Mangacast n°66 – Wakanim 10 ans de VOD, quelles évolutions ?

En 2014, nous recevions l’équipe de Wakanim avec pour sujet : Wakanim, retour sur 5 ans d’un leader de la VOD japanime. Nous sommes 5 ans plus tard, Wakanim fête ces 10 ans, depuis quelles sont les évolutions du service, sa stratégie, les contraintes, les nouvelles opportunités depuis son rachat par Aniplex, filiale de Sony Music Japan. Quels nouveaux enjeux pour les mois ou années à venir pour cet acteur de la VOD d’animé Japonais ? Nous aborderons toutes ces thématiques en compagnie de notre invité:

Olivier Cervantès, président de Wakanim

Mangacast n°66 est présenté par Kobito avec ThunderGeek

Fiche de l’émission

Numéro : 66
Saison : 07
Parution : Juin 2019
Format : MP3
Durée: 1h22
Sujet : Wakanim 10 ans de VOD, quelles évolutions ?

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3 S'abonner via iTunes S'abonner via Android S'abonner via RSS Ecouter avec Deezer

Écouter l’émission

Continuez le débat avec l’équipe sur Discord

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FacebookTwitterYouTubeInstagram

Nos partenaires :

Hayaku Shop

Remerciements :

La librairie Hayaku Shop, et VOUS ! 🙂

Les opinions exprimées durant l’émission n’engagent que leurs auteurs.

2019 Mangacast



2 Réponses à Mangacast n°66 – Wakanim 10 ans de VOD, quelles évolutions ?

  1. […] rapport au simulcast, je vous invite à écouter les deux interviews de Wakanim et de Crunchyroll fait par Mangacast. Elles sont plus d’actualité que mon message qui suit […]

  2. Cezulavo dit :

    Merci pour ce podcast retrospectif, on sent qu’Olivier Cervantès a la voix bien plus seraine que les précédentes fois, les périodes noires de gestions/responsabilités et de combats pour imposer sa marque et sa légitimité (aussi bien auprès des ayants droits que des teams de fansub) commencent à être un peu plus loin derrière. Je suis bien content pour lui car pour avoir eu l’occasion de discuter avec lui une fois à Japan Expo il y a plusieurs années je ne doute pas que c’est quelqu’un de passionné et de bienveillant quant à la popularisation de l’animation japonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *