Interview

Japan Expo 2019 Interview – Di NIANMIAO

Né à Fuyang dans l’est de la Chine, Di NIANMIAO est fan de manga depuis sa plus tendre enfance. Se consacrant tout entier à son désir de devenir mangaka, il parvient à se faire publier dans des magazines chinois dédiés à ce genre à partir du milieu des années 2000.

Il entame en 2014 la prépublication d’Ultramarine Magmell et se voit rapidement repéré par l’éditeur japonais Shueisha qui entame la prépublication de la version traduite en japonais de son œuvre dans le Jump+ la même année. En 2015, avec la publication du one shot Koroshiya Domino dans les pages du Weekly Shonen Jump, il devient le premier auteur non-japonais à sortir une histoire qui ne soit ni écrite ni dessinée par un japonais dans les pages du légendaire magazine qui a accueilli avant lui ses modèles Yoshihiro TOGASHI (Hunter x Hunter) et Akira TORIYAMA (Dragon Ball). 

À l’occasion de Japan Expo 20e Impact, l’équipe de Mangacast a rencontré Di NIANMIAO, l’auteur de Ultramarine Magmell qui commence à prendre de l’ampleur en France. Découvrez son interview et son émotion face à l’accueil du public français.

Pour cela, non pas une écoute mais un peu de lecture à vous soumettre, pour cela, rendez-vous ci-dessous pour découvrir son interview.

Interviewers :  Kobito & Athras.
Transcription : Gensen

Transcription de l’interview

Di Nianmiao en pleine interviewBonjour Maître Di Nianmiao, 

Merci d’accorder cette interview à Mangacast.
Di Nianmiao : Merci à vous. 

Mangacast : Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de vous lancer dans une carrière de mangaka ? Avez-vous été assistant avant de vous lancer seul dans votre première série ? 

Di Nianmiao : Cela remonte à quand j’étais petit, quand j’ai commencé à regarder Dragon Ball, j’étais hyper curieux. Cela m’a donné envie de devenir mangaka, et je me suis directement lancé dans ma première série. J’ai tout de suite envoyé des essais de mangas en fait.

M. : Quelles sont vos influences en manhua, manga, littérature, films ou musiques quand vous créez vos œuvres ?

Di Nianmiao : Pour les mangas j’ai été très influencé par Yoshihiro Togashi (Yuyu HakushoHunter X hunterLevel E), c’est particulièrement lui qui m’a beaucoup influencé pour mes créations.

M. : En 2014 l’éditeur japonais Shueisha repère rapidement la prépublication chinoise d’Ultramarine Magmell et entame la prépublication de la version traduite en japonais de vote œuvre dans le Jump+. Comment avez réagi à cette nouvelle ?

Di Nianmiao : J’ai un peu oublié comment cela s’est passé à cette époque (Rires), mais je sais que j’étais vraiment très heureux.

M. : Votre série Ultramarine Magmella été bien accueillie en France et a créé une jolie surprise. L’intérêt des français pour Ultramarine Magmell vous a-t-il étonné ? Quel a été votre sentiment ?

Di Nianmiao : Oui j’ai été très très étonné de la réception d’Ultramarine magmell en France, et cela m’a donné un peu le sentiment que les Français étaient plus proche de moi que les Chinois eux-mêmes (Rires)., car la série fonctionne mieux ici qu’en Chine.

M. : En 2015 vous êtes le premier auteur étranger à avoir réussi l’exploit de se voir publier dans le Weekly Shonen Jump avec la publication du one-shot Koroshiya Domino, comment cela s’est-il passé exactement ?

Di Nianmiao : Au début, ce sont deux responsables de maison d’édition japonaise qui voulaient voir mes dessins sans se décider. Mais par la suite, c’est une longue histoire, un ami leur a proposé ce manga précis, et c’est donc un peu par hasard et grâce à lui que cela s’est passé. Je le remercie d’ailleurs énormément pour cette opportunité (Rires).

M. : On sent dans Ultramarine Magmell une influence de la série Hunter x Hunter, pouvez-vous nous parler de votre rapport à cette série, et ce qui vous plait dedans ?

Di Nianmiao : J’aime beaucoup son imagination, la manière qu’il a d’exprimer tout un monde et des personnages qui lui sont propre, donc on peut dire que dans Ultramarine magmell il y a à l’intérieur de nombreux éléments inspirés par ce mangaka et Hxh notamment. Quand j’ai commencé à écrire ma série, je ne pensais pas que ce mangaka sortirait un titre similaire par la suite, car si j’avais su peut-être que j’aurai fait autre chose (Rires).

M. : Avec le genre de récit que vous écrivez il y a une grande marge de possibilités pour ajouter des missions et des quêtes supplémentaires à la trame principale de l’histoire d’Ultramarine Magmell, avez-vous une idée précise de où vous allez ?

Di Nianmiao : Oui j’ai déjà une idée très précise, vous le verrez par la suite.  Car pour l’instant il n’y a que les 3 premiers volumes qui vont sortir, mais la fin est déjà prévue depuis le début, donc je sais tout ce qu’il va se passer jusque-là.

M. : Qu’avez-vous pensez à l’annonce de l’adaptation de Ultramarine Magmellen animé TV sur Netflix ? Est-ce un rêve qui se réalise ?

Di Nianmiao : Je n’ai pas entendu encore beaucoup de choses sur cette adaptation, mais je tiens à remercier tout le monde car c’est vraiment une grande chance. 

Nous vous remercions maître, et nous vous souhaitons le meilleur pour vos futures publications et un agréable séjour en France.

Di Nianmiao : Merci beaucoup, je suis très heureux d’être venu ici.


Continuez le débat avec l’équipe sur Discord

 


Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Twitter YouTube Instagram 


Nos partenaires :

 

 


Remerciements :

La librairie Hayaku Shop, et VOUS ! 🙂



Japan Expo 2019 Interview – Daiki KOBAYASHI

Image de UNE de l'interview de Daiki KOBAYASHI

Avant Ragna Crimson, publié en France aux éditions Kana, le jeune mangaka Daiki KOBAYASHI est déjà l’auteur de deux séries parues chez Square Enix : Skyblue, avec 5 tomes publiés en 2011 et 2012, et Satsui no Senki, 2 tomes publiés en 2014 et 2015. C’est grâce à un concours de talent du magazine hebdomadaire japonais Shonen GanGan de Square Enix qu’il est révélé au grand public. Le début d’une longue carrière s’annonce alors pour lui !

Mais quel genre de mangaka est-il ? Sa méthode préférée pour dessiner : le numérique, dans l’air du temps. Même pendant ses pauses, il baigne dans le manga car il aime regarder des anime pour se détendre ! Actif sur les réseaux sociaux, il a à cœur de soutenir ses collègues mangaka publiés dans le même magazine que lui.

À l’occasion de Japan Expo 20e Impact, l’équipe de Mangacast a rencontré Daiki KOBAYASHI, l’auteur de Ragna Crimson pour un entretien privé et intéressant. Venez découvrir son parcours, son oeuvre et son approche du milieu. 

Découvrez ses impressions suite à sa venue en France et sa rencontre avec le public français, et venez vous rendre compte de son univers si singulier et prenant.
Pour rappel, la série sort chez Kana et vous pouvez déjà en lire trois volumes, le titre étant toujours en cours au Japon avec 5 volumes.

Interviewers : ThunderGeek & Athras.

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3 S'abonner via iTunes S'abonner via Android S'abonner via RSS Deezer 


Écouter l’interview


Continuez le débat avec l’équipe sur Discord


Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Twitter YouTube Instagram  


Nos partenaires :

 

Images dérisoires

 


Remerciements :

La librairie Hayaku Shop, et VOUS ! 🙂



Japan Expo 2019 Interview – Tony VALENTE

Tony VALENTE en pleine interview

Né en 1984 à Toulouse, Tony VALENTE s’intéresse autant à la BD franco-belge qu’au manga. Il fait ses premiers pas dans la BD en 2004 avec la série de fantasy Les 4 Princes de Ganahan. En 2008, il renoue avec ses influences manga avec la série Hana Attori, puis se lance dans d’une trilogie scénarisée par Didier TARQUIN, S.P.E.E.D. Angels.

En 2012, il débute seul le manga Radiant. C’est avec ce titre qu’il s’épanouit pleinement. Radiant remporte d’ailleurs le Daruma du meilleur manga international en 2016. Assumant seul les casquettes de scénariste, dessinateur et coloriste, le Toulousain, expatrié à Montréal, est un bourreau de travail. Il produit désormais trois tomes de Radiant par an, tout en travaillant en étroite collaboration avec la NHK sur la production de l’anime Radiant. En effet, le succès est tel que la série est publiée au Japon sans passer par la prépublication et adaptée en anime par la première chaîne publique japonaise.

À l’occasion de Japan Expo 20e Impact, l’équipe de Mangacast a pu rencontrer Tony VALENTE entre deux tomes et ses travaux sur l’anime de Radiant. Un entretien privé passionnant pour un personnage haut en couleur qui en veut !

Venez découvrir son oeuvre et son travail, lui qui a pu approcher le Saint Graal japonais !

Interviewers :  Kobito & Athras.

Tony Valente en pleine démonstration  

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3 S'abonner via iTunes S'abonner via Android S'abonner via RSS  


Écouter l’interview


Continuez le débat avec l’équipe sur Discord


Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Twitter YouTube Instagram 


Nos partenaires :

 

 


Remerciements :

La librairie Hayaku Shop, et VOUS ! 🙂



Japan Expo 2019 Interview – Rie ARUGA

Interview de Rie ARUGA

Rie ARUGA débute sa carrière en 2011, en recevant le prix GOLD du sixième concours KissIN grâce à son histoire courte Tentai Kansoku. Par la suite, elle lance dans le numéro 3 de l’année 2013 du magazine Kiss sa toute première série : Par-delà les étoiles… Bien qu’ils ne soient pas publiés en volume relié au Japon, les 6 chapitres de ce titre sont disponibles en exclusivité mondiale au format papier et en français aux Éditions Akata.

C’est finalement dans le numéro de mai 2014 du même magazine qu’elle lance son best-seller actuel : Perfect World. Traitant sans tabou de la thématique du handicap, ce titre se démarque par sa justesse et son propos. Après quelques années de publication au Japon, le succès de Perfect World est marqué par un tournant lors de l’année 2018, lorsque le titre est adapté en long métrage live. En 2019, une adaptation TV de la série voit également le jour, tandis que le titre remporte le prix du meilleur shôjo 2019 lors des Kodansha Awards.

Pendant ce temps, en France, Perfect World rencontrait déjà un succès phénoménal ! Lancé en octobre 2016 au sein des Éditions Akata, ce manga est très vite devenu l’un des incontournables du paysage shôjo. Le tome 1 est réimprimé au bout de quelques semaines seulement et la série totalise aujourd’hui (en seulement 8 tomes parus) près de 85 000 exemplaires vendus.

Rie Aruga en pleine démonstrationL’équipe a eu l’occasion de la rencontrer à Japan Expo et de la questionner sur son travail, ses inspirations, et ce pour quoi elle a réalisé une série comme Perfect World.

Une mangaka qui sait ce qu’elle veut et où elle va. Un entretien qui ne manquera pas, on en sûrs de vous plaire et vous satisfaire ! C’est par ici pour l’entendre. Bonne écoute !

Interviewers : Kobito & Athras.

 

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3 S'abonner via iTunes S'abonner via Android S'abonner via RSS  


Écouter l’interview


Continuez le débat avec l’équipe sur Discord


Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Twitter YouTube Instagram  


Nos partenaires :


Remerciements :

La librairie Hayaku Shop, et VOUS ! 🙂



Japan Expo 2019 Interview – Makoto AIZAWA

Interview de Makoto AIZAWA

Né dans la préfecture de Saitama, Makoto AIZAWA est un grand fan des manga expérimentaux des années 1970. D’ailleurs, ayant toujours été fasciné par le manga, enfant il s’amusait à en dessiner sur ses cahiers d’école. Petit à petit, il créé son style et conçoit des manga au caractère graphique prononcé, mêlant émotion et simplicité.

Son tout premier manga, le one-shot Quand La Neige M’appelle, réinterprète le célèbre mythe sorti tout droit du folklore japonais, Yuki no Onna (littéralement, femme de neige). Un véritable succès artistique rempli de poésie, pour lequel il a reçu en 2015 un prix spécial du jury au kono manga ga sugoi (littéralement, ce manga est formidable).

Makoto AIZAWA en pleine interview

D’ailleurs, dans le cadre d’une exposition en février 2019, de par sa beauté et sa poésie les planches originales du manga Quand La Neige M’appelle ont été exposées au Musée d’Art d’Okoyama.

À l’occasion de Japan Expo 20e Impact, l’équipe de Mangacast a rencontré Makoto AIZAWA, l’auteur de Quand La Neige M’appelle pour un entretien privé et très enrichissant. Venez découvrir son parcours et son travail. 

Découvrez ses impressions suite à sa venue en France et sa rencontre avec le public français. Bonne écoute !

Interviewers : Kobito & Athras.

Téléchargement et abonnement

Télécharger en MP3 S'abonner via iTunes S'abonner via Android S'abonner via RSS  


Écouter l’interview


Continuez le débat avec l’équipe sur Discord


Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Twitter YouTube Instagram 


Nos partenaires :


Remerciements :

La librairie Hayaku Shop, et VOUS ! 🙂



Annecy 2019 Interview – Ayumu WATANABE

En complément du Mangacast Extra 04 – Retour sur le festival d’Annecy 2019, retrouvez notre interview de Ayumu Watanabe, réalisateur de « Les enfants de la mer » présent à Annecy, pour présenter son nouveau film qui sortira le 10 juillet 2019 dans les salles française distribué par Eurozoom.

Annecy 2019 Interview – Ayumu WATANABE est réalisée par Thundergeek et Sedeto