Japan Expo - 16e Impact

La Sélection Manga du Mois : Février 2015

La Sélection Manga du Mois : Février 2015

Chaque fin de mois, l’équipe de Mangacast vous propose sa sélection des meilleurs mangas parus.

Une sélection de titres sortis durant le mois, qui ont été remarqués par notre équipe : Athras, Blackjack, Kobito, Kubo, Sedeto et Marcy, et qu’elle vous conseille !

Retrouvez, pour ce mois de Février 2015, les mangas incontournables de Mangacast :
Ladyboy vs. Yakuzas – L’île du désespoir, Noragami, Hibi Chouchou – Edelweiss & Papillons, Darker Than Black, et Minuscule !

Notre sélection de Février 2015


LADYBOY VS YAKUZAS – TOME 01Ladyboy vs Yakuzas, l'île du désespoir - Tome 01
Éditions Akata
Dessinateur : Toshifumi SAKURAI
Scénariste : Toshifumi SAKURAI

Notre avis :
Kôzô Kamishima, yakuza de profession subit le courroux de son big boss car celui-ci a découvert que le salopard couche régulièrement avec sa magnifique épouse et son innocente fille !
Le boss en rage décide donc de se venger d’une façon radicale : transformer totalement Kôzô en femme, du genre bimbo siliconée, et le larguer sur l’île de Kon-Lhankul. Là-bas l’attendent les 100 pires criminels sexuels du Japon, tendus du slip, qui attendent leur cible.

Ce pitch semble complètement craqué ? Vous avez complètement raison !! Et c’est pour cette raison que ce nouveau titre des Éditions Akata dans la collection WTF!? est absolument génial.
Graphiquement cela fait penser au manga «Baki the Grappler » ce qui donne un genre « freaks » aux personnages qui sont déjà flippants tout court.
Si vous aimez la vulgarité, la laideur, le sexe, la violence et le mauvais goût procurez-vous immédiatement ce manga, une version dégénérée de Battle Royale.


NORAGAMI – TOME 01Noragami - Tome 01
Pika Edition
Dessinateur : ADACHITOKA
Scénariste : ADACHITOKA

Notre avis :
Noragami ou la quête désespérée du dieu Yato, détesté aussi bien chez les humains que les dieux, pour avoir un temple et des milliers de fidèles. Pour cela, il sera prêt à tout même à des actions très surprenantes de la part d’un dieu.

Shônen accrocheur et très sympathique, malgré deux tomes un peu inégaux à mon sens, où se mêle Japon moderne et traditionnel.
Le titre annonce de très bonnes choses à venir et je prie les dieux pour que le titre continue sur sa bonne lancée.


HIBI CHOUCHOU, EDELWEISS & PAPILLONS – TOME 01HIBI CHOUCHOU, EDELWEISS & PAPILLONS - TOME 01
Panini Manga
Dessinateur : Suu MORISHITA
Scénariste : Suu MORISHITA

Notre avis :
Il y a des mangas qui poussent tellement dans la caricature de leur genre que finalement ça en deviendrait presque touchant.

Hibi Chouchou est un shôjo manga, mais alors du coté extrême du shôjo.
Suiren, l’héroïne, est une curiosité adorable, hyper belle, hyper timide, hyper extraterrestre pour le commun des mortels en somme. Elle ne parle jamais sans être froide pour autant, c’est juste une petite créature shôjoesque que les garçons adulent sans jamais l’approcher, une vraie petite poupée. Et puis un jour elle va s’intéresser à un garçon, parce qu’il est un peu différent, parce qu’il est un peu gauche comme elle, parce que … parce que rien, parce que c’est une fille et qu’elle peut tomber amoureuse d’un regard shôjo.
Commence alors un très très long ballet à coup de gestes presque invisibles, de regards en coin, une approche qui portera ou ne portera pas ses fruits, mais ce sont là ses seules armes face à ce sentiment nouveau.

Hibi Chouchou c’est frais, c’est ultra niais mais à la limite on s’en fiche, la niaiserie dans ce cas là est tellement choupi que l’on en rougirait presque à la lecture de voir tellement d’innocence dans ce petit bout de femme.


DARKER THAN BLACK – TOME 01Darker than Black - Tome 01
Ki-oon
Dessinateur : Yuji IWAHARA
Scénariste : Yuji IWAHARA d’après BONES

Notre avis :
Enfin, j’attendais de voir ces volumes sortir dans nos contrés depuis 2009.
La sortie de la « préquelle » chez Panini nous avait laissé espérer et finalement rien.

Magnifiquement dessiné par M. IWAHARA Yuji qui avait effectué le chara design de l’animé, Bones au scénario, on retrouve l’ambiance de la série : très sombre vu le prix à payer pour les pouvoirs de nos contractants.
En effet, ces derniers sont désormais plus proche de machines, avec la disparition de tout sentiments chez eux.
Difficile pour le lecteur de vouloir devenir l’un d’eux, contrairement à la quasi-totalité des blockbusters de super-héros DC ou Marvel, et c’est ce contre-courant qui est un très bon point pour la licence selon moi.

En plus, il s’agit bien d’une histoire inédite, donc pas besoin d’avoir vu l’animé pour en profiter.
Car en effet, tout est distillé dans le premier tome pour nous faire découvrir l’univers de DTB et c’est la un de ses points forts, concilier à la fois ceux qui connaissent la licence et ceux qui vont la découvrir.
Le parti de débuter en prenant le point de vue d’un autre personnage principal que celui que l’on connaît via la série TV qui est un des autres attraits de ce titre.

Pour ne rien gâcher, une série courte de 4 tomes qui ne va pas nous laisser sur notre faim.


MINUSCULE – TOME 01Minuscule 01
Éditions Komikku
Dessinateur : Takuto KASHIKI
Scénariste : Takuto KASHIKI

Notre avis :
Il y est des mangas qui changent un éditeur, et le font passer dans une toute autre catégorie. Que ce soit par son succès, ses qualités ou par le thème qui change le regard que posent les gens sur lui.

Minuscule est de ceux-là.
Une petite merveille graphique, doublée d’une histoire tendre nous amenant à suivre deux petites nénettes adorables dans leur vie de tous les jours, au creux de leur arbre-maison.

C’est peu dire que de signifier l’extrême finesse et la quasi perfection du trait de Takuto KASHIKI, qui magnifie chaque planche et nous fait pénétrer corps et âme dans son univers mâtiné de fantasy.

Même si on est un amateur de gros shônen qui tâche, ou de mangas carburants à la testostérone pure, on a besoin, de temps en temps, d’un titre tel que celui-ci. D’un univers féérique où chaque tâche est une aventure, et où les habitants de la forêt s’entraident dans une pleine harmonie.

C’est beau, c’est frais et c’est adorable.
Ça se lit tout seul, et Dieu que c’est beau ! Foncez !


Bonne lecture à tou(te)s !
Rendez-vous le mois prochain pour notre prochaine sélection !

Hayaku Shop



9 Réponses à La Sélection Manga du Mois : Février 2015

  1. Amau' dit :

    Ladyboy vs Yakuzas me donne juste trop envie !! 😀 J’ai lu le chapitre disponible en ligne sur le site d’Akata, et ça m’a vraiment donné envie de voir la suite. J’adore ce genre de pitch déjanté. 😛 En espérant qu’ils en sortent encore d’autres dans la même veine !

  2. monkeykami dit :

    C’est bon Kubo je sais que c’est toi qui a mis Darker than black dans la sélection ! 😀

    • Absolutely not! Moi j’ai sélectionné Minuscule. Et si ça n’avait pas été celui là, ça aurait été Ladyboy vs Yakuzas 😉
      Darker est sympa, et c’est du IWAHARA, mais ne joue pas dans la même cour que le Roi des Ronces ou Dimension W.

  3. Jo Pae dit :

    ladyboy vs yakuza c’est fait, darker than black c’est fait, par contre voilà tu m’as donné énormémént envie de prendre les roi des ronces mais les prix sur le net sont exorbitants 🙁 ( certains tomes atteignent 60e …) quand mm, tu me conseilles quelle édition ? noir et blanc ? couleur ? c’est bien un format classique ? Sachant que j’ai le film en blu ray que j’ai bien aimé j’immagine le manga encore meilleur j’en bave ^^

    Sinon completement hs vivement le tome 8 de montage raaah <3 depuis que je vous écoute j'ai acheté trop de mangas c'est abusé j'ai mm acheté une deuxième armoire, le problème elle est bientot pleine et je n'ai pas la place pour une troisième xD alors déconnez pas hein, chroniquez des titres pourris svp ^^

    Bonne continuation à l'émission ! vivement les casts de mars .

    • L’édition couleur du Roi des Ronces est très réussie (bien que colorisée par Soleil, et non par l’éditeur original), mais n’est pas intéressante car non terminée (et ne le sera probablement jamais).
      La seule édition finie est l’édition N&B. C’est d’ailleurs comme ça qu’il me semble qu’il faille lire IWAHARA. C’est un artiste du N&B, utilisant peu de trame (quasi seulement pour les personnages mats de peau), et jouant beaucoup sur l’utilisation du noir et des ombres.

      Le film est sympa (et très bien réalisé), mais est incomparable aux qualités du manga.
      Pour moi, le Roi des Ronces reste le chef d’oeuvre de son auteur.
      J’espère que Soleil profitera du succès de Dimension W pour redonner une chance à ce titre majeur.

      Même si ça fait vraiment plaisir, ça fait quand même bizarre de voir que nos avis/chroniques ont une influence sur vos achats.
      En tout cas j’espère que, globalement, vous n’êtes déçus de vos achats suite à nos reviews ! ^^;

      • Jo Pae dit :

        C est pas tant le fait d écouter vos reviews qui me fait acheter c est juste que sur certains titres que je ne connais pas du tout ça fait découvrir et quand je me demande j achete, j achete pas ca me fait un avis supplémentaire avec un minimum d explications. J achetais des mangas avant de découvrir manga cast et mes goûts reste subjectif , je me sens pas obligé d acheter parce que vous dites que c est bien non plus.

        Bref le roi des ronces N et B donc ^^ tu vois si tu m avais pas dit que l édition couleur était arrêté j aurai pu me faire avoir par flemme de chercher l info .
        merci

      • Amau' dit :

        « Même si ça fait vraiment plaisir, ça fait quand même bizarre de voir que nos avis/chroniques ont une influence sur vos achats. »

        Moi je trouve ça plutôt logique. Vous nous aidez à faire le tri parmi les tonnes de sorties que je suis personnellement incapable de suivre tous le temps, en nous donnant un avant-goût et une critique sympa. ^^ Je ne me tiens pas informé tout le temps, alors après écoute de vos Omake je me dis « Tiens ça a l’air sympa, je me procurerai bien le tome ». Sans ça je serais sans doute passé à côté. 😉

        Du coup merci du coup de main. ;D

Laissez votre commentaire