Japan Expo - 16e Impact

La Sélection Manga du Mois : Novembre 2014

La Sélection Manga du Mois : Novembre 2014

Chaque fin de mois, l’équipe de Mangacast vous propose sa sélection des meilleurs mangas parus.

Une sélection de 4 à 6 titres sortis durant le mois, qui ont été les incontournables de nos chroniqueurs : Athras, Blackjack, Kobito, Kubo et Marcy, et qu’ils vous conseillent !

Retrouvez, pour ce mois de Novembre 2014, les mangas incontournables du staff de MangacastLes Pommes Miracles, Bonne nuit Punpun, Food Wars, Bakuman et Prisonnier Riku !

.

Notre sélection de Novembre 2014 :


BAKUMAN – TOME 20BAKUMAN - TOME 20
Kana
Dessinateur : Takeshi OBATA
Scénariste : Tsugumi OHBA

Notre avis :
Après 4 ans de parution ininterrompue, le second manga du duo Takeshi OBATA / Tsugumi OHBA s’achève.

Qu’on adhère ou pas à Bakuman, on ne peut lui retirer une place non négligeable dans le paysage du shônen, voire même du manga tout court.
Ce quotidien fantasmé et quasi-idyllique de mangakas divise depuis le début de sa publication. Il divise en France, mais aussi au Japon où Shuhô SATÔ avait tenté une contre-oeuvre, depuis avortée : Bokuman.

Bakuman narre les aventures fantasmées d’un duo de mangakas qui tente de se frayer un chemin vers le sommet des ventes et du succès dans l’hebdomadaire Weekly Shônen Jump.
Publié dans ce même magazine, le titre peut difficilement faire passer son propre magazine pour un repère de tyrans sans cœur. D’autant plus que ce même canard publie des titres particulièrement codifiés (à de très rares exceptions), et Bakuman ne déroge pas à cette règle.

Celui que l’on présente trop souvent comme un manga sur la publication de mangas, ne serait-il pas simplement un shônen dans la plus pure tradition du genre et de l’hebdo ?
Bien sur, le titre reste pointu dans ses descriptions, combien de choses avons-nous découvert sur l’envers du décors, combien de subtilités ? L’importance des votes des lecteurs, les fameux « nemus » ou « names », le rôle prépondérant du « tantô »
Bien que « très propre sur lui », ce titre n’en reste pas moins un reflet réel de la vie d’un mangaka du Jump. Une vie fantasmée bien entendu. Finalement Bakuman est un peu au manga ce que Slam Dunk est au basketball, un miroir déformant qui nous montre le meilleur d’un monde, ce que l’on aimerait qu’il soit.

Reste qu’avec ce dernier tome, il nous emmène avec plaisir vers sa conclusion et qu’il est temps de laisser Saikô et Shûjin vivre leur vie, après avoir accompagné leurs débuts d’artistes, leurs péripéties, leurs échecs, leurs réussites, et leurs amours.
20 tomes de pur plaisir, dans lequel l’amitié et le dépassement de soi sont la règle, comme dans tout bon représentant du genre.

Pour ces 20 volumes qui nous auront vu nous émerveiller et nous émouvoir, merci messieurs OBATA et OHBA.


PRISONNIER RIKU – TOME 01PRISONNIER RIKU - TOME 01
Éditions Akata
Dessinateur : Shinobu SEGUCHI
Scénariste : Shinobu SEGUCHI

Notre avis :
Exalté, est le terme qui ressort après la lecture des deux premiers tomes de Prisonnier Riku.

Le premier tome pose les bases de l’histoire, et va à l’essentiel : Le contexte, les raisons, les personnages. Le rythme est soutenu, les chapitres se lisent nerveusement, on veut savoir le devenir de Riku dans cette taule.

Le deuxième tome affiche déjà des évolutions : Les relations entre les différents groupes, la 27eme section où Riku est affecté qui affiche une évolution humaine majeure qui sera l’étincelle qui embrasera le reste de la série à mon sens.

La vraie force de Riku c’est le style graphique très années 80, avec des gueules et des styles emprunts de cette période. L’auteur Shinobu SEGUCHI fait dans le détail, avec un trait épais, mais maitrisé. Le style narratif est enflammé, on croit en Riku et ses valeurs.
On se voit presque courir au sommet d’une falaise frappée par les flots, tendre le bras, le poing serré et hurler ses convictions au reste du monde. Le propos et le contexte sont sérieux, mais respect et amitié sont ce qui définit le titre.

Le monde est une prison, évades-t-en avec Prisonnier Riku !


BONNE NUIT PUNPUN – TOME 13BONNE NUIT PUNPUN - TOME 13
Kana
Dessinateur : Inio ASANO
Scénariste : Inio ASANO

Notre avis :
Parler simplement de Bonne nuit Punpun est un exercice d’équilibriste auquel peu veulent se frotter, tant l’œuvre traite de choses complexes.

Punpun c’est un peu un reflet d’un certain Japon, avec ses failles, ses difficultés sociales, avec ces êtres qui s’entrechoquent, s’aiment sans réussir à se trouver.

Bonne nuit Punpun est un manga qui n’a clairement pas trouvé son public en France malgré d’immenses qualités et un statut de chef d’œuvre pour la majorité des amateurs de manga qui ont eu la chance de le lire.
La faute, peut-être, à des couvertures commercialement suicidaires, ou bien à un sujet difficile, ou même encore au parti pris graphique qui veut que le personnage principal et sa famille soient représentés sous des formes particulièrement simplistes ?

Chaque mois, les éditeurs français nous abreuvent de plus de 150 volumes. Une offre pléthorique qui masque trop souvent les petites perles du marché. Parmi eux, Punpun. Une œuvre majeure, digne représentante de son époque, porteuse de questionnements.

Avec ce tome 13 s’achève l’aventure de Punpun que l’on aura suivit depuis la primaire jusqu’à l’âge adulte. Treize volumes qui trouvent ici leur conclusion aigre douce, ni totalement satisfaisante, ni fondamentalement déplaisante. A l’image de la vie de ce petit bonhomme que l’on a suivit.

Des mangas « d’amusement » vous en trouverez toujours, l’industrie du manga en produira aussi longtemps qu’elle existera. Mais des livres qui restent, qui apportent à leur art, qui apportent aux lecteurs, il y en a peu. Il est donc impérieux de ne pas passer à côté.


LES POMMES MIRACLELes Pommes Miracle
Éditions Akata
Dessinateur : Tsutomu FUJIKAWA
d’après Takuji ISHIKAWA

Notre avis :
On dit souvent que ce que l’on aime dans les mangas c’est la morale qu’ils inspirent, tel que l’amitié, le don de soi, ils sont composés de héros qui nous inspirent.

On aurait tout intérêt à s’inspirer de ce titre où un homme fait face pendant des années à l’adversité juste pour réaliser un rêve : produire des pommes sans produits chimiques.
Et le fait qu’il s’agisse d’une histoire vraie rend le tout vraiment intéressant, ce one-shot est donc un incontournable en cette fin d’année.


FOOD WARS – TOME 02Food Wars - Tome 02
Éditions Tonkam
Dessinateur : Shun SAEKI
Scénariste : Yûto TSUKUDA

Notre avis :
Sôma poursuit sa découverte de l’académie Totsuki et rencontre de nouveaux personnages dont certains seront des alliés et d’autres de futurs adversaires.
Les joutes culinaires sont toujours autant au top et les recettes semblent toujours aussi appétissantes. Notre héros avance mais les défis qui l’attendent semblent de plus en plus compliqués.

Un graphisme toujours aussi beau et des personnages hauts en couleurs, Food Wars est un manga à consommer sans modération.


Bonne lecture à tou(te)s !
Rendez-vous le mois prochain pour notre sélection de Décembre !

Hayaku Shop



6 Réponses à La Sélection Manga du Mois : Novembre 2014

  1. Oslo TheFrax dit :

    Encore bravo pour vos chronisques/avis/ fiches de lectures. Toujours pertinentes, jamais déçu. J’ai survolé Bonne nuit PunPun dans une librairie récemment, et c’est clair qu’il va falloir que je fasse de la place dans ma bibliothèque.

    PS: Bakuman, c’est « Inception » pour le Weekly Shōnen Jump. 🙂

    • Merci à toi !
      Heureux que nos sélections t’aident à trouver des titres à lire dans l’offre mensuelle des éditeurs ! C’est, d’ailleurs, le but recherché ! ^^

      Punpun est véritablement un petit chef d’œuvre que l’on devrait conseiller à tout amateur de manga ayant une certaine maturité ! Un titre qui restera.

  2. OldStar dit :

    Je savais que Riku serait dans la sélection du mois ^^ . La date de sortie ayant été reportée plusieurs fois, on peut dire que cette série s’est faite désirer. En tout cas j’approuve. Un bon shônen avec comme héros un p’tit bonhomme sacrément attachant . Il n’y a pas de pathos. Si bien qu’à la lecture on est particulièrement réceptif aux valeurs que veut transmettre ce manga que sont l’amitié, le respect, la persévérance…Vous connaissez le topo 😉 .
    Pour conclure, c’est bientôt l’hiver, il fait froid, humide et les journées se raccourcissent. Votre taf vous prend la tête ou bien se sont vos partiels (tout rapprochement avec l’auteur de ce message serait fortuit). Pour retrouver la pêche il y a plus efficace qu’une cure de vitamine C : lire Prisonnier Riku.

  3. Kalahan dit :

    J’ai toujours vu Bakuman comme un pur manga de Shonen avec un Son Goku-Mashiro qui s’entraîne, enchaîne les combats pour gagner contre son rival, l’élite des super mangaka Végéta-Eiji (qui a les facilités dues à son rang de Prince des Say… euh nan c’est pas ça).
    Il y aura quand même un électron libre en la présence de mon perso favori Kazuya Hiramaru <3

  4. cool dit :

    Bakuman et Bonne Nuit Punpun sont déjà dans ma bibliothèque,sans regret et je compte bientôt prendre Prisonnier Riku,ayant déjà Coq de combat c’est genre de titre qui m’intéresse.

Laissez votre commentaire