dans le bon sens par rapport au consommateur et à leur offrir des services plus à même de répondre à leur demande.

          PS : Et pour l’histoire des fans qui sont allé insulter wakanim en début de semaine car ils avaient du retard sur un épisode de L’attaque des titans (car je suppose que tu parles de ça, sache que les fansubeurs ne cautionnent pas non plus cela. J’ai vu dans plusieurs chans publics de team les réactions et à chaque fois, c’était condamné.

  21. Neoluffy dit :

    omtsubasa, je sais du rôle qu’avait le fansub pour le dévéloppement des éditeurs et des simulcast. Vu que j’en fais.

    Cela dit, le fansub et le scantrad ont leur part de responsabilité pour avoir engendré cette nouvelle génération de subbeurs, leecheurs et de sites de distribution qui n’ont plus aucun respect pour les éditeurs et pour leur taff.

    Je pense pas que vous le niez. Cependant, c’est la réalité.
    Maintenant, il est difficile de rectifier le tir le mal est fait.

    C’est un constat que je fais.

    Cependant, je squatte souvent le chan de waka car, je les soutiens dans leur politique.

    • omtsubasa dit :

      Je vois que l’on fréquente les mêmes chans^^

      Le plus malheureux, c’est que dans ces sites de warez (car il faut bien les nommer ainsi), ce n’est plus les épisodes qui ont été fansubbé par des teams et retirés pour cause de licence qui sont proposés mais directement les fichiers de l’éditeur. Dans leur fonctionnement, cela ressemble plus au fonctionnement des sites de fansub de séries US que celui de fansub des animes japonnais.

      • mangakam dit :

        Neoluffy je pense que le fansub n’a rien engendrer car c’était déjà la je m’explique

        Ceux qui télécharge des films ou musique ou jeux vidéo je pense qu’une grosse majorité le faisais bien avant qui regarder des animes fait par le fansub ,je peux le certifier va ma propre expérience et mon entourage et je fais la même chose .

        • Neoluffy dit :

          mangakam, je le disais dans le sens où le fansub avait accentué ce phénomène.
          J’espère qu’ADN fera un ménage dans les sites de distribution et les warez. Les « pseudos fans » qui se cachent derrière le coût des abonnements ne se rendent pas compte de la réalité de la vie.
          Tout à un coût même la culture. Un animé ou un manga est licencié point barre.
          Certes les délais sont longs avant la sortie physique mais les éditeurs n’y sont pour rien.
          Je pense que ce serait une bonne question pour la partie 2 des éditeurs.
          Je patiente comme tout le monde pour attendre la sortie physique.

          Mais, arrêtez de vous cacher derrière des pseudos excuses.
          J’ai un abonnement Kzplay et waka. Je m’en contente.

          On reproche aux éditeurs de faire la sourd d’oreilles et un manque de communication. Mais, comment voulez-vous communiquer avec des « rageux » et des « pseudos fans » qui vous « agressent » au moindre retard.

          • mangakam dit :

            [Quote]J’espère qu’ADN fera un ménage dans les sites de distribution et les warez. Les « pseudos fans » qui se cachent derrière le coût des abonnements ne se rendent pas compte de la réalité de la vie.
            Tout à un coût même la culture. Un animé ou un manga est licencié point barre.
            Certes les délais sont longs avant la sortie physique mais les éditeurs n’y sont pour rien.[/quote]

            Je sais pas si tu travaille ou tu vis encore chez tes parents mais pour ma part le problème des éditeurs est très secondaire , je suis comme ceux qui bosse je me préoccupe de mes factures et de mon boulot et en plus les impôts qui augmente ….

            Après on verra par la suite ce qui se passera pour les éditeurs mais je m’en fait pas pour eux

  22. Rulienito dit :

    Super podcast , vraiment interessant d’entendre des fansubeurs et scantradeur. J’ai hate d’ecouter les professionels.

    Pour revenir sur le fansub, je pense que ce systeme de consommation demontre a quel point il y a un probleme en France sur la diffusion d’anime. Le simucast c’est bien mais on parle quand meme de payer pour une diffusion qui est a l’origine gratuite au Japon ( financer par la pub evidement). Et je conçois qu’il faut bien payer les traducteurs pour ce genre de diffusion ( et autres metiers).
    Mais pour ce qui est la diffusion gratuite à la télé, il faut avouer que la qualité des diffusions n’est pas celle escompté par tout mangaphile. Qui supporte 5 minute d’un manga en version française ? Et je pense que c’est un gros soucis qui pousse les gens a aller vers le fansub et le piratage.

    • La diffusion TV touche un autre public que celui des animéfans. Il faut bien voir qu’un animé en vidéo se vendre nettement mieux si la piste VF est présente, qu’uniquement en VOST.
      La grand public ne veut pas lire de sous-titres, en cela le doublage à encore de beaux jours devant lui.

  23. ptitlapin dit :

    Bon podcast.

    Je suis lecteur de fansub (surtout en anglais) et je suis aussi acheteur de mangas.
    Parfois, je vais lire un scan, je fais ça par simple curiosité et aussi par impatience.

    J’utilisai le scantrad pour lire des mangas qui sont ou étaient compliqués à trouver (ex: jojo bizarre adventure, certains vieux go nagai).

    Je continue à acheter des mangas car souvent le travail sur la traduction est juste catastrophique. Comme par exemple: garder beaucoup de mots en japonais « mon nakama n’est pas un shichibukai  narutokun ». Comme si ces mots étaient intraduisibles. Sans parler de la traduction de certains noms.

    Il y a aussi des gros problèmes d’adaptation dans la traduction.
    Les animes c’est encore pire, certaines team vont souvent utiliser des typos avec des effets/couleurs horribles et des fautes. C’est juste illisible.

    Malheureusement je crois que tant qu’il y aura internet, de la prépublication et autant de mangas il y aura du piratage.

    Je suis content de voir du simulcast, c’est une très bonne idée surtout si le boulot est bien fait.
    Je ne suis pas contre payer ou regarder de la pub pour pouvoir lire du jojo ou berserk en ligne.

    • Tu parles de payer pour de la lecture ou du visionnage en ligne. Mais ce n’est pas le cas de la majorité des gens qui ne veulent que du gratuit.
      Preuve en est l’échec total de KZPlay, les difficultés de Wakanim sur son offre payante et la situation de Genzai.
      Pour que 2 éditeurs aussi différents que Kana et Kazé s’allient, c’est vraiment que la situation était trop compliqué pour les 2 entreprises.

      Je ne suis pas sur que le « modèle idéal » ait encore été trouvé…

  24. Prague dit :

    Podcast très intéressant !

    La seule petite remarque que je pourrais faire concernerait les invités, qui par stress ou je ne sais quoi d’autre avaient, disons dans l’ensemble mais certains plus que d’autres, un peu de mal à s’exprimer, si j’ose dire, correctement.
    Je me souviens d’avoir entendu à un moment donné un « Si on aurait su », par exemple, qui laisse à réfléchir, mais bon, je préfère penser que c’est plus dû au stress qu’à autre chose d’autant plus que je connais le travail de la Mirage-Team qui est tout simplement excellent…

    Quoi qu’il en soit, merci encore pour le podcast !

  25. https://twitter.com/Zajyi/status/390819272512913408

    Mirage-Team est accusé, sur Twitter, de faire du Naruto sous l’identité de la team Fansub-Resistance (http://www.fansub-resistance.net)…

  26. Sokat dit :

    S’il vous plait, on peut me dire comment se desinscrire du « Avertissez moi par email des nouveaux commentaires » ? c’etait bien au debut mais il la c’est relou surtout pour voir des commentaires qui n’ont rien avoir et qui veulent juste foutre la merde et pinaille serieux les gens… on s’en bas les couilles /csb.

Laissez votre commentaire