Japan Expo - 16e Impact

Mangacast N°34 : Manga/Japanime, c’était mieux avant ?

Mangacast N°34 : Manga/Japanime, c'était mieux avant ?

Au détour de conversations entre animéfans et lecteurs de mangas, bien souvent on entend que l’animation japonaise et le manga, c’était mieux avant.
Puissance de la nostalgie ? Réalité ? A quoi correspond cet « avant » ?

En compagnie d’Oliver FALLAIX, représentant français de Crunchyroll, et de Kara, auteur de BD et journaliste pour Animeland, nous nous interrogeons sur cette question lors d’un débat passionnant et enflammé.

Mangacast n°34 est présenté par Sedeto, Marcy, Kobito et Kubo.

Fiche de l’émission

Numéro : 34
Saison : 04
Parution : Janvier 2016
Format : MP3, 128kbps
Durée : 130’57

Sujet : MANGA/JAPANIME, C’ÉTAIT MIEUX AVANT ?
Animé par : Kubo
Avec : Kobito, Marcy et Sedeto

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3S'abonner via iTunesS'abonner via AndroidS'abonner via RSS

Écouter l’émission

aile-honnemaise-bluray Nadia Blu-ray Bubblegum.Crisis

Goldorak Cowboy Bebop Saint Seiya BRD

Max Cie akvideo_dbz_trunks Chateau de Cagliostro

Ranma DVD

kill_la_kill_cover Parasite-Kiseiju-CP Lupin III : L'Aventure Italienne

sailor-moon-crystal_anime_nico-nico Yurikuma-Arashi-CP karas-bluray

Nos invités

Nom : Olivier FALLAIX
Fonction : Responsable France de Crunchyroll

Nom : KARA
Fonction : Auteur de BD, journaliste à Animeland

Nos partenaires :

Hayaku Shop

Manga Mag

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FacebookTwitterGoogle+YouTubeTumblrInstagram

Abonnez-vous via iTunes    Abonnez-vous via Android

Remerciements :

La librairie Hayaku Shop, et VOUS ! 🙂

Les opinions exprimées durant l’émission n’engagent que leurs auteurs.

© 2015 Asurada
OP Theme : Junjou ACTION (Tak MATSUMOTO/Koshi INABA), © Vermillion Records
ED Theme : Cutie Honey Theme (Claude Q / Takeo WATANABE), © Columbia
© DR

Hayaku Shop



48 Réponses à Mangacast N°34 : Manga/Japanime, c’était mieux avant ?

  1. darklinux dit :

    Je dit oui , malgré les coupes d ‘ AB , les fillers de Dragon Ball Z ( Je remercie tous les matins la Toei pour DBZ Kai ) Le club Do nous a donnez un superbe fenêtre sur la Jap anim , qui nous à fais basculé sur Ghost in the shell etc …

    • Albafica dit :

      Émission très intéressante. Je suis d’accord et pas d’accord avec certains arguments des intervenants. Je pense tout d’abord que beaucoup disent « c’était mieux avant » car ils ont vu tellement de bons animes qu’aujourd’hui une série moyenne passe plus difficilement. En tout cas moi c’est mon cas. J’ai vu tellement d’animes que maintenant je suis très exigeant et j’ai du mal avec des séries juste « moyennes ». Alors que je me souviens qu’à l’époque, je pouvais avaler des animes bof voir même nuls et prendre un peu de plaisir.

      Ensuite, il faut aussi dire qu’on a accès à beaucoup d’animes aujourd’hui et donc à beaucoup plus de merdes comme cela a été évoqué dans le podcast.

      Après quand on grandit, nos gouts et nos exigences changent. Et personnellement je pense ce n’est pas forcément de la nostalgie. Il peut y en avoir, mais quand un anime est vraiment bon, il peut toucher n’importe qui, meme un type qui dira « c’était mieux avant ». Par exemple, j’ai connu tout ce qui est Saint Seiya/Dragon Ball Z du club do et pourtant lorsque j’ai connu Naruto, j’avais adoré, à chaque fin d’épisodes je voulais la suite. Et je pense qu’il peut toujours exister des animes qui peuvent provoquer ce genre de réaction, qui peuvent provoquer des émotions tels qu’on les a ressenti dans notre enfance. On peut encore ressentir les émotions qu’on a eu lorsqu’on regardait nos animes étant enfant, j’en suis convaincu. Pourquoi Saint Seiya m’a marqué? Parcequ’il y avait des combats déchirants et qu’il y avait de l’émotion. J’ai pleuré devant Saint Seiya. Pourquoi on ne pourrait pas ressentir cela une nouvelle fois en regardant un anime? Je suis certain que cela peut se faire. La preuve, quand j’ai regardé Naruto j’ai eu les memes sensations. Et pourquoi pas aujourd’hui encore?

      Par contre ce qui est dommage, c’est qu’aujourd’hui, j’ai l’impression qu’il y a moins de projets ambitieux, j’ai l’impression de voir des séries moe/loli/ecchi par dizaine. J’avais pris une grosse claque en regardant une série comme Monster, et je n’en ai jamais vu d’un aussi haut calibre. Pourquoi n’y a t-il pas d’autres séries de ce genre? C’est une anomalie pour moi.

      Personnellement oui je préfère les animes d’avant, je pense qu’il y avait plus de séries de qualité avant car j’ai vraiment du mal avec les séries d’aujourd’hui, elles me touchent moins, mais ça n’empêche pas qu’il peut toujours y avoir des séries qui sortent du lot et qui sont sympa à suivre. Par exemple des séries comme Fate/Stay Night UBW ou Parasyte j’ai adoré. J’ai meme pleuré devant Parsyte ça prouve que l’animation japonaise peut encore faire des choses (meme si l’exemple est peut-etre un peu mauvais car Parasyte date de longtemps en réalité).

      Mais il faudrait justement plus de bonnes séries, et moins de séries qui ne servent à rien.

      Ce n’est pas parcequ’on dit « c’était mieux avant » qu’il faut qu’on arrête d’aimer la japanim. C’est parcequ’on sait qu’il y a potentiel à faire tellement mieux qu’on rouspète.

      • KARA dit :

        Alors perso, je suis d’accord en grande partie sur ce que tu dis.
        Après comme tu dis, pour les « vieux » fans, ce qui était exceptionnel hier, ne l’est plus forcément aujourd’hui, et forcément on est plus exigeant. Mais on peut continuer à être sensible à la belle patine des vieux animes bien entendu.
        Ensuite, oui il y a eu un moment une surcharge conséquente d’animes moe de qualité très…. euh anecdotiques on va dire. Mais je pense que depuis 2 ans, la tendance s’équilibre et on a de plus en plus d’animes d’aventures, d’action, voir des trip d’auteurs bien barrés et pour adultes. Mais clairement il faut toujours faire le tri, et c’est pas évident évident ^^

  2. KARA dit :

    Merci encore de nous avoir invité ^^ – KARA

  3. Jo pae dit :

    Super débat, me suis régalé ^^

    La chose qu’il en ressort à mes yeux c’est que la seule réponse qui peut sortir de tout ça est subjective. Les paramètres « objectifs » étant nombreux et difficiles à mettre en balances.
    Pour ma part c’est tout simple, je m’identifie clairement moins aux productions récentes donc je suis obligé de trier dans ce que je regarde c’est évident.

    Chaque époque a eu son lot d’œuvres cultes , mais pour moi le renouvellement est difficile je trouve.
    Côté technique encore une fois c’est subjectif, la 2D vieillit bien mieux que la 3D c’est évident et dégage toujours une petite chaleur supplémentaire. La 3D gardera toujours à mes yeux un petit côté froid, sans pour autant la dénigrer y a de superbes choses faites avec.

    Pour finir ( dsl du pavé) :  » le blu ray c’est le tueur d’effets spéciaux » , alors là je dis non mais alors un non ssj3 xD
    Ok dans certains cas on voit ce qu’on ne devrait pas mais si il y avait pas le blu ray je n’achèterai pas d’animés c’est clair et net. (D’ailleurs Lodoss plus belle restauration blu ray que j’ai jamais vue.)

    Merci pour le débat difficile à mettre en place au vu du sujet, bien joué kakashi75 😉 ah et les intervenants si connaissaient grave ça fait plaisir.

    • KARA dit :

      Déjà merci ^^
      Concernant les bluray, clair que parfois, c’est pas rendre justice aux films, mais effectivement dans certains cas, cela passe super bien comme justement le film D’Honneamiss ou encore même la série TV Cobra qui date pourtant de 1982. Donc fut faire un tri c’est évident ^^
      Et l’avantage du bluray, c’est que pour les anime récents, c’est clairement le top ^^

      • darklinux dit :

        Oui et non , tout depend de la remasterisation , je parle de l ‘ étalon maître pour moi : Dragon Ball Z kai , ayant subit la version coupé AB et le générique d’ Ariane , j ‘ ai sauté au plafond en découvrant la nouvelle version , plus punchy , plus belle , faisant de cette animé , une contemporaine de Ghost in the shell Stand alone complex , simplement parce que la Toei à investi et que les fans lui rende ; A contrario St Seiya , version DVD c ‘est pas joli joli

        • KARA dit :

          Comme tu dis, y’à la remasterisation mais y’à le fait aussi de refaire carrément des morceaux entier du dessin animé. Après plus ton master de base est bon, mieux c’est.
          Pour Star Wars, ce fut par exemple un enfer, car le film a été tourné sur 4 pellicules différentes ! Donc il fallait déceler plan par plan quelle pellicule était employée, comment la restaurer, rescanner le tout, etc… Cela à coûté quelques millions à l’époque.
          Des millions que les japonais n’ont pas forcément.
          Et pour DBZ Kai, ils ont mis les moyens, mais parce que c’est DBZ de base ^^

          • darklinux dit :

            Star Wars c ‘est très différent , vu les versions THX , edition spécial ( en 1997 ) , la version DVD , puis BRD , SW , est tout sauf un point un fixe dans l ‘ histoire du remaster . DB à étez retravaillé , ils l ‘ ont fait une fois , pas deux ou alors pour une révision futur de Dragon Ball Super

            • KARA dit :

              Mais rien que le premier remaster SANS retouches numériques, juste le nettoyage du master et le ravivage des couleurs, cela a pris 3 ans, avec 70 000 images nettoyées à la main, avec des éponges spéciales ! Donc déjà à la base, t’as un boulot monstre rien que pour cette étape.

  4. Gemini dit :

    J’ai une théorie sur le « c’était mieux avant », qui vaut ce qu’elle vaut. Pour la plupart d’entre nous, ce sont des oeuvres en particulier qui nous ont poussés à nous plonger dans l’animation japonaise et des manga. Or, au-delà de leur pays de provenance, il s’agit d’oeuvres qui s’inscrivaient dans des courants et des modes précises, lesquelles évoluent, au même titre que certains genres seront plus ou moins représentés au fil du temps. Aussi, le « c’était mieux avant » peut tout simplement vouloir dire que nous ne retrouvons plus les ingrédients – dans le fond ou dans la forme – qui nous ont fait nous y intéresser à l’origine, car ils ne sont plus d’actualité ; certains s’accommoderont mieux que d’autres de l’évolution des tendances, ou tout simplement se satisferont d’évolutions qui iront dans le sens de leurs propres centres d’intérêt.

    L’animation japonaise et les manga sont des médias au même titre que le cinéma. Affirmer que nous les aimer, cela veut tout et rien dire, car ils sont bien trop vastes et diversifiés pour que nous puissions les embrasser dans leur totalité. Si les tendances dominantes ne nous parlent absolument pas, tant pis pour nous.

    • darklinux dit :

      Sans vouloir être désobligeant , mais un pu quand même … j ‘ en est ras le bol que les ptits jeunes comparent Naruto à Dragon Ball , au secours . Son Goku est autrement plus noble que la petite blonde orangé tète à baffe

  5. lololeboiteux dit :

    Ma foi c’etait interessant tout ca.
    Pour ma part je fais partie du groupe y a du bon et du mauvais a toutes les epoques et je dois dire qu’il y a un genre de personne qui m’agacent encore plus que le « c’etait mieux avant » : c’est le clan « c’est vieux donc c’est moche, donc c’est nul » (avec du « vieux » des fois des annees 2000+). Dans l’animation comme dans le manga, chaque annee on a de bons titres qui sortent…mais avec un nombre de productions toujours plus grand au final donc pas mal de bonnes choses finissent noyees dans la masse et le public repond au final plus souvent present sur des valeurs connues a la qualite douteuse que sur du bon original (avis qui n’engage que moi).

    ps : le report de l’argent des videos vers les goodies j’ crois moyen personnelement.

  6. tanboard dit :

    Ah c’est marrant parce que, justement, le budget qui part de plus en plus dans les goodies, c’est comme ça que je le vis (mais je ne représente qu’un consommateur parmi tant d’autres, je n’irai pas généraliser). Je suis encore jeune (qu’un bébé comparé à certains de la table aha, j’ai même pas connu Dorothée mwa) et pourtant j’ai un souvenir ému de la première fois où j’achetais un To Love et dans ma tête, c’était la guerre atomique. Et ces sensations de découverte et de nouveauté, on ne pourra plus jamais me les faire expérimenter de nouveau. Puis, quand mon pouvoir d’achat a augmenté et qu’acheter des mangas est devenu trivial, je me suis mis aux dvds. Puis aux figurines. Maintenant, ce qui m’apporte le plus de plaisir, c’est d’ouvrir des beauuuux artbooks et d’arranger mes To Love d’Alter (sauf la Sairenji, parce que sa tête ne me plaît pas -_-)

    Sinon en tout cas, bonne émission, le sujet était épineux mais j’ai trouvé bien cette approche un peu factuelle en essayant d’analyser plutôt que de prendre parti. Et puis, ça m’a fait rire à un moment, le sujet « déviait » un peu et je m’imaginais Kubo en train de se dire qu’il fallait faire quelque chose et cest justement là qu’il a pris la parole pour recadrer un peu aha.

  7. monkeykami dit :

    Ahh un débat difficile et tellement vieux ^^
    Tout comme certains ici, je trouve qu’il y a du bon et du mauvais. Mais effectivement le ressentit reste totalement subjectif. Parce que nous avions chacun nos goûts, nous avons nos goûts (qui ont peut-être évolués avec le temps) et nous aurons certainement encore des goûts différents dans quelques années. Et c’est normal parce que parfois avec l’âge nous ne supportons plus certaines choses que nous supportions plus jeunes.

    Au risque de m’attirer les foudres de Kubo (bouahahah) je n’ai pas peur de dire que même si j’étais un ultra fan de DB/DBZ à l’époque du Club Do, si on me proposait de revoir les épisodes tels qu’ils passaient à la télé à l’époque je répondrai très certainement d’un non catégorique. Je pense même qu’à peine une demi seconde des doublages français déclencheraient chez moi des saignements auriculaires. Parce que DB/DBZ fait partie d’une époque et que les choses ont évoluées entre temps. Ca ne m’empêche pas de garder de la nostalgie pour la série mais elle ne me rend pas non plus aveugle.

    Bref une série animée vieille de plus de 20 ans n’est pas comparable à une série animée actuelle parce qu’elles appartiennent justement à des époques différentes. La technique a changée, l’environnement a changé, les sujets ont changées et chacune s’est inspirée d’oeuvres plus ou moins différentes qui datent elles aussi d’époques différentes. Du coup je trouve inutile de se demander si « c’était mieux avant ou non ». Tout est question du contexte relié à chaque série 🙂

    • darklinux dit :

      Dragon Ball / Z, St Seiya , Ghost in the shell stand alone complex sont pour moi des classiques . Les nouveaux comme sword art online , non pas parce qu ‘ il est laid , mais ne va pas au fond des choses . La technologie sert l ‘ auteur ,pas l ‘ inverse , celle ci ne doit pas servir de cache misère à un scénario à la  » plus belle la vie  » ou dans la cadre du MMORPG à Noob

  8. slaniasong dit :

    Vaste question abordé ici. Pour ma part je sors assez déconcerté de l’écoute de ce numéro.
    Pleins de chose vrai dont je partage le point de vue (consommation rapide, fierté d’acquérir l’objet)
    Mais j’ai eu l’impression qu’on m’expliquais qu’il fallait être ouvert d’esprit pour accepté les prods actuelle, sinon il fallait aller voir ailleurs 😐
    Non. Ce qui est mauvais, reste mauvais bon sang. Etre ouvert pour Gate, SAO, des Ours lesbian, du boobs décérébré ou du moe concon c’est ridicule, en tout cas je trouve ça ridicule et ça m’horripile qu’on acclame ces trucs 😐
    Bref j’aime pas le moe, le boobs, les scénars plat qui ne mènent à rien et la branlette pour des titres subversif. Et comme ces trucs sont légions à chaque saisons, de mon point de vue, c’était mieux avant.

    • KARA dit :

      « Ce qui est mauvais est mauvais ».
      Mais ça c’est VOTRE avis.
      Combien de critiques renommées, adoubées, congratulées dans les années 80 aimaient à démontrer par A+B que l’animation c’était mauvais, régressif, violent, dangereux, etc… ?
      Je suis dessinateur et enseignant en dessin, et la première chose que j’enseigne en classe, c’est que la seule réalité tangible et démontrable se rapporte aux maths et aux règles de grammaire/conjugaison/orthographe.
      1+1=2 – Point, y’a pas à discuter, c’est un fait scientifique et démontrable facilement.
      Mais prenons par exemple les illustrations qui borde cette fenêtre (Fate, Lodoss, Karas, DBZ, Tsubasa), je peux trouver 100 personnes qui martèleront sur la table qu’elles ont raisons et que les autres ont tords.
      Donc les choses ne sont pas aussi simples… Et heureusement ^^

      • Jo pae dit :

        Il est interdit par la loi de mal parler de Lodoss attention 😉

        Je suis tout de même forcé de constater qu’une grosse partie des productions actuelles sont créees dans un but autre que de faire de l’animation ( certaines de l’époque aussi, mais moins imo). Après c’est vrai qu’avant on avait moins de visibilité sur l’ensemble des œuvres donc la proportion parait plus faible .

        En tout cas certains « gimmick » sont devenus standards, même si ils existaient avant ils ont été transformés en « case à cocher » pour que ça se vende ce qui est un peu décevant.
        Heureusement il y a quand même toujours des œuvres qui s’affranchissent de ça donc on est loin de la fin 😉

        • KARA dit :

          Oui voilà, disons qu’effectivement l’originalité d’hier est aussi devenu une norme, voir un cliché actuel. Il faut voir aussi que même Goldorak à son époque était aussi déjà usé jusqu’à la corde dans son concept. Après comme dit dans le débat, les modes sont cycliques et on justement, il arrive souvent que des thèmes reviennent à la mode et seul l’emballage et le fond change, mais la base reste la même.

      • slaniasong dit :

        C’est effectivement MON avis et je pensais avoir été assez clair la dessus dans mon commentaire. Toujours est il que de mon point de vue, cautionner des œuvres actuelle vide de sens, alors même qu’on a un background dans ce milieu, des références, qu’on est pionnier (comme dit dans le podcast), je trouve que c’est être content de vivre avec des œillères et une grave faute de goût.
        Mais ce n’est rien de plus que l’humble avis d’un connard d’internet de plus (élevé à coups de Mamoru Oshii soit dit en passant)

        • slaniasong dit :

          Oh et je précise, « élevé à coups de Mamoru Oshii soit dit en passant ». Je cherche pas a donner du crédit à mes propos, non. Simplement lorsqu’on a dormis sur un matelas toute sa vie, dormir sur du carton c’est pas possible.

        • KARA dit :

          Étonnant cette propension à s’énerver tout seul et d’un seul coup (même si je suis habitué au fait, mais ça m’étonne toujours).

          C’est vous qui déclarez sans argumenter et en assénant un jugement sans appel que ça c’est nul, et ça c’est bien. C’est vous qui dîtes que c’est une faute de goûts sans préciser pourquoi ni comment, et en caricaturant des oeuvres en les résumant en 3 mots. C’est encore une fois une fois vous-mêmes qui concluez d’un revers de dédain votre réplique en vous victimisant en vous en insultant VOUS-MEME et tout seul.
          Donc, on se demande qui est le type à oeillères au final.

          Maintenant que cela vous plaise de vous poser en chantre du bon goût, d’asséner en « hurlant » que vous avez raison et que les autres ont tords, grand bien vous en fasses. Combien avant vous ont considérés des oeuvres d’un vide abyssal là ou d’autres en ont fait des discours dessus. Justement, je suis le premier à dire que chacun à son avis sur une oeuvre et j’accepte même que certaines que je trouve à chier soient portées aux nues par d’autres. C’est sur, c’est énervant… Mais bon, ce n’est QUE du dessin animé, hein…

          Sinon moi aussi je connais l’oeuvre d’Oshii par coeur, et je l’ai même rencontré.

          • slaniasong dit :

            Je suis tout à fait calme, du moins je l’étais au moment de ma première réponse.
            Là effectivement je commence à bouillir, qu’on veuille débattre c’est une chose, qu’on veuille débattre en s’appuyant sur une interprétation biaisé de mes propos ça me gave sévère.
            Grand bien vous fasse d’aimer ce que je n’aime pas. Ca s’arrête là et c’est pas plus compliqué. Peu me chaut de vos goût, j’exprime les miens point.
            Et argumenter quoi ? C’est sale de frapper un type à terre, or là il est déjà tout défiguré.

            • KARA dit :

              Là j’avoue que je ne comprends pas très bien votre réplique…
              J’ai juste dit que c’était vos goûts, et après vous êtes parti tout seul dans votre trip.

              Si vous pensez que j’ai mal interprété vos propos, je vous déconseille d’aller sur certains forums où là je peux vous assurer que les répliques à vos propos seront 1000 fois plus véhémentes et vulgaires. Je pense vous avoir répondu respectueusement. Pas une seule insulte, des arguments, une point d’humour très légère à la fin.
              Après vous avez asséner des phrases du genre « ce qui est mauvais est mauvais », mais excusez-moi, dans le genre simple à comprendre et quasi impossible à interpréter autrement, ça me semble limpide.

              Donc arrêtons-nous là car je sens poindre le dialogue de sourds.
              Et si vous êtes convaincu de votre bon droit, je vous en félicite et vous en souhaite le plus grand bien.

  9. polo dit :

    Pour moi c’est l’inverse,les passionnés achètent en premier le manga puis vient le coffret dvd bluray.Les produits dérivés et autres goods c’est pour les bourges,les vrais ont d’autres priorités:les œuvres avant tout,c’est logique.

    • darklinux dit :

      Les  » vrais  » , les faux , je pensais plus que cela étais du  » domaine réservé  » des geek , par rapport aux pseudo « otaku  » , mon cher , tu vis dans une période extraordinaire par rapport à ma génération , tu as la chance de profité effectivement de l ‘ oeuvre canonique avant son adaptation et donc de sa trahison pour le petit écran . Quand aux produits dérivés , tu y passe à un moment ou un autre . Et que dire de ta saillie  » pseudo révolutionnaire  » typé 14 ans qui découvre Marx et Lénine à propos des bourges …

  10. sharnalk dit :

    Excellent podcast, je viens de finir de l’écouter et j’aime beaucoup.
    Par contre je ne suis pas toujours d’accord sur les Blu Ray, notamment sur celui de Macross Do You Remember Love que j’aie par exemple. Je trouve que l’image à beaucoup trop de grains pour la juger « parfaite » et pire quelques scènes gores sont floutées.

    J’aime beaucoup les arguments pour contre balancer le « c’était mieux avant », notamment sur celui du jardin qu’on découvre à 15 ans et qu’on aimerait retrouver à l’identique aujourd’hui. C’est ma foi vrai, même si à titre personnel, je retrouve moins mon compte sur les productions actuelles mais je me doute que sans le savoir je loupe pleins de séries dont je ne soupçonne pas l’existence.

    On a aussi évoqué dans ce podcast le film 2 de Saint Seiya, le passage ou Frey utilise son épée pour sauver Athéna, et techniquement, je confirme c’était juste magnifique pour l’époque ^^

  11. Amo dit :

    Ah ah les mecs en mode « SAO ça pisse pas loin » puis qui deux phrases plus tôt nous disent que Saint Seiya c’est un grand classique. Si on prend que le Sanctuaire et Asgard on est ok, parce que même à l’époque, l’arc des chevaliers d’argent et Poséidon, personne en voulait c’était bien naze :’D.

    Sinon pour corriger des trucs dit pendant le podcast parce que c’est ça être passionné, c’est aussi être un GROS RELOU:

    – Sedeto qui fusionne Mari Okada (scénariste sur Toradora, Gundam IBO, WIXOSS, AnoHana, Hanasaku Iroha, etc) et Naoko Yamada (réalisatrice de K-On, Tamako Love Story, Euphonium et, donc, A Silent Voice) ça me rend un peu triste, les deux sont très cools mais ont rien à voir :((

    – Gen Urobuchi n’a écrit que le premier et le dernier épisode de Gargantia, idem pour Aldnoah Zéro. Il a pas mal servi de prête-nom pour l’occasion. La saison 2 de Psycho-Pass, il y a pas touché non plus :'(

    Sinon le débat était cool et agréable à suivre mais ça aurait été cool que Sedeto ne soit pas la seule « génération Pokémon » du lot, là c’était très « génération 80 » qui discute du sujet. Un autre invité un peu plus jeune, ça aurait été intéressant.

    Bonne année :3

    • darklinux dit :

      Pour St Seiya , il faut vraiment faire l différence entre le canonique et l ‘ animé , la grande différence entre les deux à part les fillers , est la présence d ‘ Asgard , qui est une perle ne sois à la limite du commentaire du Shonen ( comme l ‘ est pour d ‘ autre raison l ‘ arc Boo dans Dragon Ball ) , mais SAO ne tient pas la comparaison avec GITS

      • Amomo dit :

        Il n’y a que toi pour comparer GITS et SAO. Est-ce que tu compares Citizen Kane à Bienvenue chez les Chtis dans ta vie quotidienne ?

        • darklinux dit :

          Ce sont des comparables , puisque ce sont des films , plaisanterie mis à part l ‘ un est un chef d ‘ oeuvre unanimement reconnus , l ‘ autre est un produit standardisé pour le public de TF1 , serais tu mettre à la place de GITS et de SAO à lace des films que tu as cité ?

  12. MDV dit :

    Bonjour à tous.
    Trouver l’animation meilleure ou moins bonne aujourd’hui est surtout une question de gout. Ce qui est sur c’est que le mode de production et de consommation lui a beaucoup évoluer avec le temps. ça fait 15 ans que je vais tous les ans au Japon et j’ai vu le quartier d’Akihabara énormément changer… (à ma grande tristesse). Le quartier comme l’animation (dans sa majorité) est porté par la consommation et est désormais défini par une caricature type du consommateur. Ce qui a l’époque nous faisait rire dans la caricature de l’ « otaku » est devenu une réalité de consommation. Pour des fans de la première heure comme nous, c’est un triste paysage qui s’offre a nous.
    Ce n’est pas une nouveauté, on le sait bien, l’âge d’or de l’animation fut les années 80 avant la crise. Beaucoup de studio, de concurrence et de très nombreux créateurs de séries originales. C’était une période merveilleuse pour nous autres grâce aux boutiques parisiennes comme Madoka. L’industrie de l’animation s’est ensuite reconstruite sur des projets « rassurant ». On a vu arriver de nombreux remake ou suites (dans les années 90) et des séries à rallonge allant de DBZ, Yuyu Hakucho, Pokemon, Bleach et autres Naruto pour ne citer qu’eux, dans le but de fidéliser à moindre cout les plus jeune et remplir facilement les cases de diffusion. De nombreux studios ont également vus arriver parmi leurs actionnaires des marques de fabriquant de jouets et consoles de jeu. Ici aussi le paysage de l’animation s’est dégradé vers une consommation portant sur les produits dérivés. L’idée n’est pas de critiquer la qualité (contestable certes) de nombreux de ces projets puisqu’il est normal d’adapter un projet d’animation à son plublic. Et des publics différents il y en a ! Mais il est triste de voir que les « autres publics » ont trop souvent été mis de coté car moins rentables.
    Le quartier d’Akihabara est aujourd’hui à cette image. Un énorme repère d’Otaku où le moindre animé présente des gamines aux gros seins dans de multiples situations. Très (trop) peu de création originale et trop peu de sérieux apporté à la réalisation. Pour preuve, tous les récents remake de nos séries favorites sont très loin de valoir les originaux tant dans leur qualité technique que scénaristique, et ce malgré les nouvelles technologies. Pourquoi injecter de l’argent dans une série destinée a un jeune public. Je tire cependant mon chapeau a quelques studios qui ont su se développer et apporter un réel vent de fraicheur et de qualité, à l’image de « Kyoto Animation », et des récents films Project Itoh dont la qualité est au rendez-vous. Bravo aussi à des séries comme Guilty Crown ou Fate Zero (ou même le plus anciens Macross Frontier) pour m’avoir fait ressentir ce petit frisson de découvrir de nouveaux épisodes chaque semaine  ! C’est beau mais rare.
    Merci également à la série « O Bento » pour m’avoir redonné le gout des épisodes burlesque de Ranma avec une originalité rafraichissante.

  13. Super débat, passionné et passionnant. On sent tout l’amour que vous portez pour la pop culture jap’ dans ce numéro. Une époque que j’aurais bien aimé connaître. Après moi j’ai pas spécialement d’avis sur la question car ce qui va être culte pour les uns ne le sera pas pour les autres et ainsi de suite. Personnellement j’ai connu les mangas-anime vraiment à partir de la fin du lycée après avoir adoré naruto yu gi oh quand j’étais plus jeune. Malgré tout j’en ai marre de devoir me justifier quand je dis que YGO Naruto c’est culte pour moi et que des vieux aigris viennent me dire DB c’est mieux ou un autre. A mon sens les quadra ou ceux qui ont connu le club do’ ont leur anime cultes et ma génération a les leurs. Dans tous les cas y a la nostalgie et plein d’autres facteurs qui rentrent dans l’équation du  » c’était mieux avant » j’aimerais juste que les communautés respectent les avis des autres car au fond on aime tous la même chose qu’importe si pour certains Kuroko est meilleur que Slam Dunk etc …
    Cette même pseudo élite qui crachent sur les shônen d’aujourd’hui et qui préfèrent les trucs indé qui vendent pas ont leur avis mais n’ont pas à l’imposer aux autres comme ci seulement eux même détenait la vérité quand on dit que des mangas des années 2000 nous ont plus marqué que ceux des années 90 parce qu’on les a vu après forcément ils n’ont pas le même impact …

    • darklinux dit :

      Je te envois aux hors séries du JDG … c’est bizarre , vu comment tourne cette discussion , je pense de facto à ces œuvres ;parc que bon Naruto , Yu Gi Ho et son jeu de cartes encore pire que les règles de Magic l ‘ assemblée il faut le faire

      • Comme je disais du mépris …
        D’une t’oublies que dans YGO le jeu de cartes n’apparaît que dans une partie de l’oeuvre à partir d’une tome 7 et représente qu’une partie de l’arc en égypte.. Après certes c’est pas révolutionnaires mais en attendant plus de 10 ans après la fin du manga la licence n’est tjrs pas morte contrairement à d’autres.
        Pour moi y a des trucs des années 90 que je trouve vraiment pas terrible et qui pour autant sont cultes comme Sailor Moon par exemple.
        Naruto c’est critiquable surtout sur Shippuden mais tu peux te mettre à l’esprit que un gosse ait plus de frissons quand il entend « Rasengan » plus que « Genkidama » ou tu es trop fermé dans ton « c’est mieux avant » ?

        • Marcy dit :

          ON TOUCHE PO À SAILORMOON!
          Sinon les trucs cultes c’est souvent lié à une époque et un contexte (et faut rajouter le public moi saint seiya ça m’est toujours passe au dessus par exemple )

          • Je me doutais que t’allais réagir pour Sailor Moon Marcy 🙂
            Je dis pas que c’est nul juste que ça me touche pas personnellement après ma soeur qui a connu le club do en garde un excellent souvenir donc j’admets tout de même que Sailor Moon a marqué une génération sans pour autant dénigrer les gens qui trouve qui adore Sailor 🙂

          • Jo pae dit :

            L’ opening jap de sailor moon est juste une tuerie , rien que pour ça on peut critiquer 😉

            Un truc dont vous n’avez pas parlé justement , c’est les OST. Très importantes à mes yeux en tout cas.

            Perso les OST de l’époque, certes nous rendent nostalgiques, mais surtout je les trouvent tellement loin au dessus de ce qu’on entend maintenant. Aujourd’hui on a plus le droit à de la pop musique (assez fade : opinion personnelle) qui à mon goût manque un peu  » d’ Epicness ».

          • darklinux dit :

            Je n suis pas non plus fan fan de Sailor Moon , je respecte , sans plus

  14. Lorenzo dit :

    Belle séquence nostalgie durant cette émission que je me suis régalé à écouter. Kara est toujours aussi sympa et passionné, quel plaisir d’écouter ce talentueux dessinateur.
    Merci!

  15. darklinux dit :

    Je plussoie , qu ‘ il est rare les geek aussi intéressante et motivé et ne revendiquant pas leur féminité comme un katana

  16. Kalahan dit :

    Ce genre de discussions qu on a avec Kara en salon quand on se voit a chaque fois 🙂

  17. jeanrobert dit :

    Question HS :p (qui concerne quand même l’émission) : pour enregistrer l’émission vous utilisez quoi comme micro/matériel ? A qui appartient-il ? c’est le matos « maison » de Kobito ? de Kubo ?

Laissez votre commentaire